FANTÔMES BLANCS #1 Maison Rouge

voir la série FANTÔMES BLANCS
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

VENTS D'OUEST

Collection :

Equinoxe

Genre :

Aventure

Aviation

Esotérique

Sortie :
ISBN : 2749301963

Résumé de l'album Maison Rouge

François et Maxime sont deux amis qui ont grandit ensemble, sur une île Créole, et plus précisemment dans le domaine de Maison Rouge.
Maxime, héritant du domaine, décide de quitter Paris pour retourner habiter Masion Rouge. François l'accopagne abandonnant pour quelques mmois sa chère et tendre Bénédicte.
Sur place, François s'ennui, et la nostalgie arrive rapidement. Il rencontre alors deux alcooliques notoires, qui se disent chasseurs de trésors, et qui emmènent François avec lui dans leur quête.
Lors d'une promenade nocturne, François rencontre un bien étrange fantôme qui commence à lui raconter son histoire.
Pendant ce temps, son ami d'enfance Maxime, se lance dans la construction d'une machine volante et propose à François d'en devenir le pilote d'essais...

Par Aub, le NC

Notre avis sur l'album Maison Rouge

Voici une BD qui ne laisse pas indéffirent à la lecture. Les illustrations sont superbes, Li-An que l'on connait pour "Le Cycle de Tscai" nous dévoile à nouveau tout son talent. Le trait est plutôt doux et rapide. Les ombres représentées par des traits bde crayon grisant l'ensemble du dessin, j'aime beaucoup. Du côté des couleur, le travail de Laurence Croix est très réussit. Il donne à l'ensemble de l'album une bien belle touche finale.
Du côté du scénario pour ma part je suis un peu plus sceptique, et pourtant on connait la qualité du travail d'Appolo (La Grippe Coloniale), je suis quand même pas mal resté sur ma faim. En effet l'album est superbe mais je trouve qu'il ne campe pas suffisememnt l'histoire. Je n'arrive pas vraiment à savoir ou l'auteur veut nous mener. Peut-être est ce que je m'attendais à un autre type d'histoire, et que c'est bettement cette attente qui me fait ne pas apprécier ce tome. Ou alors la "simplicité" de l'histoire me laisse t-elle perplexe.

En tout cas, c'est certainement moi qui suis passé à côté de quelque chose, non?

Par , le

Les albums de la série FANTÔMES BLANCS

Nos interviews liées

Appollo et Stéphane Oiry pour UNE VIE SANS BARJOT

Sceneario.com : Pouvez-vous nous expliquer le concept de la trilogie dont font partie Une Vie sans Barjot et Pauline et les loups-garous ?
Appollo : Au départ, c'est-à-dire quand on a commencé Pauline, ce n’était pas une trilogie dans mon esprit. Puis au fil de l’album, en discutant avec Stéphane, nous nous sommes dit qu’il y avait quelque chose à faire de plus ample autour de l’adolescence. Pauline était une histoire sombre, un peu désenchantée, voire désespérée, et rapidement je me suis dit qu’un deuxième album pourrait aborder les thèmes de l’adolescence sur un ton plus léger, plus drôle, parce qu’il me semblait que l’adolescence c’était ça aussi. Une Vie sans Barjot finit bien parce que Pauline finissait mal, d’une certaine manière. Le troisième tome, dont je n’ai pas encore le titre mais dont le nom de code est La Lauréate – en hommage à The Graduate, l’excellent film de Mike Nichols avec Dustin Hoffman – s’attachera à une période un tout petit plus en aval, puisqu’il s’agira de raconter le retour d’une jeune fille d’une vingtaine d’années chez son père au moment des vacances universitaires [...]

Lire la suite ›