EXTERMINATEUR 17 : LA TRILOGIE D'ELLIS #2 Retour à Ellis

voir la série EXTERMINATEUR 17 : LA TRILOGIE D'ELLIS
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

LES HUMANOÏDES ASSOCIES

Sortie :
ISBN : 2731663391

Résumé de l'album Retour à Ellis

Un commando surentraîné est chargé d'une mission des plus périlleuse : aller convaincre sur son île surprotégée l'androïde Exterminateur 17 d'intervenir dans le conflit qui oppose les mafias d'Ellis.

Par Tito, le NC

Notre avis sur l'album Retour à Ellis

Lors de la lecture du premier tome, j'avais accordé à ces deux auteurs dont la renommée n'est plus à faire le bénéfice du doute. Cherchaient-ils à prolonger intelligemment un mythe, ou voulaient-ils mesquinement profiter du renom de la signature Bilal au travers d'une des créatures de son bestiaire originel, Exterminateur 17 ?
Et à la fin de ce second tome, je penche très sérieusement pour la seconde hypothèse. Certes le trait de Baranko est efficace. L'univers visuel baroque à souhait, dans la droite ligne de son puissant "Empereur Ocean", est suffisamment soigné pour qu'on s'attarde sur les cases, très bien mises en valeur par une colorisation de grande classe.
Mais l'album perd toute sa crédibilité dès lors qu'on essaye de s'accrocher au scénario. Alternant des passages inutilement compliqué et de longues séquences didactiques où des secrets insoupçonnés sont brutalement révélés, il se borne à mettre en valeur graphiquement l'Androïde 17 sans vraiment chercher à nouer une intrigue solide autour du héros. Le summum est atteint lors du combat final. La vignette précise "ce fut un beau combat, féérique.". En tant que lecteur je préférerais que la beauté et la féerie, au lieu d’être incantées, transparaissent dans les planches par une mise en scène soignée et percutante. Ce n'est pas le cas et c'est dommage car il y a matière à faire beaucoup mieux.

Par , le

Les albums de la série EXTERMINATEUR 17 : LA TRILOGIE D'ELLIS

Nos interviews liées

Interview de Igor Baranko auteur des Princesses Egyptiennes

Traduction assurée par Les Humanoïdes Associés

Sceneario.com : Pouvez-vous nous dire ce que représente pour vous la bande dessinée ?
Igor Baranko : Quand j’étais petit, j’adorais toutes les sortes de dessins. Mais quand je voyais une illustration décrivant une scène ou un événement, je ne voyais qu’un instant de la réalité. Et à chaque fois, je voulais connaître la suite : quand, par exemple, tu vois une bagarre (tous les petits garçons aiment voir des bagarres) et que l’un des personnages lève la main pour mettre l’autre à terre, va-t-il réussir ? Ou bien son ennemi réussira-t-il à l’éviter ? Enfant, l’art classique ne me satisfaisait pas. C’est quand j’ai découvert la bande dessinée que j’ai compris ce dont j’avais réellement besoin : du grand art et des histoires qui allaient avec [...]

Lire la suite ›