EXCALIBUR - CHRONIQUES #1 Chant 1 - Pendragon

voir la série EXCALIBUR - CHRONIQUES
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Collection :

Celtic

Genre :

Aventure

Légendes

Sortie :
ISBN : 9782302018907

Résumé de l'album Chant 1 - Pendragon


Les terres de Bretagne sont l’objet de combats fratricides interminables et sanglants. Chaque chef de guerre de cette région se livre à une lutte sans merci contre son voisin afin d’asseoir sa suprématie. Devant ce constat affligeant, Merlin le vieux sorcier a décidé que cela devait cesser et qu’une réunification devait s’opérer entre tous les belligérants pour lutter d’un seul bloc contre les quatre envahisseurs extérieurs. Aussi, s’adresse-t-il à Uther Pendragon, grand guerrier breton, pour que ce dernier soit le fer de lance de son projet fédérateur. Pour ce faire, il lui remet une épée mythique qu’il tient de la grande déesse et qui devrait lui permettre de rassembler tous les bretons et prolonger ainsi la volonté d’Avalon. La légende d’Excalibur est en marche, une légende qui va métamorphoser le roi Uther ainsi que sa destinée.


 

Par Phibes, le 17/08/2012

Notre avis sur l'album Chant 1 - Pendragon


Jean-Luc Istin dont le nom n'en finit pas d'arborer les étalages (pas moins de quatre titres parus depuis le début 2012) poursuit, pourrait-on dire inlassablement, le tour des légendes celtiques et particulièrement arthuriennes. Fortement imprégné par cet univers onirique créé à partir du folklore médiéval qui touche la terre bretonne, ce dernier, en verve, repart sur une nouvelle saga en trois tomes dédiés à la fabuleuse épée Excalibur qui préfigure la célèbre romance du Roi Arthur.


Force est de constater que le lecteur a rendez-vous (une fois de plus !) avec la qualité. Excalibur Chroniques s'attache évidemment à faire émerger la version imagée de la fameuse légende qui enveloppe l'épée mythique, bien avant la venue d'Arthur. Elle fait intervenir l'intemporel magicien Merlin dont la notoriété n'est plus à prouver et fait découvrir le père du fameux roi breton, Uther, au moment où la Bretagne est partagée par de nombreuses dissensions.


L'évocation est habile, entreprenante et déborde de puissance, de brutalité, de magie et aussi d'amour. On se laisse captiver par le récit, narré avec dextérité et gravité, qui nous fait percevoir la lente métamorphose d'Uther qui, sous le couvert du visionnaire Merlin et de l'effet bénéfique de l'épée, se lance dans le dur travail d'unifier son peuple. On pénètre des lieux féeriques dont les noms ne peuvent que trouver un certain écho tel Camelot, l'île d'Avalon… On fait face à de nombreux personnages caractéristiques aux rôles prépondérants. Dans ce mélange artistique, le message délivré se suffit à lui-même pour produire son effet, un effet évidemment enchanteur.


On n'était sans nouvelle d'Alain Brion depuis L'épopéé de Gilgamesh, épopée parue en 2010 qui, malheureusement, a été abandonnée après son premier opus. Le revoici donc en pleine forme artistique et créatrice sous le couvert de cette nouvelle série. Avec cette dernière, ce dessinateur reste dans l'univers graphique proche de celui de Frazetta qu'il connaît bien et qui lui permet d'utiliser avec virtuosité l'outil informatique. A n'en point douter, ses dessins sont superbement restitués, en pleine page ou en petit format, dans une authenticité sculpturale barbare et fantastique remarquable. La beauté magique des lieux, des personnages, la richesse des scènes de combat, la qualité du rendu de chaque vignette confirment l'intérêt d'une telle aventure.


Une première chronique remarquable en tout point, ayant trait à une figure légendaire (Uther Pendragon) et à une épée pas moins mythique (Excalibur), et qui reste à découvrir chez Soleil. Un très bon moment de lecture !


 

Par , le

Les albums de la série EXCALIBUR - CHRONIQUES

Nos interviews liées

ELFES tome 1 chez Soleil

Sceneario.com : Sous le couvert de la maison Soleil, sort ce mois-ci le premier opus d'une saga intitulée Elfes qui introduit, pour la première fois chez cet éditeur, la notion de série-concept. Qu'est-ce qui a motivé cette initiative éditoriale qui rejoint celle déjà utilisée chez d'autres éditeurs et en quoi se veut-elle, éventuellement, différente ?
Jean-Luc ISTIN A tort ou à raison, j’ai l’impression que les lecteurs, notamment ceux de ma génération en ont assez d’attendre un an minimum pour lire la suite d’un album lu en 30 minutes. Nous sommes depuis notre enfance baignés par des comics américains et des mangas qui ont un rythme de parution mensuel. J’ai donc l’impression que les séries concept sont une réponse à cette demande et c’est ce qui a motivé ma démarche. Le fait d’être une plus grosse équipe de créateurs nous permet de sortir des albums dans une période réduite [...]

Lire la suite ›

Interview de la team Lancelot au complet !

Sceneario.com : Bonjour ! Le tome 2 de la série Lancelot vient de paraître, un an et demi après le premier. C’est une bonne occasion pour vous poser quelques petites questions ! Bien des choses s’y passent, dans ce tome 2, et on y voit notamment grandir le héros Galaad qui va, durant l’album, changer non seulement de nom mais surtout découvrir sa vraie nature. Vous vous êtes donc réapproprié un personnage légendaire pour le changer sur le fond mais sans finalement que cela ne joue trop sur l’action en tant que telle, en tout cas jusque là. Comment est née cette idée que Lancelot put avant tout être une femme ?
Jean-Luc Istin : Une idée comme ça, qui m'est venue je ne sais plus trop comment. En fait, je voulais écrire l'histoire de Lancelot mais le personnage tel quel m'ennuyait ! Je me suis dit "Et si...", vous savez comme dans les comics : "et si Spiderman n'avait pas été piqué par une araignée [...]

Lire la suite ›

Istin et Jigourel, druides du 9ème art

Sceneario.com : Jean-Luc, Le succès des Druides ne se dément pas puisque le quatrième opus est classé dès sa sortie 15ème au TOP 15 BD Livres Hebdo / Ipsos, comment expliquez vous cela ?

Jean-Luc ISTIN : Peut être par l’adéquation du titre, du scénario et du dessin. Lorsque ces 3 choses sont au rendez vous, vous pouvez être quasiment sur que vous tenez un succès. L’aspect graphique est indéniablement séduisant et qualitatif et jacques assure également la fluidité du récit. Il n’en faut pas moins. 

Ensuite, le scénario que nous écrivons est basé sur un mystère et, qui plonge dans un mystère désire l’élucider.
Vous y ajoutez un peu de chance et vous secouez le tout. 

Sceneario.com : On voit se multiplier dans la littérature les Thriller ésotériques, pensez vous qu’il s’agisse d’un simple phénomène de mode, ou d’un malaise plus profond vis-à-vis de la religion ?

Jean-Luc ISTIN : Il faut se poser 2 questions :

1/ pourquoi autant de romanciers se mettent au thriller ésotérique ?

2/ Pourquoi autant de lecteurs pour ce genre ?

- Concernant l’abondance de roman de ce genre, on ne peut écarter l’effet da vinci code [...]

Lire la suite ›

DIM D & ISTIN

Sceneario.com: Comment vous êtes vous rencontrés?
Istin :
: C'est Guy Michel, le dessinateur d'Aquilon et des Contes du korrigan qui nous a présenté. Il nous connaissait tous les deux. Je travaillais déjà avec lui et il connaissait Dim D. On n'a pas bossé le jour même ensemble. Ça s'est fait petit a petit. On a participé à un fanzine municipal à peu près au bout d’un an après notre rencontre. On a d'abord eu une relation d'amitié avant d'avoir une relation de travail. Sceneario.com: J'ai vu dans tes influences que tu parles beaucoup des peintres ambulants, tu peux nous donner plus d'explications ?
Dim D :
Ce sont des peintres hyper réalistes russes du début du XIXieme siècle, Kramskoi, Repin, . Il y a un site sur Internet qui parle de cette école de peinture [...]

Lire la suite ›