Esma

Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

SARBACANE

Genre :

Drame

Polar

Roman Graphique

Sortie :
ISBN : 9782377316618

Résumé de l'album Esma

Esma, jeune Turque, travaille comme domestique pour une riche vedette de la télévision, dans une villa très moderne au coeur des montagnes suisses.

Mais la star est assassinée et Esma, qui a assisté au meurtre, fuit la villa. Les tueurs n’ont pas détecté sa présence mais elle est terrifiée et appelle son amie Audrey, qui habite à proximité, pour qu’elle la cache.

Audrey veut prévenir la police, mais Esma refuse catégoriquement car elle est en situation irrégulière et elle sait que cela la condamnera à retourner dans son pays où elle sera mariée de force.

Par Legoffe, le 04/06/2021

Notre avis sur l'album Esma

Voilà deux jeunes femmes piégées au coeur d’une intrigue particulièrement trouble. Qui a bien pu attenter à la vie de la star ? Et son amant est-il le vrai coupable, lui que la presse et la police désignent déjà comme étant le meurtrier ? Esma a-t-elle raison de se cacher ?

Les questions ne manquent pas et le lecteur a très envie de connaître l’identité des tueurs et leurs motivations. Surtout, l’inquiétude grandit pour Esma et Audrey. Les coupables pourraient vite remonter leur piste…

Il faut saluer la capacité de l’auteur à instaurer un climat angoissant. Il joue à merveille de sa palette bleutée qui nous donne le sentiment que la nuit est tombée sur l’existence de nos personnages. La forêt, le lac, tout semble prêt à happer nos héroïnes et leurs proches.

Le polar est aussi l’occasion d’évoquer la face cachée du showbiz, avec ses dérives, dont l’utilisation sans vergogne d’une main d’oeuvre étrangère sans défense. Esma est emblématique de ces jeunes femmes qui tentent d’échapper aux traditions familiales de leur pays, mais qui doivent aussi surnager dans une société occidentale prête à les exploiter.

C’est une histoire sombre, très réussie graphiquement. Les dessins sont beaux, les cadrages travaillés comme au cinéma. Ce sont d’ailleurs les images qui m’ont attiré au premier abord, à commencer par la couverture, esthétique et qualitative.

Le scénario est, lui aussi, travaillé. L’histoire est dense, le rythme posé. J’ai toutefois eu une drôle d’impression à la lecture. Certaines situations me paraissaient parfois assez peu réalistes. Ce sentiment m’a poursuivi régulièrement pendant la lecture. C’est mon petit regret. Sans cela, la BD aurait été meilleure encore. Elle n’en reste pas moins plaisante à lire et visuellement très réussie.

Par , le