ERIK LE ROUGE #1 Le sang des vikings

voir la série ERIK LE ROUGE
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Genre :

Aventure

Sortie :
ISBN : 9782302028067

Résumé de l'album Le sang des vikings

Thorvald Asvaldsson surprend une nuit le médecin sortir de chez lui alors qu'il buvait lui même avec ses amis. Croyant qu'il s'agissait là de l'amant de sa femme enceinte il le tue. Banni pour deux longues années, avec sa femme, ses biens et quelques hommes. Il décide de saisir cette "opportunité" pour tenter de retrouver cette îles mystérieuse "où les terres à prendre sont grasses et nombreuses". Le voyage s'annonce particulièrement éprouvant et ils finissent par arriver sur une île ou ils 'installent... Mais malgré tout Thorvald reste un viking, il va alors organiser des raids, tandis que son fils Erik grandit et commence à avoir envie de suivre son père...

Par Fredgri, le 27/05/2013

Notre avis sur l'album Le sang des vikings

Bien plus que de se concentrer réellement sur Erik lui même ce premier album nous entraîne dans les traces de son père Thorvald qui va devoir partir de Norvège, en exil ! Nous sommes donc face à un groupe d'hommes déracinés qui doit affronter son destin pour se reconstruire une cellule, un clan. Le scénario est assez prenant tout en laissant suffisamment d'espace au dessinateur pour de très larges plans mettant en scène la nature déchaînée.
Toutefois, malgré le fait qu'on ne lâche pas cette lecture d'un bout à l'autre ce fameux scénario reste tout de même assez convenu, sans vraie surprise. On suit un groupe d'hommes dans son périple, la couverture annonce assez clairement la couleur et le récit ne s'éloigne pas vraiment de ce schéma. D'un autre côté, on sent bien aussi que tout l'intérêt ne vient pas de là, qu'il y a une volonté de raconter la genèse d'une histoire, de poser les bases, un cadre à l'histoire qui va suivre. Le jeune Erik grandit, devient lui aussi un homme qui va se lancer bientôt dans l'aventure. Bon, le jeune homme n'est plus roux comme le raconte l'Histoire et pour l'instant ses "aventures" à venir sont quelques peu occultées par celles de son père, mais qu'importe, on a envie d'en lire davantage, même si finalement je me dis que passer moins de temps sur Thorvald n'aurait pas été non plus un mal !

Graphiquement, le style de Laurent Sieurac a une nouvelle fois bien évolué. Si vous avez lu ses Arelates vous savez que l'artiste a peaufiné son approche avec des touches de lavis. Ici, cette même technique est relevée par les magnifiques couleurs de Lorenzo Pieri, créant une osmose vraiment fascinante avec le dessin. Il y a des pages qui sont tout bonnement incroyables, avec des atmosphères nocturnes, notamment, très très bien rendues. Un vrai régal pour les yeux !

Un premier volume qui nous offre une très agréable lecture, en attendant la suite qui promet de bons moments !
A suivre donc !

Par , le

Les albums de la série ERIK LE ROUGE

Nos interviews liées

Laurent Sieurac pour Arelate 1 et Vikings 1

Sceneario.com : Alors, Laurent, deux albums parus avec assez peu de temps d'intervalle, c'est pas mal d'actualité. Tu vas souffler un peu ou te lancer dans la foulée dans les suites ?

Laurent Sieurac : Pas de repos pour les braves!
Je suis déjà bille en tête sur le tome 2 de Vikings avec d'ores et déjà les 10 premières planches de bouclées et les 10 suivantes en cours de crayonnage/lettrage. Ce nouvel opus est en effet prévu pour Angoulême et je devrais le finir courant de l'automne 2010.
Ensuite, j'enchainerai sur le tome 2 d'Arelate dont le scénario est en cours d'écriture et la sortie, idéalement, serait juin 2011, pour la saison estivale.

Bref, pas mal de travail en perspective, mais, finalement, c'est mon rythme normal de travail, puisque depuis mon arrivée chez Soleil et la sortie du premier tome des princes d'Arclan en 2005, j'aurais sorti 9 albums en l'espace de 5 ans [...]

Lire la suite ›

JF Di giorgio pour Bruxelles Métropole, édition Glénat

Sceneario : Comment gères-tu la rentrée avec trois sorties assez rapprochées (Bruxelles, Eden Killer, Samuraï) ?
JF Di Giorgio :
 Ajoutez à cela la naissance de mon fils il y a peu, ca fait vraiment une actualité chargée ( rires ! ). 
Pour le moment tout se passe bien. Apparemment les gens ont l'air d'apprécier l'album "Bruxelles Métropole", et les prépublications de "Samurai" et d' "Eden Killer". Mais bon, dans six mois, tout peut changer. C'est la raison pour laquelle je profite chaque jour de ce qui m'arrive. 

Sceneario : Dans nos interviews, on a souvent parlé de mygala et samouraï. Peux tu nous parler de tes anciennes series, julie-julie, sam grifith, munro,les pays perdu, bouchon le petit cochon et shane avec le recul ?
JF Di Giorgio :
 "Julie Julie", c'est quasi de l'archéologie. C'est presque mon tout premier bouquin [...]

Lire la suite ›

Jean-François DI GIORGIO

Sceneario.com: As tu de ton coté terminé l'écriture de Samuraï?
Jean-François DI GIORGIO: Je termine l'écriture du tome 3. Et j'entame celle du 4, qui bouclera le premier cycle.

Sceneario.com: As tu parfois envie de changer ton histoire?
Jean-François DI GIORGIO: Oui, je suis parfois tenté. La réalisation d'un premier cycle comme celui de Takeo, c'est 4 ans de votre vie ! Forcément on a envie de changer des choses en chemin.

Sceneario.com: Es-ce que tu es totalement libre de ton histoire?
Jean-François DI GIORGIO: Dès  le début, je savais où j'allais. Mais encore une fois, en chemin   il nous arrivait à Fred ou à moi, d'avoir une meilleure idée, voir une idée complètement différente de celle du début. Chaque fois que cela a été possible j'ai  intégrée la nouvelle idée à la trame  principale [...]

Lire la suite ›