ERGO PROXY - CENTZON HITCHERS AND UNDERTAKER #1 Tome 1

voir la série ERGO PROXY - CENTZON HITCHERS AND UNDERTAKER
Dessinateur :


Scénaristes :



Éditions :

ASUKA

Genre :

Anticipation

Cyberpunk

Manga

Science Fiction

Sortie :
ISBN : 9782849655146

Résumé de l'album Tome 1

Dans l’immensité glacée d’une planète bien plus froide que la notre, un astronome du nom de Léone est secouru par une jolie infirmière, Dorothy de Garande, surnommée « l’infirmière nomade ». Elle est, en fait un robot humanoïde doté d’une grande intelligence artificielle et que l’on appelle un autoreiv.

Elle insiste pour rester avec lui dans son voyage à la recherche d’étoiles à observer. Il comprend vite que l’épopée peut être plus dangereuse que d’habitude car Dorothy est contaminée par le virus informatique Cogito qui éveille les émotions et les sentiments chez les robots. Dans ce monde sans foi ni loi, ces autoreivs infectés sont chassés par les hommes car ils ont une grande valeur technologique d’une part, et qu’ils sont un peu vus comme des concurrents pour les vrais êtres humains, d’autre part.

Par Legoffe, le NC

Notre avis sur l'album Tome 1

Ce livre est une invitation à découvrir l’univers cyberpunk de la série anime Ergo Proxy. Centzon Hitchers and Undertaker est prévu en deux tomes et raconte une histoire indépendante de la série d’origine tout en restant dans le même thème, à savoir le virus Cogito et les sentiments développés par les robots.

J’avoue avoir eu du mal à entrer dans le livre car le démarrage est assez poussif. On ne sait pas d’où sortent cet astronome et ce robot. L’incident des « balles perdues » qui suit laisse le lecteur dans le mystère, tout comme bon nombre de détails de l’histoire qui amènent bien plus d’interrogations sur cet univers que de réponses.

La chasse aux étoiles de Léone, de plus, sonne comme une quête de petit garçon. Il joue – du coup – un rôle qui manque de crédit. Et son obsession, au départ, à vouloir semer Dorothy n’arrange rien à l’image qu’il donne au lecteur.

Finalement, il faut attendre l’arrivée d’un autre personnage beaucoup plus complexe, Heart, une femme chasseur d’autoreivs contaminés, pour entrer vraiment dans l’histoire. Elle apporte beaucoup de relief au scénario avec son caractère fort, et ses démons du passé. C’est aussi à ce moment là que Léone et Dorothy entrent en contact avec d’autres humains hostiles et dangereux, ce qui renforce l’intérêt de la lecture. Proxénètes d’autoreivs, chasseurs et commerçants sans vergogne se battent pour la palme de l’abjection.

La plongée dans cet étrange univers glacé devient alors plus intéressante, sans pour autant être une lecture d’anthologie. Au regard du nombre de questions que soulève le scénario tout au long du livre (à commencer par le mode d’introduction, avec cette petite autoreiv qui demande à un vieil homme de lui raconter une histoire), il est possible que le tome 2 soit assez dense et intéressant. Il faudra le lire, je pense, avant de se faire une idée réelle de la qualité de ce manga.

Côté graphismes, l’ensemble est fin et assez réussi. Les décors auraient mérité plus d’attention, mais on suit, en tout cas, l’histoire de manière agréable.

Nous attendrons donc le tome 2 pour juger de l’intérêt général de cette série qui exploite des idées intéressantes mais qui laissent planer encore trop de questions pour vraiment nous permettre de nous faire une idée précise de sa valeur.

Par , le

Les albums de la série ERGO PROXY - CENTZON HITCHERS AND UNDERTAKER