ENFER & PARODIE #1 La vie fabuleuse mais pas toujours facile des personnages

voir la série ENFER & PARODIE
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

BAC@BD

Collection :

Ôtalents

Genre :

Humour

Parodie

Sortie :
ISBN : 9782919274000

Résumé de l'album La vie fabuleuse mais pas toujours facile des personnages

 
Certes, vous connaissez de nombreux personnages de BD, de jeux vidéo et de films d’animation. Mais vous n’êtes pas sans vous être aperçu(e) que bien d’autres créatures et personnages dessinés existent aussi qui sont les ambassadeurs de telle ou telle marque, ou de tel ou tel produit... Comme par exemple Bibendum pour Michelin, un tigre pour des céréales, ou M. Propre... Leur point commun ? Quand on les voit, on les reconnaît à coup sûr ! Et forcément, ça nous fait penser à des situations dans lesquelles on les a vus...

Mais leur vie de star s’arrête-t-elle vraiment à ce qu’on connaît d’eux ? Se comportent-ils chez eux comme à l’écran ? Ne ratent-ils jamais rien, tout héros qu’ils sont ? Dans Enfer & parodie, jetez un coup d’œil sur l’enfer... euh... l’envers du décor !
 

Par Sylvestre, le 06/12/2011

Notre avis sur l'album La vie fabuleuse mais pas toujours facile des personnages

 
On se rappelle ce couple d’amoureux qui se fait arrêter par la police parce leur voiture roule sur la ligne blanche à l’axe de la chaussée après avoir dépassé le mot FIN du film dans lequel ils sont acteurs... Oui : c’est du Gotlib. L’idée d’aller voir "au-delà" de personnages de fiction qu’on connaît dans leurs univers "à l’endroit" n’est donc pas tout à fait neuve. Et cet exemple Gotlibien n’est bien sûr pas le seul...

Dans Enfer & parodie, ceux qui aiment l’exercice vont être comblés, des personnages de fiction s’y voyant moqués et ayant en plus pour eux qu’ils sont des personnages ultra connus, venant de la bande dessinée mais aussi du jeu vidéo, du cinéma ou de la pub. Sonic, Lara Croft, Dark Vador, les Schtroumpfs, Hello Kitty, le petit personnage filiforme des notices de montage d’Ikea, et plein d’autres encore !

Aucun héros des albums de Tintin, pour les raisons qu’on imagine, n’y figure, par contre. Et il est à noter que les lapins crétins et les perso de South Park qui ont l’honneur du dessin de couverture ne reviennent pas dans la moindre planche ensuite. Mais bon, c’est difficile de faire de la place pour tout le monde, n’est-ce pas, même si certains comme les petits êtres bleus semblent avoir eu plus de chance de ce côté-là. C’est tout de même 140 dessins (en comptant celui de la couv, si j’ai bien compté) qui composent cet album, la plupart des gags étant des dessins uniques ; très peu de gags étant réalisés en deux cases ou plus.

Enfer & parodie se lit très vite. C’est presque dommage tellement c’est sympa. Mais c’est un album qui aura donc l’avantage de pouvoir être lu maintes et maintes fois dès que l’on a cinq minutes et qui amusera tout le monde, petits et grands, chacun devenant chasseur de ses propres références pour voir et revoir à quelles sauces elles ont été mangées ! Au passage, si vous aviez aimé les séries J’aime les années 70 et J’aime les années 80 (Drugstore), vous devriez fondre aussi pour cette confiserie humoristique du 9ème art !

Yohann Morin, par ailleurs auteur de Biozone, est donc prévenu : on attend un tome 2 !
 
 

Par , le

Les albums de la série ENFER & PARODIE