ENEMY #1 Le jour où…

voir la série ENEMY
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Genre :

Fantastique

Sortie :
ISBN : 9782302083219

Résumé de l'album Le jour où…

Ils sont une vingtaine d'ado d'environ 17 ans, vivants seuls depuis leur enfance dans les sous-sols de ce qu'ils appellent "La bulle", un énorme abri qu'ils n'ont jamais quitté, mais où ils affrontent des bestioles qui craignent la lumière, tapies dans l'ombre… Jusqu'au jour, ou, poursuivis par ces démons, ils décident de sortir, de découvrir ce qu'il y a à l'extérieur… S'offrent alors à eux les ruines d'une ville dévastée par d'anciennes batailles… Ils découvrent les restes de cadavres, de machines immenses, mais surtout qu'il y a toujours d'étranges créatures qu'ils vont devoir combattre, à leur tour…

Par Fredgri, le 08/09/2020

Notre avis sur l'album Le jour où…

Ces adolescents, abandonnés à leur sort par les adultes, nous font plonger dès les premières cases dans un univers particulièrement intrigant. Nous n'en voyons qu'à peine les contours pour l'instant et il faudra certainement avancer davantage dans la série pour en savoir plus ! Toutefois, il faut bien reconnaître que cette histoire, très immersive, reste vraiment captivante d'un bout à l'autre !

Nous découvrons donc comment cette troupe de jeunes "héros" s'est organisée en trois clans bien distincts, rassemblés autour des trois plus grosses personnalités que sont Mina (et les "wolves"), Alec (et les "crazes") et Jeff (et les "bears"). On devine très vite que ces trois groupes sont mus par des idées bien différentes, ce qui va nourrir des affrontements. Qu'il s'agisse de Jeff et son fanatisme religieux ou Alec qui prône l'exploration, la science, la connaissance… Il faut dire que depuis qu'ils sont petits, ils vénèrent deux "dieux" appelés Coan et Ji, dont on ne connait absolument rien pour l'instant, si ce n'est que leur nom est régulièrement inscrit sur les murs et qu'il correspond à un besoin de croire en quelque chose de plus grand, qui entoure et protège…

Nous entrons donc progressivement, au rythme des personnages qui appréhendent en même temps que nous ce qui les entoure ! Et je trouve cette façon d'amener le récit assez habile, car aux antipodes de tous ces scénarios qui se lancent frontalement dans l'action. Ici, il faut deviner, accepter d'avancer sans avoir tous les éléments, mais surtout se laisser porter par ces personnalités assez charismatiques, globalement.
On les regarde débattre, s'affronter, essayer de mieux comprendre ce qu'il arrive… Quel est ce monde, pourquoi ces champs de bataille et ces machines qui patrouillent en cercle dans la ville ?
Toutefois, ces mystères ne nous empêchent nullement d'apprécier le rythme de ce premier album. Pas mal de rebondissements, d'action, nous sommes happés par ce qui s'ouvre à nous dans ces pages !

Graphiquement, Ornella Savarese propose une très belle prestation, pleine de vie, d'expressions et de dynamisme. Sans trop en faire, elle anime néanmoins ces planches avec beaucoup d'efficacité, tant dans le dessin que dans sa mise en couleur désaturée !

Un excellent premier volume qui donne très envie de découvrir la suite des aventures de ces ados survivants !

Par , le

Les albums de la série ENEMY

Nos interviews liées

ANGE nous parle de Fédération tome 1

Sceneario.com: Gérard. Fédération est un retour pour toi sur un roman paru en 1996… 22 ans après avoir écrit La Mâchoire du Dragon aux Editions Fleuve Noir, comment as tu appréhendé l'écriture de cette Bande Dessinée?
Ange: Avec joie et détermination.
Non, en fait, en flippant un peu comme à chaque projet. On savait que la Mâchoire était adaptable, mais encore fallait-il trouver le bon moment et le bon dessinateur. Et en discutant avec Alain, on s'est tous dit qu'on avait trouvé le bon dessinateur… et quand je vois le résultat, avec les couleurs d'Elvire, je me dis que la team est au point. Après, on espère que les lecteurs seront nombreux à penser la même chose, mais ça nous dépasse un peu.

Sceneario.com: As tu réalisés beaucoup d'adaptation? Des modifications?
Ange: Pas tellement en fait, à part des modifications mineures de temporalité et quelques recalages [...]

Lire la suite ›

ANGE relance Nemesis

Sceneario.com : Qu’est ce qui t’a poussé à relancer Némésis ?
Ange : Pourquoi relancer Nemesis ? parce qu’on pouvait ! C'est une série que nous avons toujours adorée, et qui a une « base » de fans très motivés! Alain était d’accord pour s’y atteler à nouveau. Bref, trois auteurs très heureux de se replonger dans cet univers. Il n’y avait qu’à résoudre un seul petit souci : ce qui se passait dans Rebirth, le dernier tome de la série originale, sorti au début des années 2000 (les lecteurs de l’époque comprendront ce que je veux dire…)
Sceneario.com : Pourquoi avoir choisi de ressortir la saison 1 de Nemesis en albums et non pas sous forme d’intégrale des cinq premiers tomes ?
Ange : Si on veut relancer une série, il faut que tous les tomes soient disponibles… Ce qui tue la plupart du temps une série c’est quand certains tomes manquent dans une continuité… Une intégrale, c’est bien, c’est pratique, on est sûrs que rien ne manque, mais c’est un format différent, c’est souvent un achat de fans, ceux qui, justement, connaissent déjà la série [...]

Lire la suite ›

ANNE ET GERARD.... ANGE pour les intimes

SCENEARIO.COM :Bonjour Anne et Gérard. En ce mois de mai, sort le deuxième opus de Marie des Dragons. Qui, de vous deux, est à l'origine de ce personnage et qu'est-ce qui vous a poussé à créer cette mercenaire de choc et de charme ?
ANGE: Il s’agit vraiment d’une réalisation à deux. Nous voulions une héroïne, et faire de l’historique, mais avec une pointe « d’ailleurs »… Rapidement, notre choix s’est porté sur une femme mercenaire, d’origine populaire. Pas une princesse en exil, pas une jeune femme noble exilée par sa famille, pas une magicienne… Une héroïne poussée par les circonstances et pas par sa nature. (Bien que les origines de Marie et de sa famille aient leur part de mystère… Mais nous verrons cela plus tard !) Il a été plus difficile de définir dans quel monde nous voulions faire évoluer Marie, quel serait exactement son rôle, et surtout, quels seraient ses opposants [...]

Lire la suite ›

Ange

Sceneario.com: Enfin nous arrivons à réaliser une 2° interview de toi… ce long silence est du à quoi ?
ANGE:
Tu as du perdre notre adresse mail, je ne vois que ça. Et tu es tellement occupé avec Sceneario.com, que tu ne penses pas à nous… il y a tellement d’auteurs qui sortent des albums plus intéressants que les nôtres…

Sceneario.com: Tu as donc besoin de parler…
ANGE:
Pas plus que les autres auteurs, pas moins non plus. C’est vrai qu’en fait, notre métier, c’est plus écriveur que parleur. Mais parfois, on se dit qu’on est un peu sous-médiatisés et qu’il serait bon que ça change un peu… c’est le cas pour nous, mais aussi pour d’autres auteurs comme Jean-Charles Gaudin… on est systématiquement oubliés par certains magazines (Bo Doi, par exemple) ou médias [...]

Lire la suite ›

ANGE

SCENEARIO.COM: Pour ceux qui ne vous connaissent pas, (s’il en existe encore), pouvez-vous décliner votre identité ? ANGE G.: Oh, il en existe encore, et plein… Donc, Anne et Gérard, dits Ange. On utilisait d’autres noms auparavant, comme G.E.Ranne pour les Jeux de Rôle, G.Elton Ranne pour les romans ou Grégoire Dannereau pour les traductions, et quelques autres encore, mais il était temps d’assumer nos différentes casquettes et de tout regrouper sur une même tête. Sinon, à part ça, taille pas beaucoup, poids trop, cheveux ça dépend, signe particulier quatre bras, deux nez, une paire de lunettes et bientôt deux. SCENEARIO.COM: Vous êtes le scénariste de nombreuses BD… où en sont les nouveaux scénarios pour la Geste des Chevaliers-Dragons, celui de Kookaburra Univers 2 et Bloodline, sans oublier Nemesis et Paradis Perdu… ANGE G.: Réponse rapide, c’est en cours d’avancement [...]

Lire la suite ›