ELYNE #3 Ennemis intimes

voir la série ELYNE
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Genre :

Aventure

Fantastique

Fantasy

Sortie :
ISBN : 9782302038370

Résumé de l'album Ennemis intimes

Elyne est entre les mains de Terg-Moon qui ne lui a pas laissé le choix : ils se sont mis à la recherche de la "bête".
De son côté, la sorcière Gwench'laan a prévu un plan contre les Démons blancs et les Démons noirs...
Pour tenter de sauver Elyne et empêcher le pire, Guntheek et sa troupe essayent de retrouver la piste de la jeune fille.

 

Par Berthold, le 01/07/2014

Notre avis sur l'album Ennemis intimes

Ennemis Intimes est le troisième et dernier tome qui termine donc en beauté les aventures d'Elyne et de ses compagnons.

Ce n'est pas une grande saga épique, mais finalement, cela reste du très bon divertissement que nous ont offert Corbeyran et Lullabi. Ainsi, le scénariste de Weëna imagine un bon récit d'aventure et de fantasy nous proposant une incursion dans un univers surprenant.
Surprenantes aussi certaines révélations que nous fait l'auteur dans les dernières pages du livre, sans oublier les rebondissements qui ont de quoi relancer l’intérêt du lecteur dans les moments cruciaux.
Corbeyran nous présente aussi une belle galerie de personnages sympathiques. On peut aussi dire que cet univers méritait peut être d'autres visites avec certains protagonistes de cette aventure.

Ludo Lullabi présente un travail remarquable, servi avec choix par les couleurs de Tony Washington. Le dessinateur nous offre une belle vision de ce monde imaginé par Corbeyran. Il rajoute de l'humour dans certaines situations, ce qui permet de dédramatiser quelques moments forts de cette aventure.

Un tome 3 qui conclut un bon récit d'aventure fantasy qui mérite quand même que les lecteurs s'y intéressent de près.

 

Par , le

Les albums de la série ELYNE

Nos interviews liées

Corbeyran nous parle d'Irina

Sceneario.com : Pourquoi le choix d’Irina ?
Eric Corbeyran : J’adore les filles qui portent des flingues. J’ai quelques héroïnes dans ce goût-là, des filles dangereuses, comme dans le Chant des Stryges où l’héroïne est une tueuse professionnelle, ou dans le Régulateur où les personnages principaux sont deux nanas. Donc le choix s’est naturellement porté sur cette tueuse.
Sceneario.com :
Eric Corbeyran : C’est facile, on a tendance à croire que trop de contraintes nuisent alors que c’est le contraire, c’est plus facile, j’aime les contraintes. J’ai adapté Assassin’s Creed, et il y avait beaucoup de contraintes, alors ici c’était de la « rigolade ».

J’avais toute liberté pour créer le personnage. Dans XIII on la voit tuer, c’est un comportement de tueuse stéréotypé [...]

Lire la suite ›

Eric Corbeyran et Brice Bingono pour Pavillon Noir chez Soleil

Sceneario.com : Comment vous êtes-vous rencontrés ?
Eric CORBEYRAN : C'est Jean Wacquet (de chez Soleil) qui nous a mis en contact. A l'époque Brice n'habitait pas loin de Bordeaux, nous nous sommes donc rencontrés "pour de vrai". Le courant est passé tout de suite...

Sceneario.com : Eric, qu'avez vous apprécié chez Brice pour avoir envie de travailler avec lui ?
Eric CORBEYRAN : D'abord, j'ai vu quelques uns de ses anciens travaux, des pages de bd mais aussi des illus. Ca a été très positif tout de suite. Le déclic s'est produit et la machine s'est mise en marche dans ma tête. Ensuite, j'ai rencontré le bonhomme et il m'a plu d'emblée. Après, je n'ai cessé d'être enthousiasmé par les planches de Pavillon noir. Chaque livraison était un petit événement tant son trait est énergique et attachant [...]

Lire la suite ›