ELLE #3 La source de la vie

voir la série ELLE
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Collection :

1800

Genre :

Adaptation

Aventure

Sortie :
ISBN : 9782302024267

Résumé de l'album La source de la vie

Leo Vincey et ses compagnons d'aventures africaines sont retenus prisonniers par la puissante et belle reine blanche Ayesha qui se fait nommer également Celle-qui-doit-être-obéie. Ayant senti en la personnalité du jeune anglais celle de Kallitratès, son ancien amant mort qu'elle a assassiné par jalousie il y a 2000 ans, cette dernière, prise dans la tourmente de son amour éternel, leur avoue son grand mystère passionnel. Et pour lui permettre enfin de revivre cette idylle impérissable durant de nouveaux millénaires, elle offre à Leo, totalement épris de la belle souveraine, l'occasion de devenir à part entière celui qu'elle a chéri pendant des siècles. Pour cela, il doit faire un dernier voyage, au delà de la cité magique de Kôr, un voyage périlleux qui devrait l'amener au pied de la source de vie revitalisante. Est-ce que Leo et Ayesha vont enfin obtenir la consécration de leurs désirs ultimes à savoir profiter de leur amour respectif pendant les siècles à venir ?

Par Phibes, le 30/12/2012

Notre avis sur l'album La source de la vie

Dernier épisode de la trilogie dédiée à l'adaptation de Elle, roman à succès écrit par Henry Rider Haggard, La Source de la vie vient clôturer la surprenante quête du jeune Leo Vincey et de son protecteur Horace Holly au coeur de la terre africaine.

Elie Chouraqui, scénariste de la première heure pour cette aventure, vient ici nous servir une fin, évidemment conforme à l'ouvrage original, toute en puissance évocatrice. Il nous permet de retrouver le trio composé de Leo, Ayesha et Holly promis à une dernière équipée à l'issue de laquelle le sort passionnel entre la reine blanche et la réincarnation de Kallitratès sera définitivement réglé.

Cet épisode se veut entreprenant principalement par le jeu ensorceleur d'Ayesha. Grâce à l'espoir suscité par Leo, elle nous entraîne dans une équipée mouvementée vers un lieu mythique qui évidemment excite notre curiosité. Si le chemin à parcourir promet quelques sensations fortes, il est l'occasion également de révéler les bases de l'amour dramatique de la reine et son amant égyptien et de nous engager vers une finalité haute en couleurs. De fait, la matière est bien présente, une matière qui nous immerge dans un mélange harmonieux de passion folle et de fantastique destructeur.

La qualité du travail d'Aja est à relever non seulement dans ce dernier opus mais aussi dans les deux précédents tomes. Le graphisme qu'il exécute dans une célérité particulière dénote la maîtrise d'un style graphique charismatique qu'il a su faire évoluer au fil des séries (Le Dieu des Cendres, Crawford chasseur de sorcières...). Son trait un tantinet anguleux est particulièrement fouillé et donne l'occasion de mettre en évidence des ambiances exotiques bien envoutantes. Ses décors sont remarquablement travaillés tout comme les personnages à l'effigie reconnaissable. On saluera également la prestation de Sandrine Cordurié qui, une nouvel fois, fait usage d'une palette de couleur superbe avec une dominance de fauve harmonieuse.

Une fin de saga aventureuse en apothéose qui rejoint idéalement la collection 1800 de chez Soleil. Et, à ce titre, serions-nous en droit de penser qu'un autre cycle (à l'instar de la bibliographie d'Haggard) pourrait être envisagée ? L'avenir nous le dira !

Par , le

Les albums de la série ELLE