ELIXIRS #1 Le sortilège de Loxullio

voir la série ELIXIRS
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

SOLEIL

Sortie :
ISBN : 2845659245

Résumé de l'album Le sortilège de Loxullio

Amporche, la ville frontière, au milieu du monde d'Amphel, un monde instable en pleine révolution. Des monstres sortent de nulle part pour envahir et massacrer tous ceux qui leur passent sous la main !
Dans ce monde la réalité peut parfois partir en vrille, pour mieux la contrôler les mages utilisent des elixirs qu'ils pulvérisent pour ramener l'ordre !

Un jeune étudiant en magie, Tolriq, un brin coureur et surtout complètement aventurier, se retrouve emmélé dans cette histoire complètement folle pour protéger une princesse acariatre...
Mais ou vont les mener ces portes de réalité ?

Par Fredgri, le NC

Notre avis sur l'album Le sortilège de Loxullio

Sans être un fan absolu de Varanda ou d'Arleston, j'avoue que j'ai bien apprécié cet album, c'est rythmé, frais, très enlevé et il y a une pointe d'humour.
On retrouve, evidemment tout les ingrédients habituels de ce genre de récit, un jeune héros intrépide et fumiste, une belle avec un caractère bien trempé, un petit animal rigolo et un méchant obscure, bref sur ce point cet album ne prèche pas l'originalité !
En effet, c'est un récit assez conventionnel, il y a des éléments très intéressants comme cette cité entre les réalités, mais rien n'est exploité jusqu'au bout, il faudra certainement attendre la suite pour voir ou ca va !
Le scénario d'Arleston est très équilibré, peut-être trop léger parfois mais en tout cas jamais ennuyeux. Varanda, de son côté, a ce même style très précis, très détaillé qui passe merveilleusement en noir et blanc (Dans l'édition limitée présenté dans cet avis), il rajoute une dimension légèrement cartoon que je ne trouve pas forcément toujours maitrisé (d'autant que je retrouve cet éternel défaut chez lui qui est qu'aucun de ses perso n'a le même visage d'une case a l'autre !)
Alors un album qui se lit très agréablement et qui laisse augurer une bonne suite (pourvu que Varanda reste plus d'un album...) !

Par , le

Une nouvelle bande dessinée de Varanda est toujours un évènement.
Spécialement, pour ce festival d'Angoulème 2005, Soleil sort une édition spéciale noir et blanc de Elixirs . Le noir et blanc permet de découvrir le fabuleux talent de Varanda. Ce travail parfait dans les planches, les décors et surtout sur l'architecture (voir les scènes "entre les portes"). Déjà que sur le tome 1 de paradis Perdu dans l'edition 2b, j'étais bluffé !
Le scénario d'Arleston est quand à lui assez classique : de l'humour, de l'action et de jolies filles. Quelques bonnes trouvailles.
En espérant (comme le dit mon éminent collègue plus haut ) que Varanda ne s'arrête pas là.

Par , le

Loin de vouloir déflorer le mystère car cette nouvelle saga est en ce moment en prépublication dans le Lanfeust mag, ici on a un opus dessiné par Alberto "One shot" Varanda et imaginé par Scotch "J'ai les boules qu'Alberto ne fasse qu'un seul tome" Arleston.
En quelques mots, Elixirs reprend une recette longtemps éprouvée par Arleston : de la fantasy soupoudrée d'humour. Du coup on peut retrouver certains éléments déjà abordés dans d'autres séries.
Mais Elixirs distille de bonnes idées, et le scénario ne souffre pas du poids des autres séries du maître. Même s'il est linéraire, il est au service d'une histoire captivante. Et certains personnages réserveront leur lot de surprises.

Si cette version spéciale Angoulême permet d'admirer le travail de Varanda, qui pour l'occasion arrondit son trait (ce que l'on ne cesse de faire remarquer à l'une des héroines au sujet de ces formes) afin de donner une consistance plus humoristique à son travail. Mais il ne manquera finalement que la couleur pour pleinement profiter de la bédé.
Au final, c'est une bien belle madeleine qui permet de garder un bon souvenir de ces trois jours, où la frénésie s'empare d'une petite ville de Charrente.

Par , le

Les albums de la série ELIXIRS

Nos interviews liées

Alberto VARANDA

SCENEARIO.COM : Bonjour Alberto. Ton actualité, c’est la sortie de ce Sketchbook chez Comix Buro. Mais avant d’en parler, peux-tu présenter ton parcours avant de devenir auteur de bandes dessinées ?
Alberto VARANDA : J'ai tout d'abord suivi une formation de sculpteur sur bois... C'est ensuite que je me suis tourné vers le graphisme publicitaire et l'illustration. C'est aussi vers la fin de mes études de dessin que j'ai rencontré Xavier Fauche et Jean Léturgie qui m'ont proposé de dessiner des gags de Rantanplan pour le magazine TV Télé Star. Les essais ont duré quelques mois et l'aventure a commencé. Je réalisais les crayonnés et c'est Janvier qui était chargé de l'encrage. Léturgie m'a fait rencontrer Franquin qui m'a corrigé quelques dessins de TFOUS... Moment magique. SCENEARIO.COM : Quelles ont été tes influences graphiques ?
Alberto VARANDA : La bd américaine en général [...]

Lire la suite ›