ELIXIRS #2 Le secret du glupion

voir la série ELIXIRS
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Genre :

Heroic Fantasy

Sortie :
ISBN : 9782302001909

Résumé de l'album Le secret du glupion

Le monde d'Amphel est sur le point de sombrer dans la chaos. Dans son désir de venger la création de ses parents, le dieu Olkas a décidé d'effacer de la réalité toute trace des hommes.
Jadis, les mages avaient créé un élixir capable de redonner sa substance au monde. Mais un continent a payer son outrecuidance en étant tout bonnement effacé. Maintenant Olkas est bien décidé d'aller au bout de son rêve fou, mais en face de lui se dresse un petit animal et toute une équipe composée d'un cancre de l'académie de magie, d'un cuisinier, d'une princesse et de sa garde du corps. Alors qu'ils fuyaient par la forêt, Tolric et ses amis tombent sur un mage qui commet une petite erreur en faisant fusionner Tolric et le Spectre Rouge. Ensembles, ils doivent trouver le repère d'Olkas pour le vaincre...

Par Eric, le NC

Notre avis sur l'album Le secret du glupion

L'attente fut longue et indécise, celui que j'avais ironiquement surnommé Alberto "One shot" Varanda vient de me trahir sa légende en livrant le second tome de la série Elixirs. C'est avec plaisir que l'on retrouve notre sympathique bande de héros. Certes le point fort de la série n'est pas vraiment l'originalité, mais néanmoins l'ensemble est crédible (qui irait croire qu'une bédé serait passionnante avec un héros monté comme rambo avec le QI d'Einstein...) Mais ce second tome un poil frustrant, le secret du glupion donne l'impression d'être éventé depuis la fin du précédent tome tant on n'apprend pas grand chose sur notre petite bête. Certes son essence divine lui confère des pouvoirs, dans ce tome on les découvre au fur et à mesure.
Côté dessin, voir un nouvel album d'Alberto Varanda est un petit événement en soi et comme je l'écrivais un peu plus, quand ce nouveau tome est le second d'une même série c'est encore plus notable. Mais trêve de plaisanterie, en confirmant le style qu'il avait développé dans le premier tome Varanda nous livre un album au dessin très détaillé et précis. Il renforce aussi le ton humoristique qu'imprègne Arleston dans ses bédés en mettant en scènes des personnages rondouillards.
Ainsi, ce second tome confirme la bonne impression que l'on avait eu avec le premier. Même si l'ensemble est assez classique de prime abord, le monde mis en place s'étoffe petit à petit et cette notion d'élixir donne des développements intéressants et parfois amusants. Jusqu'à présent cela n'avait pas trop été exploité et le retard est rattrapé. Enfin, ce second tome même s'il laisse un goût de trop peu  et nous fait penser que le titre est mal choisi, monte en intensité en étoffant les personnages et en nous immergeant un peu plus dans le monde d'Amphel.

Par , le

Les albums de la série ELIXIRS

Nos interviews liées

A l'occasion des 20 ans de Lanfeust, un bel entretien avec Christophe Arleston

sceneario.com : Christophe, bonjour, nous fêtons les 20 ans de Lanfeust, cela représente 70 albums parus durant ces 20 ans. 
Christophe Arleston : Avec uniquement le monde de Troy on doit effectivement être dans ces eaux-là. Sceneario.com : Cela représente trois albums par an 
Christophe Arleston : Je ne fais pas vraiment de statistiques sur ma production Il y a eu des années ou les parutions ont été plus nombreuses, des années où il y en a eu moins, en fonction des dessinateurs qui pouvaient travailler en parallèle mais on arrive quand même à 70 bouquins. sceneario.com : Il y a juste un cas particulier, les Gnomes de Troy qui sont des gags en une page alors que toutes les autres séries de l’univers de Troy sont des récits complets. 
Christophe Arleston : En fait, les Gnomes sont nés dans Lanfeust Mag parce que la tradition des gags en une page permet d’animer le journal par rapport à la simple prépublication habituelle, traditionnelle d’albums [...]

Lire la suite ›

Alberto VARANDA

SCENEARIO.COM : Bonjour Alberto. Ton actualité, c’est la sortie de ce Sketchbook chez Comix Buro. Mais avant d’en parler, peux-tu présenter ton parcours avant de devenir auteur de bandes dessinées ?
Alberto VARANDA : J'ai tout d'abord suivi une formation de sculpteur sur bois... C'est ensuite que je me suis tourné vers le graphisme publicitaire et l'illustration. C'est aussi vers la fin de mes études de dessin que j'ai rencontré Xavier Fauche et Jean Léturgie qui m'ont proposé de dessiner des gags de Rantanplan pour le magazine TV Télé Star. Les essais ont duré quelques mois et l'aventure a commencé. Je réalisais les crayonnés et c'est Janvier qui était chargé de l'encrage. Léturgie m'a fait rencontrer Franquin qui m'a corrigé quelques dessins de TFOUS... Moment magique. SCENEARIO.COM : Quelles ont été tes influences graphiques ?
Alberto VARANDA : La bd américaine en général [...]

Lire la suite ›