ELFES #31 Ylanoon

voir la série ELFES
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Genre :

Fantasy

Sortie :
ISBN : 9782302089532

Résumé de l'album Ylanoon

A la suite du raz de marée provoqué lors de l’affrontement contre le fléau, la cité des elfes bleus d’Ennlya se reconstruit. En ces lieux ravagés, de nombreux survivants au cataclysme se sont ralliés pour participer à la longue reconstruction. Lanawyn fait partie de ceux-là. À la suite de la disparition de quatre charpentiers dans la forêt d’Araska, elle est missionnée avec son apprentie la jeune Ylanoon pour retrouver leur trace. La découverte de leurs corps atrocement mutilés fait bientôt présager qu’une menace mystérieuse pèse sur les elfes bleus. Pensant qu’il s’agit peut-être d’une vengeance perpétrée par les humains habitant non loin d’Ennlya, à Kavon’An, Lanawyn décide de s’y transporter avec Ylanoon. Lors de leur rencontre avec le bourgmestre Kyrell, les deux elfes apprennent que des humains ont également été sauvagement assassinés selon une méthode similaire. Qui peut donc pratiquer ce genre de massacre et pourquoi ? Les deux elfes vont tenter de le découvrir en se faisant aider par le massif Konnor, barbier de Kavon’An.

Par Phibes, le 26/04/2022

Notre avis sur l'album Ylanoon

Depuis janvier 2021 (avec le tome 30 – Le scintillement des ténèbres), la série des Elfes semblait connaître un moment de répit au bénéfice des autres sagas se nourrissant du Monde d’Aquilon telles les Nains, les Mages et les Orcs & gobelins. Avec ce nouvel opus qui remet sous les projecteurs des représentants du peuple immortel, celle-ci connait un soubresaut, qui plus est, sous la plume aiguisée de Jean-Luc Istin et sous les crayons de son fidèle dessinateur Kyko Duarte.

Nous retrouvons la belle Lawanyn que nous avons déjà croisée à plusieurs reprises dans les tomes précédents, promise ici à camper le rôle d’investigatrice suite à l’assassinat de plusieurs individus elfes et humains. Nous replaçant dans l’après-affrontement contre le fléau et dans les séquelles de l’apocalypse qui en a suivi, la belle elfe bleue nous donne rendez-vous avec l’horreur. Associée à une apprentie qui a donné son nom à l’album et également à une sorcière défroquée, elle nous invite à la suivre dans ses pérégrinations policières à la découverte d’un adversaire ô combien surprenant.

Cette équipée qui pourrait à première vue se démouler selon un concept plutôt classique a tout de même le privilège d’être bien gérée et de nous lancer sur différentes pistes, nous faisant suspecter à plusieurs reprises et à tort divers personnages trop « visibles ». Pareillement, tout en nous gardant dans une tension ambiante bien dosée, elle a le grand avantage, grâce à la subtilité de son scénariste, de nous entraîner vers une finalité particulièrement ahurissante et réellement amère.

Au niveau de l’illustration, Kyko Duarte continue de nous régaler pleinement en nous en mettant plein la vue. Le Monde d’Aquilon, sous sa patte aiguisée, prend une dimension attrayante, presque réelle tant les décors exotiques et les personnages dont certains frappant par leur charisme démesuré sont des plus fantastiquement concluants. Le travail reste donc tout du long impressionnant, surtout au niveau des plans mis en avant et du détail, le tout magnifié par une colorisation de toute beauté signée J. Nanjan.

Un épisode elfique signé par le tandem aguerri Istin/Duarte qui est le bienvenu, avec ses allures d’enquête policière et ses effets garantis.

Par , le

Les albums de la série ELFES

Nos interviews liées

ELFES tome 1 chez Soleil

Sceneario.com : Sous le couvert de la maison Soleil, sort ce mois-ci le premier opus d'une saga intitulée Elfes qui introduit, pour la première fois chez cet éditeur, la notion de série-concept. Qu'est-ce qui a motivé cette initiative éditoriale qui rejoint celle déjà utilisée chez d'autres éditeurs et en quoi se veut-elle, éventuellement, différente ?
Jean-Luc ISTIN A tort ou à raison, j’ai l’impression que les lecteurs, notamment ceux de ma génération en ont assez d’attendre un an minimum pour lire la suite d’un album lu en 30 minutes. Nous sommes depuis notre enfance baignés par des comics américains et des mangas qui ont un rythme de parution mensuel. J’ai donc l’impression que les séries concept sont une réponse à cette demande et c’est ce qui a motivé ma démarche. Le fait d’être une plus grosse équipe de créateurs nous permet de sortir des albums dans une période réduite [...]

Lire la suite ›

Interview de la team Lancelot au complet !

Sceneario.com : Bonjour ! Le tome 2 de la série Lancelot vient de paraître, un an et demi après le premier. C’est une bonne occasion pour vous poser quelques petites questions ! Bien des choses s’y passent, dans ce tome 2, et on y voit notamment grandir le héros Galaad qui va, durant l’album, changer non seulement de nom mais surtout découvrir sa vraie nature. Vous vous êtes donc réapproprié un personnage légendaire pour le changer sur le fond mais sans finalement que cela ne joue trop sur l’action en tant que telle, en tout cas jusque là. Comment est née cette idée que Lancelot put avant tout être une femme ?
Jean-Luc Istin : Une idée comme ça, qui m'est venue je ne sais plus trop comment. En fait, je voulais écrire l'histoire de Lancelot mais le personnage tel quel m'ennuyait ! Je me suis dit "Et si...", vous savez comme dans les comics : "et si Spiderman n'avait pas été piqué par une araignée [...]

Lire la suite ›

Istin et Jigourel, druides du 9ème art

Sceneario.com : Jean-Luc, Le succès des Druides ne se dément pas puisque le quatrième opus est classé dès sa sortie 15ème au TOP 15 BD Livres Hebdo / Ipsos, comment expliquez vous cela ?

Jean-Luc ISTIN : Peut être par l’adéquation du titre, du scénario et du dessin. Lorsque ces 3 choses sont au rendez vous, vous pouvez être quasiment sur que vous tenez un succès. L’aspect graphique est indéniablement séduisant et qualitatif et jacques assure également la fluidité du récit. Il n’en faut pas moins. 

Ensuite, le scénario que nous écrivons est basé sur un mystère et, qui plonge dans un mystère désire l’élucider.
Vous y ajoutez un peu de chance et vous secouez le tout. 

Sceneario.com : On voit se multiplier dans la littérature les Thriller ésotériques, pensez vous qu’il s’agisse d’un simple phénomène de mode, ou d’un malaise plus profond vis-à-vis de la religion ?

Jean-Luc ISTIN : Il faut se poser 2 questions :

1/ pourquoi autant de romanciers se mettent au thriller ésotérique ?

2/ Pourquoi autant de lecteurs pour ce genre ?

- Concernant l’abondance de roman de ce genre, on ne peut écarter l’effet da vinci code [...]

Lire la suite ›

DIM D & ISTIN

Sceneario.com: Comment vous êtes vous rencontrés?
Istin :
: C'est Guy Michel, le dessinateur d'Aquilon et des Contes du korrigan qui nous a présenté. Il nous connaissait tous les deux. Je travaillais déjà avec lui et il connaissait Dim D. On n'a pas bossé le jour même ensemble. Ça s'est fait petit a petit. On a participé à un fanzine municipal à peu près au bout d’un an après notre rencontre. On a d'abord eu une relation d'amitié avant d'avoir une relation de travail. Sceneario.com: J'ai vu dans tes influences que tu parles beaucoup des peintres ambulants, tu peux nous donner plus d'explications ?
Dim D :
Ce sont des peintres hyper réalistes russes du début du XIXieme siècle, Kramskoi, Repin, . Il y a un site sur Internet qui parle de cette école de peinture [...]

Lire la suite ›