ELFES #1 Le Crystal des elfes bleus

voir la série ELFES
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Collection :

Celtic

Genre :

Fantastique

Mythologie

Sortie :
ISBN : 9782302027190

Résumé de l'album Le Crystal des elfes bleus

l’humain, se dirigent dans le gel ambiant vers le refuge d’Ennlya. Mais en arrivant sur les lieux isolés, ils s’aperçoivent que la cité n’est plus qu’un immense charnier. Tous les habitants ont été assassinés, frappés par un ennemi qui n’a laissé que comme seule trace une dague plantée dans le corps sans vie de Sefeen, le frère d’Aamnon. Considérant l'origine reconnaissable de l’arme, il ne fait aucun doute que le peuple des Yrlanais dirigé par son sinistre roi Rinn a décidé d'engager une guerre entre les deux peuples. Mais cette évidence peut s'avérer trompeuse, si bien que Lanawyn, sous le couvert d’Aamnon, a décidé de découvrir ce qui se cache derrière cet effroyable massacre lourd de conséquence. Aidée en cela par son compagnon de route Turin, elle se rend auprès du roi Rinn lui-même. Ce rendez-vous lui permettra-t-elle de freiner les prémices d'une guerre imminente ou, au contraire, attisera-t-il la volonté meurtrière du sinistre monarque ? Et si ce n'était pas du fait des Yrlanais, s'il s'agissait d'une manigance plus pernicieuse liée au Crystal des elfes bleus ?

Par Phibes, le 16/01/2013

Notre avis sur l'album Le Crystal des elfes bleus

Directeur de la collection Celtic en la maison Soleil, le productif Jean-Luc Istin poursuit très honorablement son parcours artistique en nous proposant en ce mois de février 2013 une nouvelle saga qui, comme son titre l'indique, fleure bon les ambiances de mythologie celtique.

Avec ce premier tome, le scénariste joue la carte du dépaysement total puisqu'il nous immerge dans un monde médiéval onirique qui est partagé principalement entre les hommes, les elfes et les orks. Fort de cet exotisme très bigarré, il nous introduit dans le climat particulièrement tendu entre chaque ethnie, chacune ayant sa particularité physique et morale (les uns, belliqueux, les autres, immortels et sages et les derniers, nécromanciens). Ce brassage génère ainsi une intrigue profonde dont le départ est le massacre de tout un village elfe.

Jean-Luc Istin nous sert un récit indubitablement empreint d'un fantastique soutenu, entretenu par deux quêtes portées d'une part par un duo de personnages colorés et d'autre part par une jeune elfe Vaalann. A cet égard, si la première prend des accents d'investigations politico-policières, la seconde se fonde sur des élans initiatiques. Le mystère bat son plein, dans un alternat bien orchestré, suscitant quelques questions quant aux liens qui pourraient subsister entre les deux équipées. Evidemment, l'aventure elfique est bien huilée, celle-ci se démoulant habilement dans un imaginaire captivant et faisant appel à une dose d'action mesurée.

Le dessinateur Duarte, de son côté, n'en est pas à son coup d'essai. Ce dernier, aiguisé par le travail remarquable réalisé dans les séries Chroniques de la guerre des fées, De sang froid, Le Capitaine Fracasse, nous démontre une fois de plus son savoir-faire dans la manière de mettre en images un univers imaginaire bien léché, indubitablement magique peuplé de créatures disparates. Le geste est maîtrisé, proportionnel, plein de créativité, peut se révéler doucereux quant à l'apparence des elfes féminins mais également incisif quand il s'agit de décrire la cruauté, la dureté de certains autres personnages.

Une première partie engageante qui mêle harmonieusement monde légendaire et quête aventureuse fantastique et qui intégre une toute nouvelle série concept de 5 histoires. A suivre donc !

Par , le

Les albums de la série ELFES

Nos interviews liées

ELFES tome 1 chez Soleil

Sceneario.com : Sous le couvert de la maison Soleil, sort ce mois-ci le premier opus d'une saga intitulée Elfes qui introduit, pour la première fois chez cet éditeur, la notion de série-concept. Qu'est-ce qui a motivé cette initiative éditoriale qui rejoint celle déjà utilisée chez d'autres éditeurs et en quoi se veut-elle, éventuellement, différente ?
Jean-Luc ISTIN A tort ou à raison, j’ai l’impression que les lecteurs, notamment ceux de ma génération en ont assez d’attendre un an minimum pour lire la suite d’un album lu en 30 minutes. Nous sommes depuis notre enfance baignés par des comics américains et des mangas qui ont un rythme de parution mensuel. J’ai donc l’impression que les séries concept sont une réponse à cette demande et c’est ce qui a motivé ma démarche. Le fait d’être une plus grosse équipe de créateurs nous permet de sortir des albums dans une période réduite [...]

Lire la suite ›

Interview de la team Lancelot au complet !

Sceneario.com : Bonjour ! Le tome 2 de la série Lancelot vient de paraître, un an et demi après le premier. C’est une bonne occasion pour vous poser quelques petites questions ! Bien des choses s’y passent, dans ce tome 2, et on y voit notamment grandir le héros Galaad qui va, durant l’album, changer non seulement de nom mais surtout découvrir sa vraie nature. Vous vous êtes donc réapproprié un personnage légendaire pour le changer sur le fond mais sans finalement que cela ne joue trop sur l’action en tant que telle, en tout cas jusque là. Comment est née cette idée que Lancelot put avant tout être une femme ?
Jean-Luc Istin : Une idée comme ça, qui m'est venue je ne sais plus trop comment. En fait, je voulais écrire l'histoire de Lancelot mais le personnage tel quel m'ennuyait ! Je me suis dit "Et si...", vous savez comme dans les comics : "et si Spiderman n'avait pas été piqué par une araignée [...]

Lire la suite ›

Istin et Jigourel, druides du 9ème art

Sceneario.com : Jean-Luc, Le succès des Druides ne se dément pas puisque le quatrième opus est classé dès sa sortie 15ème au TOP 15 BD Livres Hebdo / Ipsos, comment expliquez vous cela ?

Jean-Luc ISTIN : Peut être par l’adéquation du titre, du scénario et du dessin. Lorsque ces 3 choses sont au rendez vous, vous pouvez être quasiment sur que vous tenez un succès. L’aspect graphique est indéniablement séduisant et qualitatif et jacques assure également la fluidité du récit. Il n’en faut pas moins. 

Ensuite, le scénario que nous écrivons est basé sur un mystère et, qui plonge dans un mystère désire l’élucider.
Vous y ajoutez un peu de chance et vous secouez le tout. 

Sceneario.com : On voit se multiplier dans la littérature les Thriller ésotériques, pensez vous qu’il s’agisse d’un simple phénomène de mode, ou d’un malaise plus profond vis-à-vis de la religion ?

Jean-Luc ISTIN : Il faut se poser 2 questions :

1/ pourquoi autant de romanciers se mettent au thriller ésotérique ?

2/ Pourquoi autant de lecteurs pour ce genre ?

- Concernant l’abondance de roman de ce genre, on ne peut écarter l’effet da vinci code [...]

Lire la suite ›

DIM D & ISTIN

Sceneario.com: Comment vous êtes vous rencontrés?
Istin :
: C'est Guy Michel, le dessinateur d'Aquilon et des Contes du korrigan qui nous a présenté. Il nous connaissait tous les deux. Je travaillais déjà avec lui et il connaissait Dim D. On n'a pas bossé le jour même ensemble. Ça s'est fait petit a petit. On a participé à un fanzine municipal à peu près au bout d’un an après notre rencontre. On a d'abord eu une relation d'amitié avant d'avoir une relation de travail. Sceneario.com: J'ai vu dans tes influences que tu parles beaucoup des peintres ambulants, tu peux nous donner plus d'explications ?
Dim D :
Ce sont des peintres hyper réalistes russes du début du XIXieme siècle, Kramskoi, Repin, . Il y a un site sur Internet qui parle de cette école de peinture [...]

Lire la suite ›