Dessinateurs :



Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Genre :

Aventure

Heroic Fantasy

Sortie :
ISBN : 9782302063723

Résumé de l'album Alyana

Lors de la bataille qui s’est déroulée devant la citadelle de Slurce, la nécromancienne Lah’Saa a été tuée. Aussi, l’heure est arrivée pour jouir d’une quiétude bien méritée. Toutefois, Orbotesh, l’elfe blanc, s’interroge sérieusement sur le fait que Tenashep, alors enceinte, a été épargnée lors des combats avec les goules. Craignant que l’enfant au sang mêlé qui va naître soit de nature à provoquer quelque malheur sur les terres d’Arran, il a décidé de revenir sur le champ de bataille pour tenter de trouver des réponses à ses inquiétudes. C’est alors qu’il est pris à parti par un groupe de mystérieux sorciers qui lui dévoilent leurs visions mortelles prémonitoires et qui lui offrent de participer à leur plan d’action. Peu de temps après, Tenashep accouche de son enfant, une fille. L’apparence de cette dernière démontre immédiatement qu’elle n’est pas de race pure. De plus, elle a la faculté de parler et de grandir très rapidement. La magie l’entoure et d’après les sorciers les pouvoirs qu’elle va développer vont être à l’origine de la destruction de la porte du monde invisible qui retient prisonniers les fléaux ancestraux d’Arran. Est-ce que ce monde vit ces derniers instants ? Et si Alyana pouvait infléchir la destinée de ce dernier en affrontant la Mère des fléaux ?

Par Phibes, le 13/11/2017

Notre avis sur l'album Alyana

A la faveur de ce nouvel opus, Olivier Peru semble initier un nouvel arc post-Lah’saa, la sorcière à l’origine de l’invasion de goules sanguinaires des territoires d’Arran. En effet, cette dernière ayant été anéantie, c’est sur un nouveau personnage que se porte le récit, Alyana, pur produit de la communion de plusieurs entités elfiques et de la nécromancienne. Cette dernière nous ouvre sa destinée au travers d’un avènement qui sous-entend bien des troubles.

Olivier Peru fait preuve encore une fois d’une imagination débordante pour relancer la saga dirigée par son compère Jean-Luc Istin. A la faveur d’Alanya et son parcours initiatique, l’artiste joue sur le caractère exceptionnel de ce petit personnage métissé dont les aptitudes surprenantes vont nous être dévoilées. A n’en pas douter, l’auteur ne fait nullement dans la facilité et, sous le couvert d’une intrigue cossue et d’un choix de dialogues particulièrement copieux, nous plonge dans la découverte des racines des Terres d’Arran.

Force est de constater que la toile tissée par le scénariste est de nature à susciter avantageusement des rencontres hors norme, entre rêves (ou cauchemars) et réalités, entre évocations présentes et évocations ancestrales. Si Lah-Saa a encore droit au chapitre, elle se voit associée à l’intervention mystérieuse et comploteuse de cinq seigneurs sombres que l’on retrouvera certainement et surtout à la venue d’un personnage plutôt bavard et sympathique, mi-orc, mi-gobelin, donc orquelin, surnommé la Poisse, qui est appelé à revenir de façon récurrente dans cette série et également dans celle parallèle intitulée Orcs et gobelins. De fait, si on ne s’ennuie pas une seconde dans la succession de rebondissements que génère cette aventure souterraine, il convient toutefois de rester bien accroché aux différents évènements de façon à ne pas perdre le fil.

Pour la quatrième fois, Stéphane Bileau revient dans cette série. Et c’est tant mieux car l’artiste possède toutes les qualités requises pour œuvrer dans cet univers. Il suffit pour s’en convaincre d’admirer la justesse et la richesse de son trait qui donnent une vision exotique enchanteresse. L’on saluera tout particulièrement le très beau travail sur la transformation progressive d’Alanya, sur les rencontres monstrueuses (arachnéennes) impressionnantes et sur la gestion picturale de La Poisse, grand pourfendeur de monstres. Evidemment, vu la teneur graphique de cet ouvrage, il se voit épaulé par un autre habitué de la saga, Pierre Denis Goux, également en forme pour dresser le tableau ancestral des Terres d’Arran.

Un épisode bien épais à la magie qui opère favorablement et qui donne du large à la saga. On attendra la suite !

Par , le

Les albums de la série ELFES

Nos interviews liées

Les auteurs de la nouvelle série Soleil nous livrent leurs secrets

Une rencontre avec : Nicolas Jarry, Pierre-Denis Goux, Stéphane Créty à l'occasion de la sortie de la nouvelle série Soleil :   NAINS


Interviewer : Olivier
Images et Son : Mathieu
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Entretien avec un Nosferatu ou interview d'un sénariste qui a du mordant

Sceneario.com : Bonjour, Olivier. Olivier Peru : Salut, M'sieur Sceneario !
Sceneario.com Ce mois-ci voit donc la sortie de Nosferatu chez Soleil dont tu signes le scénario. Qu’est-ce qui t’a donné envie de te lancer dans une histoire de vampires ? Voulais-tu donner ta propre version du mythe ?
Olivier Peru : J'ai toujours eu envie de travailler sur une histoire de vampires aussi quand le staff de Soleilm'a présenté les travaux de Stefano Martino, je n'ai pas hésité longtemps. On nous a proposé de développer une histoire sur Nosferatu et on s'est immédiatement bien entendu sur les directions à donner au récit : amour, éternité, pouvoir.
Sceneario.com : Quels ont été tes influences pour ce sujet ? Pourquoi as-tu choisi de faire remonter l’origine de ce Nosferatu à l’époque romaine ?
Olivier Peru : J'ai envie de répondre des tas et aucune [...]

Lire la suite ›

Interview Olivier PERU, Sophian CHOLET et Simon CHAMPELOVIER.

Sceneario.com: Bonjour Olivier, Sophian et Simon. En ce mois de juin, est sorti chez tous les libraires de France et de Navarre Zombies, premier tome d’une série dont vous êtes à l'origine avec Sophian Cholet (au dessin) et Simon Champelovier (à la couleur). Cet album, de plus, inaugure la toute nouvelle collection "Anticipation" de chez Soleil. Comment avez-vous conçu ce projet ? Qu'est-ce qui vous a poussé à franchir le seuil du monde des morts-vivants?
Olivier : A la question comment, je répondrais avec amour ! À la question qu'est-ce qui nous a poussé, je dirais aussi l'amour. L'amour des zombies ! On les aime vraiment depuis notre plus tendre enfance. Maintenant pour le côté un peu plus concret de notre projet, je crois que c'est une foule de détails qui ont coïncidé et nous ont tous poussé dans les bras les uns des autres. De mon côté je travaillais avec Jean-Luc sur des choses plus fantasy au moment ou il développait une collection anticipation et de l'autre Sophian s'est montré chez Soleil avec un carton à dessin plein de zombies [...]

Lire la suite ›

Interview de la team Lancelot au complet !

Sceneario.com : Bonjour ! Le tome 2 de la série Lancelot vient de paraître, un an et demi après le premier. C’est une bonne occasion pour vous poser quelques petites questions ! Bien des choses s’y passent, dans ce tome 2, et on y voit notamment grandir le héros Galaad qui va, durant l’album, changer non seulement de nom mais surtout découvrir sa vraie nature. Vous vous êtes donc réapproprié un personnage légendaire pour le changer sur le fond mais sans finalement que cela ne joue trop sur l’action en tant que telle, en tout cas jusque là. Comment est née cette idée que Lancelot put avant tout être une femme ?
Jean-Luc Istin : Une idée comme ça, qui m'est venue je ne sais plus trop comment. En fait, je voulais écrire l'histoire de Lancelot mais le personnage tel quel m'ennuyait ! Je me suis dit "Et si...", vous savez comme dans les comics : "et si Spiderman n'avait pas été piqué par une araignée [...]

Lire la suite ›

des frères PERU auteurs de SHAMAN

SCENEARIO.COM: Pouvez vous vous présenter?
On est deux frangins, Olivier et Stéphane Peru, travaillant ensemble dans la bd et on signe, avec Shaman, notre 1er album aux éditions Nuclea_.

SCENEARIO.COM: Comment êtes vous arrivé à la BD?
On a pas fait d’école de bd, ni de graphisme, mais on a énormément travaillé dans notre coin. Depuis toujours, on a bossé l’écriture et le dessin et on a su, très tôt qu’on voulait faire de la bd. Nos premiers boulots furent publiés chez Semic, dans la gamme pocket. C’est la qu’on a fait nos premières armes encadrées par des personnes de qualité telles que Thierry Mornet, Jean-Marc Lofficier et Jean Marc Lainé… On s’est professionnalisé en participant au développement du Semicverse, qui atteint son apogée aujourd’hui avec le comics Strangers [...]

Lire la suite ›