El Diablo

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DC Comics

Collection :

Vertigo

Genre :

Thriller

Western

Sortie :
ISBN : 9781401216252

Résumé de l'album El Diablo

Moses Stones est shériff depuis dejà quelques années, la ville est tranquille sous sa juridiction, son passé de chasseur de prime joue pour lui et lui donne le poid qu'il faut pour imposer le respect sans aller en faire de trop. Son passé est loin derrière lui, il s'est marié et tout semble rouler parfaitement jusqu'à ce qu'un mystérieux tueur débarque, on le surnomme El Diablo, personne ne sait rien sur lui, et il semble insaisissable. Après un massacre de trop Moses décide de repartir sur les chemins de l'ouest pour retrouver cet étranger... Mais très vite le passé revient troubler la donne et Moses va devoir montrer son vrai visage...

Par Fredgri, le NC

Notre avis sur l'album El Diablo

Tout commence comme un western tout ce qu'il y a de plus classique, le shérif, le tueur, le chasseur de prime et la belle qui attend le héros, bref, Azzarello plante le décor dès le début et on aurait pu s'attendre, en effet, à un scénario on ne peut plus basique de course contre le tueur, mais très vite le scénariste pipe les dés, il sème le doute, égratigne ses personnages pour intensifier cette ambiance sombre et désillusionnée. Nous ne sommes définitivement plus dans un western banal et conventionnel, mais dans une histoire complètement en marge, iconoclaste qui nous amène aux limites du genre, de ce que nous avons l'habitude de lire ou de voir. C'est à la fois violent, très prenant et aussi terriblement psychologique. Rien ne va être épargné, personne ne sortira vraiment indemne de ce récit.

En tant que lecteur j'ai réellement pris énormément de plaisir à me laisser mener par le bout du nez dans cet album bourré de retournement de situation, de surprise, je ne l'ai pas lâché du début à la fin, complètement pris par le rythme très soutenu de ces planches.

Aux dessins nous retrouvons l'étonnant Danijel Zezelj, avec son graphisme très sombre et parfait, encore une fois, pour ce genre de récit. Je lui repproche juste cette manie qu'il a de faire des personnages avec des bustes très longs et des jambes toutes petites, pour du dessin réaliste ça cloche je trouve !

Le conseil du jour en tout cas !

Par , le