EKHÖ #2 Paris Empire

voir la série EKHÖ
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Genre :

Aventure

Heroic Fantasy

Humour

Sortie :
ISBN : 9782302031555

Résumé de l'album Paris Empire

Maintenant qu’elle s’est établie sur Ekhö, Fourmille Gratule se doit de gérer l’agence artistique que lui a léguée sa tante. Malheureusement, force est de constater que les comptes ne sont pas du tout bons et que la banqueroute n’est pas loin. Afin de pouvoir remettre la société dans le vert, il faudrait que le gros contrat du Poulain Rouge à Paris soit honoré mais l’une des danseuses du groupe Yumma et Yummi n’est plus. Aussi, Fourmille décide de remplacer au pied levé la défaillante et de partir pour Paris accompagnée par Grace et Yuri et également leur petit gardien preshaun Sigisbert De Motafiume. Dès leur arrivée en la grande ville, en passant devant le mémorial du prince Antone, la sémillante blonde voit son esprit accaparé par celui du défunt. Il ne fait aucun doute que cette équipée parisienne ne va pas être de tout repos et qu’elle va devoir impérativement passer par la résolution de l’énigme sur la mort du prince.

Par Phibes, le 20/10/2013

Notre avis sur l'album Paris Empire

Le premier épisode intitulé New York nous permettait de découvrir l’extraordinaire univers d’Ekhö, monde miroir de la Terre, concocté par un Christophe Arleston on ne peut plus inventif et d’en tracer une aventure fantastique à rebondissements via deux personnages hauts en couleur (Fourmille et Yuri) ayant fait la bascule dans ce monde onirique.

Cette deuxième équipée qui conforte les prédispositions extraordinaires de la sémillante Fourmille (elle a tendance à héberger tous les esprits qui ont connu de graves déboires comme antérieurement celui de sa tante assassinée et dont elle a découvert son assassin) permet à cette dernière de revenir sur ses pas, dans la ville en partance de laquelle tout a chaviré. Cette fois-ci, sous le couvert d’un contrat artistique, Fourmille est appelée à se pencher sur le cas d’un prince mort tragiquement. Evidemment, cette nouvelle affaire ne se veut pas des plus simples car les agissements désordonnés du couple sont de nature à provoquer un certain déséquilibre mondial que certains preshauns sont prêts à écourter radicalement.

Une nouvelle fois, l’aventure prend des proportions totalement risibles. A ce titre, grâce à de bonnes trouvailles, Christophe Arleston parvient à nous divertir dans la façon d’orienter ses personnages dans des pérégrinations totalement ubuesques et formidablement animées, au sein d’un univers (parisien cette fois-ci qui ressemble à celui du 19ème) inspiré il va de soi, et au reflet très décalé. Le jeu de Fourmille est électrisant, grâce à cette sensualité généreuse dont elle pourvue et à son caractère fortement trempé (et double) qui nous permettent d’assister à des répliques savoureuses. Pareillement, Yuri a sa place, une place qui l’oblige à suivre de très près sa dulcinée avec laquelle il partage la même galère et de subir toutes sortes de retombées.

On sent qu’Alessandro Barbucci se plait à mettre en image l’univers bigarré inventé par le scénariste et s’en amuse ouvertement. Son trait est délié, débordant de vitalité et d’humour. Il se joue des attitudes, des expressions parfois coquines de ses personnages dans une cocasserie permanente. De même, le reflet du miroir qu’il nous offre de la cité parisienne est purement délirant, habité par une faune grouillante et déshumanisée.

Un deuxième épisode qui se veut un véritable plaisir de lecture, tonitruant et plein d’humour qui permet à Fourmille et à ses compagnons de trouver leur place parmi les personnages marquants du monde du 9ème art.

Par , le

Les albums de la série EKHÖ

Nos interviews liées

A l'occasion des 20 ans de Lanfeust, un bel entretien avec Christophe Arleston

sceneario.com : Christophe, bonjour, nous fêtons les 20 ans de Lanfeust, cela représente 70 albums parus durant ces 20 ans. 
Christophe Arleston : Avec uniquement le monde de Troy on doit effectivement être dans ces eaux-là. Sceneario.com : Cela représente trois albums par an 
Christophe Arleston : Je ne fais pas vraiment de statistiques sur ma production Il y a eu des années ou les parutions ont été plus nombreuses, des années où il y en a eu moins, en fonction des dessinateurs qui pouvaient travailler en parallèle mais on arrive quand même à 70 bouquins. sceneario.com : Il y a juste un cas particulier, les Gnomes de Troy qui sont des gags en une page alors que toutes les autres séries de l’univers de Troy sont des récits complets. 
Christophe Arleston : En fait, les Gnomes sont nés dans Lanfeust Mag parce que la tradition des gags en une page permet d’animer le journal par rapport à la simple prépublication habituelle, traditionnelle d’albums [...]

Lire la suite ›

Interview d'Alessandro Barbucci et Barbara Canepa

Sceneario.com : Comment vous êtes-vous passionnés pour le dessin ? Que lisiez-vous ?
Barbara : Je dessine depuis toujours...Grâce à ma mère qui , depuis que j'étais toute petite, me lisait de nombreux livres de contes illustrés et me laissait m'exprimer librement, en défigurant tous les murs de la maison avec mes " monstrueuses œuvres d'art " !! Et grâce à mon grand-père collectionneur de BD ( Gordon, Prince Vaillant, Little Nemo ...), j'ai entamé sans m'en rendre compte ma carrière d'auteur de BD ! Toute petite, je lisais les Peanuts, Quino, Mordillo et Mickey Mouse. Vers 10 ans j'ai découvert la BD japonaise avec les shojo, en même temps que les auteurs sud-américains comme H. Altuna , J. Gimenez, Trillo, Breccia, et les légendes italiennes comme M. Manara, E. Serpieri, et S. Toppi. Et j'ai eu le coup de foudre ! Mais c'était aussi en raison des thèmes très adultes que je pouvais lire dès 10-12 ans [...]

Lire la suite ›