EKHÖ #1 N&B New York

voir la série EKHÖ
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

SOLEIL

Collection :

Soleil US Comics

Genre :

Heroic Fantasy

Sortie :
ISBN : 9782302027787

Résumé de l'album N&B New York


Alors qu’elle se rend à New-York la vie de Fourmille Gratule bascule. Un curieux personnage mandaté par une étude notariale lui annonce qu’elle vient d’hériter de l’affaire de sa tante tout juste décédée. Jusque là tout semble normal, sauf que ce clerc de notaire ressemble plus à un petit écureuil parlant, qui s’avère être un Preshaun. Et l’avion se transforme en une sorte de dragon et Fourmille se retrouve dans l’univers parallèle de Ekhö. Dans son malheur, elle a également entraîné son compagnon de voyage, Yuri Podrov, Fourmille découvre bientôt sa nouvelle dimension, une dimension incroyable peuplée de Preshauns et autres bestioles. Une seule chose reste à faire, celle de se rendre à l'adresse de l'office notarial à New York pour tenter de comprendre ce qui lui arrive. Ne serait-elle pas en train de rêver ?

Par Eric, le 27/02/2013

Notre avis sur l'album N&B New York


Alors que la version couleur n’est pas encore sorti, Angoulême est l’occasion comme chaque année, de découvrir les éditions limitées de chez Soleil. Ainsi chaque année on a droit à deux ou trois albums qui se voient édités dans une version un peu plus grande et en noir et blanc. De plus cette édition d’Ekhö se voit complétée d’un cahier graphique qui permet de découvrir le travail de recherche dont à fait l’objet l’album.
Christophe Arleston a toujours le don de nous inviter dans des univers bigarrés et qui deviennent d’emblée cohérents. Que ce soit dans l’heroic fantasy, la science fiction, ou même dans un univers contemporain comme avec Leo Loden ou Lord of Burger, il parvient a ne pas se répéter. Avce Ekhö il relève de nouveau le défi et donne vie à sa vision sous les coups de crayons d’un Alessandro Barbucci très en forme.
En forme, les personnages le sont également. S’il se dégage une certaine sensualité des personnages, les décors semblent taillés au cordeau. L’architecture d’Ekhö n’a rien à envier à celle de New York tout est une d’une finesse surprenante. On est loin de Monster Allergy ou Sky Doll qui avait un côté plus enfantins. Seuls les personnages fantastiques avec une certaine bonhomie viennent adoucir ce postulat.
Je ne vais pas tarir d’éloges sur la couleur de Nolwen Le Breton, car cet album est en en noir et blanc, il faudra attendre un peu pour le découvrir. En tout cas ce nouvel univers est très plaisant à découvrir et l’aventure part sur les chapeaux de roue.

Par , le

Les albums de la série EKHÖ

Nos interviews liées

A l'occasion des 20 ans de Lanfeust, un bel entretien avec Christophe Arleston

sceneario.com : Christophe, bonjour, nous fêtons les 20 ans de Lanfeust, cela représente 70 albums parus durant ces 20 ans. 
Christophe Arleston : Avec uniquement le monde de Troy on doit effectivement être dans ces eaux-là. Sceneario.com : Cela représente trois albums par an 
Christophe Arleston : Je ne fais pas vraiment de statistiques sur ma production Il y a eu des années ou les parutions ont été plus nombreuses, des années où il y en a eu moins, en fonction des dessinateurs qui pouvaient travailler en parallèle mais on arrive quand même à 70 bouquins. sceneario.com : Il y a juste un cas particulier, les Gnomes de Troy qui sont des gags en une page alors que toutes les autres séries de l’univers de Troy sont des récits complets. 
Christophe Arleston : En fait, les Gnomes sont nés dans Lanfeust Mag parce que la tradition des gags en une page permet d’animer le journal par rapport à la simple prépublication habituelle, traditionnelle d’albums [...]

Lire la suite ›

Interview d'Alessandro Barbucci et Barbara Canepa

Sceneario.com : Comment vous êtes-vous passionnés pour le dessin ? Que lisiez-vous ?
Barbara : Je dessine depuis toujours...Grâce à ma mère qui , depuis que j'étais toute petite, me lisait de nombreux livres de contes illustrés et me laissait m'exprimer librement, en défigurant tous les murs de la maison avec mes " monstrueuses œuvres d'art " !! Et grâce à mon grand-père collectionneur de BD ( Gordon, Prince Vaillant, Little Nemo ...), j'ai entamé sans m'en rendre compte ma carrière d'auteur de BD ! Toute petite, je lisais les Peanuts, Quino, Mordillo et Mickey Mouse. Vers 10 ans j'ai découvert la BD japonaise avec les shojo, en même temps que les auteurs sud-américains comme H. Altuna , J. Gimenez, Trillo, Breccia, et les légendes italiennes comme M. Manara, E. Serpieri, et S. Toppi. Et j'ai eu le coup de foudre ! Mais c'était aussi en raison des thèmes très adultes que je pouvais lire dès 10-12 ans [...]

Lire la suite ›