Ecureuillette contre l'univers Marvel

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

PANINI

Genre :

Action

Comics

Humour

Super Heros

Sortie :
ISBN : 9782809460094

Résumé de l'album Ecureuillette contre l'univers Marvel

(Squirrel Girl Beats Up the Marvel Universe OGN)
Alors qu'elle mange tranquillement à la cafet de la fac avec ses amis, Doreen reçoit un coup de fil de Tony Stark. Il voudrait qu'elle l'aide à trouver des écureuils cobayes pour tester une des machines du Maître de l’évolution qu'il a dérobé. Doreen n'est bien évidemment pas d'accord et dans la mêlée tombe elle même dans l'étrange invention pour finalement en ressortir... en double. Cette autre Ecureuillette, qui prend le prénom d'Allene, commence toutefois à s'écarter de son modèle en développant une sorte de comportement plus offensif vis à vis des humains, et plus particulièrement envers les super héros. Son but est dorénavant d'installer les écureuils en maîtres de la planète...

Par Fredgri, le 22/06/2017

Notre avis sur l'album Ecureuillette contre l'univers Marvel

Alors, c'est vrai, il faut quand même connaître cette drôle de super-héroïne qu'est Ecureuillette, maintenant assez bien installée chez Marvel. Initialement créée par Will Murray et Steve Ditko, en 90. Elle a fait partie des Great Lake Avengers, un groupe complètement loufoque composé de personnages aux pouvoirs bien barrés ! Elle a un temps grenouillé avec Spider-Man et les Avengers avant de la jouer solo !
Pour ceux qui la découvrent avec ce one-shot, sachez que son univers est résolument décalé, bien à l'image de cette héroïne hors du commun !
Cependant, je vous conseille tout de même d'aller au delà de cet album, de compléter par d'autres lectures ! Parce que vous risquez d'être légèrement désappointés !

Car ce volume s'adresse résolument aux fans du personnage, d’où un usage très appuyé de certain gimmicks, comme les notes en bas de page, l'autosatisfaction permanente et la parodie sous-jacente des comics de super-héros.

Oui, c'est fun, oui on sourit régulièrement, mais ça reste du gag de répétition très auto-référencé qui peu à la longue être plutôt redondant ! D'autant que le scénario peine à vraiment se lancer, qu'il ne reste qu'en surface de son sujet.
En contre partie, c'est aussi très accessible aux lecteurs non initiés. Il n'est pas nécessaire d'avoir tout lu sur cette Ecureuillette pour comprendre les enjeux et le background. Cela reste une lecture très agréable et pas prise de tête. Encore faudrait-il aussi qu'il y ai un peu plus de substance !

Mais sans être le comics de l'année, cela demeure une lecture idéale pour passer un bon moment. N'est ce pas le plus important ! ?

Par , le