ECLIPSE #1 Au delà

voir la série ECLIPSE
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

VENTS D'OUEST

Genre :

Science Fiction

Sortie :
ISBN : 2749302196

Résumé de l'album Au delà

Nous sommes en 2390 sur Terre. Mika est une adolescente de 18 ans qui suit un brillant cursus universitaire. Son père a trouvé la mort 15 ans plus tôt, condamné à la peine capitale pour meurtre, suite à ce qui semblait être une innocente partie de Paintball entre étudiants.
C’est par une belle journée que Mika va avoir la surprise de sa vie en découvrant le journal personnel de son père, transformé grâce à un programme gouvernemental en cyborg servant comme tant d’autres l’armée terrienne dans un conflit opposant la Terre à une race d’aliens belliqueux : Les Müdes.
En 2398, Mika met sur pied et recrute les membres d’une expédition pour effectuer officiellement des recherches sur les civilisations extraterrestres. Première étape : La planète Sanxtet.
Officieusement, Mika n’aura qu’un but : Retrouver son père et ainsi faire toute la lumière sur cette machination !

Par Matt, le NC

Notre avis sur l'album Au delà

Cela faisait quelques années que j’attendais la sortie d’Eclipse avec impatience. Sébastien vastra est connu pour le travail qu’il a fourni sur Mâchefer, une série qui s’arrêta malheureusement au 3ème tome, faute de lecteurs…
Mais c’est avec une grande joie que j’accueille désormais son nouveau bébé : Eclipse.
A moins que votre libraire ne l’ait planqué au fond de ses bacs, comment échapper à une couverture si bien imaginée et réalisée. Même le titre de la série vous fait un clin d’œil c’est vous dire !
Donc alléché par cette couverture, je n’ai pas hésité longtemps avant de m’approprier cette bd et de la dévorer.
Graphiquement, c’est un régal. Le soucis du détail prédomine à chaque instant, qu’il s’agisse des paysages, des éléments d’architecture ou encore des vaisseaux (Merci Albator !)
On sent que Sébastien s’est tout de suite approprié le scenario tant sa maitrise du sujet est impressionnante. Seul problème à mon sens : certains visages ne sont guères expressifs, cela est peut-être dû aux yeux des personnages dont le regard paraît parfois totalement vide… (C’est sûrement mon côté pinailleur qui ressurgit.)
Les couleurs suivent le rythme à l’image de la première page absolument magnifique, malgré certains passages à vide comme notamment la page 11 trop terne selon moi…
Le lecteur doit s’investir pour pouvoir suivre sans décrocher tant le scenario est dense, et bon sang, cela me plait ! Antoine Ozanam construit une trame solide et brode à merveille autour, le lecteur ne peut qu’en être satisfait.
On admira certaines références, comme la plus évidente qui n’échappe à aucun critique, l’œuvre de Paul Verhoeven : Starship Troopers. C’est au travers de ces aliens quasiment invincibles qu’on peut s’autoriser à un tel rapprochement.
Les armées de Droïdes pourraient faire penser également à l’épisode Un de Star Wars mais là, l’extrapolation est totale.
Bref vous l’aurez compris, le scenario est dense (je n’ai jamais eu autant de mal à faire un résumé, si si je vous l’assure !) et tout comme le dessin, il tient la route.
On a vraiment hâte de voir le deuxième album pour confirmer une si bonne première impression !

Par , le

Les albums de la série ECLIPSE

Nos interviews liées

Jim Hawkins, une superbe adaptation animalière.

Rencontre avec Sébastien Vastra, scénariste et dessinateur de la très belle adaptation Jim Hawkins

Interviewer : Berthold
Images et Son : Mathieu
Montage: Aubert [...]

Lire la suite ›

Antoine Ozanam pour Seconde Chance

Sceneario.com : Bonjour Antoine, avant tout chose on peut peut-être commencer par la fameuse question : quel est ton parcours ?
Antoine Ozanam : J’ai mis longtemps à comprendre qu’il y avait plusieurs métiers dans la BD. Donc j’ai suivi un cursus artistique. Je suis passé en coup de vent à saint Luc à Bruxelles et je me suis orienté dans la vidéo. Je suis revenu à la BD par la suite comme scénariste ce qui me convenait mieux. Sceneario.com : Tu es un auteur qui aime aborder des genres différents avec souvent un esprit de liberté. Quelle est ta démarche en tant que scénariste de bandes dessinées ?
Antoine Ozanam : Résumer ça avec le mot liberté, c’est plutôt bien. Enfin, j’espère tendre vers la liberté. C’est un long parcours. Autant dans l’approche narrative que graphique. Mais pour dire vrai, j’y vais au feeling. La rencontre avec les dessinateurs fait le tout. Il faut que j’aime le dessin de l’auteur et après on parle ensemble [...]

Lire la suite ›