DUSK #2 Trois larmes pour Lucie

voir la série DUSK
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

LES HUMANOÏDES ASSOCIES

Sortie :
ISBN : 2731614625

Résumé de l'album Trois larmes pour Lucie

François Underwood, avocat, a été retrouvé mort à moitié nu devant son ordinateur : empoisonné. Joe, Anna et Solomon sont envoyés sur place par le « bureau » pour enquêter.
Dans sa maison, ils rencontrent madame Underwood, collectionneuse de statuettes africaines étranges, et Lucie, leur jeune fille.
Ils découvrent également sur l'ordinateur de la victime des images pédophiles...

Par Gdseb, le NC

Notre avis sur l'album Trois larmes pour Lucie

Un album un peu en dessous du premier : il faut dire que l'ambiance y est beaucoup moins prenante. Le dessin de De Metter se prête sans doute moins à ce polar urbain.
En plus, le scénario part sur plusieurs pistes, et n'en approfondit réellement aucune : un peu de psychologie, un peu d'exorcisme, un peu de scandale. Bref, beaucoup de un peu, ce qui empêche le récit de prendre vraiment de la profondeur.
Mais le tout reste tout de même d'un très bon niveau. Les rapports entre les trois enquêteurs toujours aussi intéressants, et l'enquête nous plonge encore une fois dans les noirceurs de l'esprit humain.
Et on se demande bien se que peut être ce « bureau » pour lequel Joe, Anna et Solomon travaillent, et qui n'est pas le FBI : de quoi nous tenir en haleine encore quelques tomes...

Par , le

Les albums de la série DUSK

Nos interviews liées

Rencontre avec Richard Marazano et Guilhem Bec

Un entretien avec Richard Marazano et Guilhem Bec


Interviewer : Berthold
Image & Son Mat & Raph
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Richard Marazano et Jean-Michel Ponzio nous parlent de Genetiks

Sceneario.com : Richard Marazano, Jean-Michel Ponzio, bonjour et bienvenue sur Sceneario.com. Tous les deux vous avez un parcours qui au départ ne vous destinaient pas forcément à faire de la bande dessinée. Qu’est ce qui vous a donné envie d’entrer dans cet univers ? Que représente aujourd’hui pour vous la bande dessinée, un métier, une passion… ?
Richard Marazano : Depuis tout gamin, j’ai toujours lu de la bande dessinée. Lorsque j’en suis venu à m’exprimer au travers de différents media, il m’a semblé tout a fait naturel de le faire également dans un « langage bande dessinée ». En débutant je n’imaginais évidemment pas que cela allait devenir un métier si prenant et si enrichissant à la fois. En effet, aujourd’hui la bande dessinée est pour moi un métier (puisque mon travail en bande dessinée me prend tout mon temps et me fait vivre, et que cela nécessite pour moi des réflexions et un apprentissage quotidien), mais également une passion sans laquelle ce genre d’investissement personnel ne serait pas possible [...]

Lire la suite ›