DU PLOMB POUR LES GARCES #1 1ère partie

voir la série DU PLOMB POUR LES GARCES
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

QUADRANTS

Collection :

Boussole

Genre :

Polar

Sortie :
ISBN : 9782302017177

Résumé de l'album 1ère partie


La reine de la pop, Britany Spice, a totalement disjoncté. Poursuivie par des paparazzi, shootée à mort, à moitié nue et surtout armée d'un gros flingue, elle trouve le moyen de poster une lettre avant de se faire sauter le caisson. Trois mois plus tard, les deux enfants de Virginia, une star du show-bizz, sont enlevés par un inconnu qui pousse le vice jusqu'à rapporter, photos à l'appui, ses méfaits dans un journal people sous le nom d'Adrian Cowen. Telles sont les deux affaires, au demeurant liées, dont est chargée l'inspectrice du LAPD, Angela Falcone, surnommée Miss Shérif. L'enquête qui en découle va se révéler pour le moins délicate pour la superbe policière qui va devoir prendre de front les sarcasmes d'une star intransigeante et déviante, les actions radicales de ses détracteurs d'un coté et ses fans de l'autre, l'image suspecte d'une secte, le courroux de sa hiérarchie et la carence d'un journaliste.


 

Par Phibes, le 01/04/2011

Notre avis sur l'album 1ère partie


Valérie Mangin (Le fléau des dieux, KGB, Luxley, Trois Christ…) opte ici pour une aventure policière pour le moins percutante. Force est de constater que le ton qu'elle emploie dès les premières planches témoigne d'une volonté de frapper fort les esprits en mêlant sensualité féminine extrême, déviances en tout genre, gros pétards et caractères bien trempés.


Aussi, le récit ne fait pas dans la délicatesse. Usant de dialogues implacables, complétés de voix-off incisives qui dévoilent les pensées les plus acides des deux antagonistes (la brune et la blonde), la scénariste nous embarque dans une intrigue consistante et virevoltante, taillée à la serpe, liée à un rapt d’enfants, où le sentimental n'a aucune prise. Par ce biais, on assiste à des échanges sans douceur, perpétrés par des personnages féminins dominants, physiquement des plus agréables mais dotés d’une puissance caractérielle impressionnante, chacun dans ses spécificités particulières (morales et corporelles). A ce titre, on pourra facilement relever que Valérie Mangin est allée puiser certaines bases de son histoire dans l’actualité peu lointaine et brûlante des stars américaines et qui permettront de faire l’amalgame avec les frasques ultra médiatisées de Britney Spears (Brittany Spice dans l’album) et Madonna (Virginia).


Graphiquement, Loïc Malnati a le don d’attirer le regard. Son trait est efficace, harmonieux, proportionnel et sait mettre en évidence la gente féminine dans ses atours les plus sensuels. Mais aussi, il parvient à exprimer au delà de cet envoutement physique, une dureté ambiante générée peut-être par un encrage appuyé et un découpage subtil. Le travail sur les décors est excellent, les perspectives qu’il fait apparaître sont d’une grande réussite. Pareillement, ses personnages à dominance féminine sont éloquents dans leur expressivité et leurs pensées les plus intimes.


Un premier opus tonitruant qui place les bases d’une enquête policière dont on attendra avec une certaine fébrilité la suite de ces hostilités féminines.


 

Par , le

Les albums de la série DU PLOMB POUR LES GARCES

Nos interviews liées

Moi, Jeanne d'Arc

Sceneario.com : Vous affichez une vision de la Pucelle fort éloignée de la guimauve patriotique habituelle, est-ce par provocation?
Valérie Mangin : Au départ, non. Mais c’est vrai que l’album est vécu comme une provocation par certains lecteurs. Traditionnellement,  Jeanne d’Arc est une sainte. C’est la Pucelle comme vous le dites dans votre question, alors la montrer « à poil », ça ne se fait pas… même en 2012 !
Pourtant, je n’ai pas eu l’impression de lui manquer de respect. Au contraire, je lui ai rendu son humanité. Pour moi,
Jeanne d’Arc est d’abord une vraie femme avec un corps, des émotions et des pulsions sexuelles. Ensuite c’est une femme qui a soif de liberté et d’accomplissement. Elle ne devient pas sorcière puis chef de guerre parce que Dieu ou le Cornu le lui ordonnent mais par choix personnel, pour vivre pleinement sa vie [...]

Lire la suite ›

Valérie Mangin scénariste

Sceneario.com: Qui est Valérie Mangin?
Valérie MANGIN:
« Elle » ? Il faut que je parle de moi à la troisième personne comme César ou Delon ? Allons-y : C’est une femme avec une personnalité multiple. Le jour, Valérie est une sympathique directrice de collections, historienne de formation, qui aide des auteurs de BD à accoucher de leurs histoires. Mais la nuit, elle devient « Mangin » une scénariste farfelue qui invente des tragédies cosmiques et des récits fantastiques gores.

Sceneario.com: Vous sortez donc ce mois ci chez Quadrant Solaire votre nouvelle série KGB, quel effet ça fait? Des peurs? Des envies? Oui, tout cela à la fois.
Valérie MANGIN:
J’oscille entre la grande joie de voir enfin le résultat de deux ans de travail acharné et la peur d’être moi-même déçue par mon album que j’ai à chaque livre [...]

Lire la suite ›