Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

KANA

Collection :

Big Kana

Genre :

Fiction

Manga

Vie Quotidienne

Sortie :
ISBN : 2505001871

Résumé de l'album Tome 6

Ce nouveau tome se décompose en deux histoires distinctes.

Un jour où le docteur Kotô est en congé, le fils de monsieur Hara, Takehiro, vient le chercher pour lui montrer une de ses découvertes dans la forêt. Mais tous deux font une chute dans un ravin. Le docteur Kotô est gravement blessé.

Dans le second récit, nous assistons à une fête pour célibataires. Des hommes de l’île accueillent des femmes du continent pour faire connaissance. L’une d’elles jette son dévolu sur le docteur Kotô. Mais sa motivation est-elle vraiment sentimentale ?

Par Legoffe, le NC

Notre avis sur l'album Tome 6

Lire une histoire du docteur Kotô, c’est retrouver un peu de légèreté et d’humanité au sens pur du terme. C’est une petite incartade dans le quotidien de gens simples où tout se termine toujours par une jolie leçon de vie et de beaux sentiments. On ne croise jamais de vrais méchants mais, au pire, des personnes dont les actes sont dictés par leur situation ou leur vécu.

Ainsi l’auteur aime-t-il  nous faire partager les soucis ou les préoccupations de ses personnages, leurs passions, leurs sentiments. Chaque histoire met quelques-uns de ces protagonistes en avant. Un homme sert de point commun à chaque aventure : le docteur Kotô.

Bien entendu, il s’agit d’une série sur le thème de la médecine. À toute histoire donc son intervention médicale. Opérations ou simples traitements, le docteur Kotô n’a jamais une minute de répit. Dans ce nouveau tome, il va même devoir pratiquer ses connaissances chirurgicales sur lui-même.

Le récit sur la fête des célibataires va remettre en avant l’amour latent de l’infirmière pour son médecin. C’est le côté un peu humoristique de la série et qui ne manque jamais de nous faire sourire. La façon dont ces Japonais organisent des rencontres est aussi l’occasion de découvrir une approche de l’amour assez différente de celle des Occidentaux, pour peu que l’auteur – bien sûr – n’ait pas trop caricaturé la situation.

Nous retrouvons en tout cas avec plaisir les personnages de ce manga. Il ne s’agit pas d’aventures extraordinaires mais d’histoires touchantes qui font du bien ne serait-ce que parce qu’elles sont exemptes de toute violence, quelle qu’elle soit.

Par , le

Les albums de la série DR KOTÔ