Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

KANA

Collection :

Big Kana

Genre :

Manga

Vie Quotidienne

Sortie :
ISBN : 2505001642

Résumé de l'album Tome 5

Voici un an et demi que le docteur Kotô est arrivé sur l’île de Koshiki. Une chose est sûre, les habitants se sont vraiment attachés à lui.

Un jour, le docteur Kotô voit se présenter dans sa clinique un vieil homme qui lui annonce qu’il est en phase terminale de cancer et qu’il vient pour mourir dans cette île où il a de nombreux souvenirs… et quelques points communs avec Kotô.

Quelques temps plus tard, le docteur Kotô part pour une conférence sur le continent. Seul hic, son remplaçant ne va finalement pas se présenter et Mlle Hoshino va devoir faire face seule à quelques situations délicates.

Le plus long récit de ce tome raconte une histoire de vengeance, celle d’un homme décidé à transformer l’île en complexe touristique en représailles à la mort de son père, survenue sur Koshiki trente ans plus tôt.

Par Legoffe, le NC

Notre avis sur l'album Tome 5

Depuis janvier, la vie du docteur Kotô dans l’île de Koshiki se décline à un rythme effréné dans la collection « Big Kana ». Déjà un cinquième tome ! C’est une bonne nouvelle pour les gens qui, comme moi, apprécient cette série à l’esprit fort sympathique.

Ces histoires sont toujours pleines d’humanité. Ce sont de jolies tranches de vie, chargée d’optimisme, à la limite du naïf parfois. Mais c’est fort agréable.

J’ai toutefois noté une petite baisse de régime dans ce nouvel opus. J’ai eu le sentiment que le travail sur les personnages était un peu moins profond que d’habitude. L’histoire de vengeance d’un homme qui a perdu son père dans un accident voici trente ans n’est pas très crédible et le développement de l’histoire n’est pas totalement convaincaint. Or, le récit fait près de la moitié du livre.

J’ai préféré l’humanisme de la première histoire, celle de ce vieillard qui souhaite mourir à Koshiki. Ou l’histoire très courte mais très mignonne qui vient clore ce cinquième tome, celle d’une petite fille qui voit sa peluche préférée se faire écraser par un camion.

L’épisode où le docteur part en conférence, laissant son infirmière seule, offre aussi une scène qui pourrait être un moment clé pour la suite de la série concernant Mlle Hoshino. En tout cas, la jeune femme commence à affirmer une certaine autonomie, voire une certaine autorité. Cela va sans doute donner d’intéressants développements par la suite.

Voici donc un cinquième tome tout à fait honnête et, s’il n’est pas le meilleur de la série, il permet de garder le contact avec l’univers bien agréable du docteur Kotô. Ces livres plairont à un large public et notamment à ceux qui reprochent parfois aux mangas leur violence ou leur dureté. Cette série les fera forcément changer d’avis.

Par , le

Les albums de la série DR KOTÔ