Double Assassinat dans la rue Morgue

Dessinateur :


Scénaristes :



Coloristes :



Éditions :

DELCOURT

Collection :

Ex-Libris

Genre :

Adaptation

Historique

Policier

Sortie :
ISBN : 9782756004693

Résumé de l'album Double Assassinat dans la rue Morgue

Dans le Paris de 1818, un assassinat d'une sauvagerie extrême a été perpétré sur deux femmes habitant la rue Morgue. Alors que la police patauge en plein mystère, Auguste Dupin, une personne possédant un esprit analytique hors du commun, s'intéresse à l'affaire et mène à sa manière les investigations sous l'œil intéressé de son coéquipier.

Par Phibes, le NC

Notre avis sur l'album Double Assassinat dans la rue Morgue

La collection Ex-Libris a l'indéniable avantage de remettre sur le devant de la scène les grands classiques littéraires, "remastérisés" fidèlement par un scénariste hors pair (Jean-david Morvan) et illustrés savamment par des artistes triés sur le volet.


Pour l'heure, c'est l'une des célèbres nouvelles d'Edgar Allan Poe qui fait l'objet de la présente édition. Considéré comme l'inventeur du roman policier, c'est en 1841 que celui-ci met en scène dans "Double assassinat dans la rue Morgue" un personnage atypique, doué d'un sens d'analyse incroyable. Pour le citer, le chevalier Auguste Dupin nous apparaît comme un individu très instruit, d'un esprit de déduction incroyable et prêt à relever toute sorte de défi. L'assassinat de deux femmes tombe donc à point nommé et va lui permettre de faire l'étalage de toute sa science.


Tout en restant fidèle au roman d'origine, Jean-David Morvan séquence son ouvrage de façon à nous présenter longuement et dans un premier temps ses personnages pour ensuite les faire évoluer dans cette enquête civile sidérante. Auguste Dupin, digne précurseur de Sherlock Holmes de Conan Doyle, ne plaint pas ses cogitations qui étonnent à la fois son compagnon d'infortune et, il va de soi, le lecteur. L'intrigue est on ne peut plus attrayante et se veut somme toute inquiétante au regard de la sauvagerie de la tuerie.


Fabrice Druet semble être à l'aise dans cet exercice pictural et produit un travail très agréable. Le Paris du XIXème est bien restitué et confirme son talent forgé en autodidacte depuis sa participation à la série "Methraton" avec François Froideval. On ne ressent aucune hésitation quant à la restitution des décors dont la plupart se découvre dans une pénombre quasi permanente bien pesante. La colorisation de Paul Weng et de Studio 9 apporte un effet non négligeable aux dessins qui donne à l'ensemble une qualité très appréciable.


Amateurs d'intrigues policières historiques, n'hésitez pas à vous plonger ou replonger dans cette enquête revisitée par des auteurs au talent avéré et dont la teneur diabolique n'a pas pris une ride.

Par , le

Nos interviews liées

Un entretien avec Jean-David Morvan

Un entretien avec Jean-David Morvan


Interviewer : Olivier
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Jean-David MORVAN et Philippe BUCHET pour leur série Sillage

Jean-David MORVAN et Philippe BUCHET nous parlent du tome 16 de leur grande série Sillage.
    Interviewer : Vincent
Images et Son : Mat
Montage: Vincent [...]

Lire la suite ›

Jean David Morvan.... et Spirou

Sceneario.com : Le tome 49 de Spirou vient de sortir. Pouvez-vous nous en raconter l'histoire de sa conception ?
Jean-David MORVAN : Hmm, l'idée d'envoyer Spirou à Tokyo date d'avant la création du 47. Je veux dire qu'avec Laurent Duvault de Dupuis, nous avions planifié les thèmes de 4 albums. Tokyo arrivait en troisième position. On s'y est tenu.
Je pense que c'est la ville qui fait rêver les nouvelles générations, elle a supplanté New-York. Et comme Spirou est une BD pour les jeunes...


Sceneario.com : On remarque tout de suite les costumes : rouge pour Spirou et bleu pour Fantasio. Ces couleurs sont souvent indissociables de nos héros. Hasard, ou volonté de conserver ce « code couleur » ? C’est important de ne pas choquer le lecteur, de garder les caractères des personnages ?
Jean-David MORVAN : Eh bien, ce n'est pas nous qui avons inventé ces codes couleurs [...]

Lire la suite ›

Interview de Jean-David Morvan sur l'univers Sillage

Sceneario.com: Mr Morvan, bonjour et merci de bien vouloir répondre à nouveau à nos questions ! Vous n’êtes plus à présenter dans le milieu de la Bd avec vos travaux sur Sir Pyle, Nomad, TDB… Pouvez-vous néanmoins résumer votre parcours jusqu’à aujourd’hui pour les nouveaux venus dans le monde de la Bd ?
Jean-David Morvan: Fan de BD depuis que j'ai 11 ans en lisant un Valérian. En cherchant la suite, je suis entré dans un magasin de BD et j'ai découvert toute la production "adulte" des années 80. J'ai décidé que ce serait mon métier. Passé en coup de vent à l'école st Luc, signé un premier contrat avec Zenda : ventes 1200 ex et solderie. Mais Nomad chez Glénat a lancé la machine un an plus tard.

Sceneario.com: Dans quelques mois, les fans auront l’immense joie de retrouver les péripéties de Nävis, héroïne de la série Sillage, que vous réalisez avec Philippe Buchet [...]

Lire la suite ›

Jean-David MORVAN

Sceneario.com: Pouvez vous vous présenter? (études, parcours professionnel...)
JD Morvan:JD Morvan, scénariste de BD. Bac A3, institut saint-Luc section BD quitté avec pertes et fracas pour incompatibilité de vision avec les profs. C'est ce qui m'a poussé à demander à mes amis s'ils n'avaient pas envie d'illustrer certains de mes scénarios (je ne me sentais pas encore au point au dessin, et c'est donc comme ça que j'ai finalement arrêté de dessiner). Et je suis allé les montrer à des éditeurs, et c'est Zenda qui a dit oui pour Reflets Perdus, mon premier album avec Sylvain Savoia. Du coup je ne suis plus allé aux beaux arts de Bruxelles où j'étais inscrit et ils m'ont viré.

Sceneario.com: La bande dessinée abordée par Morvan, c'est du polar (Al Togo), de l'héroic Fantasy (Troll), de la bd jeunesse (Merlin), la sf (TDB, Sillage, HK) etc... quel est votre genre préféré ? JD Morvan: Je n'ai pas de genre préféré. Je crois qu'on peut raconter des choses intéressantes dans tous les genres [...]

Lire la suite ›