DONJON POTRON-MINET #98 Un Justicier dans l'Ennui

voir la série DONJON POTRON-MINET
Dessinateur :


Scénaristes :



Coloriste :


Éditions :

DELCOURT

Sortie :
ISBN : 2840555697

Résumé de l'album Un Justicier dans l'Ennui

Cet album porte le n°98 mais il est le tome 2 de la série Potron Minet qui, elle même, est la série n°1 des séries du Donjon puisqu'elle est là pour raconter l'avant du Donjon et les personnages avant qu'ils ne soient les héros etc... vous suivez ? Bon, alors cette fois, le Gardien, qui là n'est pas encore le Gardien du donjon mais un petit garçon qui joue à sauver les victimes et à punir les méchants, s'ennuie beaucoup. La ville d'Antipolis est calme alors il ne peut pas faire "le justicier". A l'université où il suit les cours du grand professeur Fontaine, arrive Alcibiade qui va suivre les cours avec lui, ils font connaissance, la complicité démarre. Arrive également, Horous, le nécromancier, pas encore très au point en technique pour prendre et remettre les os et organes aux bons endroits dans les corps. Toujours très amoureux de Alexandra, et pour combler son ennui, Hyacinthe dit "La Chemise de la Nuit" va vers la maison de celle qu'il aime et très triste, la voit dans les bras d'un autre, en plus c'est ce Jean-Michel de malheur! ah, çà ne va pas se passer comme çà ! Ils se battent à l'épée, et Hyacinthe est blessé. Dans cet état, il part avec Alcibiade voir son père au château où l'attendent tous ses amis dont les petits lutins qui y sont restés depuis l'aventure précédente (voir tome 99).

Par Marie, le NC

Notre avis sur l'album Un Justicier dans l'Ennui

Pour les amateurs de cette épopée, la série Potron Minet est le côté tendre et charmant de l'aventure. Les personnages sont balbutiants. Ils n'ont pas encore le poids des responsabilités sur les épaules et sont drôles, mignons, un peu bêtes des fois, naïfs/ves, amoureux, bref c'est vraiment un monde enchanteur dans lequel on plonge sans se faire prier.
Christophe Blain dessine des décors qui m'ont fait penser aux bas fonds anglais du 19e et aux romans de Dickens mais en beaucoup plus romantiques. J'espère que le Gardien du Donjon aura encore plein de souvenirs à raconter, je ne m'en lasse pas. Dernière chose, pour une meilleure compréhension, il est préférable de lire les albums dans l'ordre.

Par , le

Les albums de la série DONJON POTRON-MINET