DOL

Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

DELCOURT

Genre :

Chronique sociale

Didactique

Document

Politique

Sortie :
ISBN : 9782756030937

Résumé de l'album DOL

En 2007 Philippe Squarzoni fait le point sur les élections qui se déroulent, sur cette politique française qui un jour, au début des années 80, bascula vers le libéralisme... Dol se propose donc de décrypter ces histoires de réformes, de privatisations, d'emploi en danger, de discours sécuritaire, de retraite...
Cela se passait en 2007, mais même en 2012 il y a des leçons à en tirer...

Par Fredgri, le 09/05/2012

Notre avis sur l'album DOL

Philippe Squarzoni nous offre là 300 pages très denses qui posent un regard sans concession sur cette politique libérale qui se répand depuis les années 80, que ce soit sous la droite ou la gauche...

C'est à ce niveau là que cette lecture est importante, elle permet d'y voir un peu plus clair, de mieux comprendre ce que certains chiffres, certaines réformes ou autres discours cachent... Le tout grâce à un propos très intelligent, documenté et pertinent.

L’auteur se lance dans le décryptage de ce système politique qui sonne le glas au contrat social, par exemple... Même si on n'est semble-t il pas près de passer vraiment à autre chose...

Squarzoni démontre donc combien le rôle des médias est important, combien, à force de stigmatiser des pans entiers de la population (les chômeurs, les immigrés, les syndicats, les assurés qui "profitent" etc.) on a pu faire oublier les véritables chiffres qui peuvent déplaire, qui peuvent déranger.
Grâce à un décorticage des évènements, grâce à des interviews d'économistes, de journalistes, d'avocats, d'éditorialistes, l'auteur analyse les points principaux à partir desquels s'est construite cette politique, afin de mieux comprendre son impact sur notre société et sur les mentalités qui se sont développées ensuite. Le tout afin de tenter de cerner les objectifs de certains responsables gouvernementaux, pour se rendre compte que finalement tout est le reflet d'une orchestration cohérente et parfaite d’une politique de droite plutôt radicale et sans concession.

Évidemment, le sujet même et le propos général dénote d'un partisanisme assumé, Squarzoni ayant fait partie d'Attac très tôt (et donc il partage leur positionnement alter-mondialiste et anti-libéral). Toutefois, le propos est résolument didactique, il s'adresse absolument à tous et chaque démonstration est enrichie d'exemples, d'analyses pertinentes afin de réellement distinguer ce qui se cache derrière tout ces discours médiatiques.

Peut-être que Squarzoni va pâtir de son radicalisme habituel, néanmoins cet album mérite aussi amplement d'être dévoré, tant le propos est copieux, intelligent et passionnant.

Pour se faire, il applique un système assez épuré, un gaufrier de 6 cases par page, un graphisme assez minimaliste, presque photo-réaliste qui ne parasite pas le texte tout en appuyant les idées à grand renfort de symboles, de portraits, d'illustrations diverses.

Bien sur, cet album ne se contente pas de s'adresser qu'à des "convertis", car il ne s'agit pas ici d'un lynchage gratuit, mais d'une réelle prise de conscience instructive et captivante, un voyage au centre d'une idéologie économique qui se substitue à la politique.

A la base, je ne suis pas, moi même, un expert, bien sur, je tente juste de m'instruire de mon côté, histoire de voir un peu plus loin que le filtre déformant qui se répand de plus en plus. C'est important. Donc, certainement, j'ai abordé cette lecture d'un point de vue quelque peu partisan, en effet. Mais les points abordés dans ces pages résonnent parfaitement avec les différentes sonnettes d'alarme que la presse alternative et apolitique fait retentir depuis des années au sujet de ce libéralisme décomplexé.

Dol demeure donc avant tout une lecture essentielle, qui permet de mieux comprendre les enjeux politiques de ce début de 21 ème siècle, ainsi que les oppositions aux gouvernements de droite comme on a pu les voir ces derniers temps, en période électorale.

La lecture à côté de laquelle il ne faut pas passer. Tenez vous le pour dit !

Par , le