DOGGYBAGS #12 Tome 12

voir la série DOGGYBAGS
Dessinateurs :




Scénaristes :




Coloristes :




Éditions :

ANKAMA

Genre :

Fiction

Horreur

Thriller

Sortie :
ISBN : 9782359109740

Résumé de l'album Tome 12

 
Shuganai :

Mei, jeune fille volontiers qualifiée de banale par ses camarades, est régulièrement moquée par ces dernières. Ses parents n'ont pas détecté ou pas pris au sérieux le mal de vivre qui la ronge à cause de cette situation ; ils ne lui apportent donc pas exactement le réconfort dont elle aurait besoin.

Un soir, lors d'un jeu au cours duquel elle s'est une fois de plus faire humilier par ses "copines", Mei voit distinctement un fantôme qui, quelque jours plus tard, va sembler lui désigner celle dont elle devrait se débarrasser pour n eplus se sentir en perpétuelle infériorité...


The man from Paris :

Un Français prénommé Cédric est parti au Japon pour éliminer un homme gênant les affaires d'une "organisation" parisienne... Ses contacts sur place ne parlant pas plus français que lui ne parle japonais, sa mission va tourner au véritable fiasco...


Samurai :

"Bien mal acquis à nul ne profite !" Sur un champ de bataille, un samouraï va en faire l'amère expérience...
 

Par Sylvestre, le 20/11/2016

Notre avis sur l'album Tome 12

 
Ce douzième volume de la série Doggybags est un numéro spécial Japon. Les trois histoires qui le composent se déroulent dans des univers totalement différents : dans le cadre scolaire d'une jeune fille, dans un un monde mafieux et au temps des samouraïs...

Trois récits complètement différents, donc, et des signatures elles aussi très différentes : le tandem qui nous propose Shinagai est en effet féminin, puis c'est le mangaka japonais Atsushi Kaneko (Bambi, Soil...) qui réalise The man from Paris, et enfin c'est Run et Singelin, eux des "habituels", qui nous ont concocté Samurai...

Le premier récit est un thriller bien mené qui vous fera frissonner d'horreur. Le second vous plongera dans un scénario original où les dialogues sans sous-titrages participeront, à l'instar de la mise en couleurs (ratée ou simplement qui pique les yeux ?!) et de la conclusion, à vous déboussoler comme sait si bien le faire Kaneko. Le troisième, plus "costumé" de par son contexte historico-culturel, vous rendra témoin du malheur et de la chute d'un guerrier samouraï opportuniste...

Trois bandes dessinées dont le caractère japonisant ne fera pas déshonneur à l'esprit Doggybags, trois bandes dessinées à découvrir (mais "pas que") dans cet avant-dernier numéro de la série.
 

Par , le

Les albums de la série DOGGYBAGS

Nos interviews liées

Guillaume Singelin

Un entretien avec Guillaume Singelin


Interviewer : Olivier
Image & Son Mathieu et Raph
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›