DOG FIGHTS #2 Ceux qui vont mourir...

voir la série DOG FIGHTS
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

PAQUET

Collection :

COCKPIT

Genre :

Aventure

Aviation

Policier

Sortie :
ISBN : 9782888901341

Résumé de l'album Ceux qui vont mourir...

Salomon Ben Bessan est retrouvé mort dans un sordide motel. Il n'en faut pas plus pour qu'Isaac Lindberg prenne cette enquête au sérieux. Et du sérieux il en faut, avec un acolyte qui ne jure que par son jeu télévisé et un autre avec une famille peu recommandable. Pourtant, en enquêtant sur les pistes fournies par les amis de Tonino, ils découvrent une liste de documents cachés par Salomon. Et ces documents font souvent référence à la société qui produit le jeu "Check your 6" et attirent la curiosité, voire la nervosité de certains agents fédéraux.
A l'autre bout de l'Amérique du sud le jeu "Check your 6" déchaîne de plus en plus les passions surtout avec l'armement des avions. Même si il se montre plus que discutable, le jeu jouit d'un engouement planétaire.

Par Eric, le NC

Notre avis sur l'album Ceux qui vont mourir...

En achevant le premier tome de Dog Fights on se disait que le démarrage était un peu poussif, et énigmatique. Avec ce second tome, le rythme se montre plus soutenu. Au niveau du jeu lui-même c'est assez normal, le fait de faire intervenir des avions donne un certain dynamisme. Mais la bonne surprise vient de l'intrigue sur la mort de Ben Bessan. Cette fois-ci on entre de plein pied dans une enquête policière à rebondissement. Pour une fois, cette intrigue qui s'annonçait segondaire, parvient presque à éclipser le déroulement du jeu.

Cette mayonnaise entre enquête policière et jeu télévisé arrive à prendre grâce au dessin et aux couleurs de Fraco. A son style semi réaliste il ajoute une mise en scène qui peut sembler parfois audacieuse mais avec un découpage qui se montre dynamique et participe au rythme de cet album. Heureusement que le choix s'est porté sur un dessin semi caricatural car il permet d'adoucir un peu le fond de l'histoire avec les nombreuses morts violentes que l'on peut y voir et surtout il permet d'atténuer le cynisme nauséabond de l'animateur vedette du jeu.

Ainsi on en vient presque à trouver cette série amusante, elle l'est c'est un peu vrai, mais on est du début à la fin captivé, pour ne pas dire capté par le rythme imprégné par le récit. Ce second tome se montre très convaincant et surprenant et nous fait regretter déjà l'attente du prochain tome. Il convient désormais de découvrir le lien entre la mort de ce pauvre Salomon et du jeu télévisé.

Par , le

Les albums de la série DOG FIGHTS

Nos interviews liées

Interview Régis HAUTIERE pour Aquablue

Sceneario.com : En ce mois de novembre, sort le 12ème épisode d’Aquablue. Ce dernier signe un changement radical au niveau de la direction des opérations puisque vous voilà en tant que scénariste d’une nouvelle épopée futuriste. Comment vous êtes-vous lancé dans cette aventure ? Pourquoi cette participation ? Peut-on dire que l’équipe première était "essoufflée" ?
Régis HAUTIERE: C'est Guy Delcourt qui m'a contacté pour me proposer de reprendre le scénario de la série, suite au désir manifesté par Thierry Cailleteau de passer la main. J'ai accepté très rapidement parce qu'Aquablue était une série que j'aimais beaucoup et à laquelle j'avais l'impression (peut-être illusoire...) de pouvoir apporter quelque chose. En ce qui concerne les créateurs de la série, je ne pense pas qu'on puisse parler d'essoufflement [...]

Lire la suite ›

Interview Régis HAUTIERE

Sceneario.com
Bonjour Régis, pour les lecteurs de Sceneario.com qui ne te connaissent pas peux-tu décrire ton parcours ?

Régis Hautière (R.H.): Pour ce qui est du parcours universitaire, j'ai fait de la philo et un peu d'histoire, ainsi qu'un troisième cycle en ingénierie de la connaissance. Pour le reste, j'ai travaillé une dizaine d'années pour une association avant de commencer à vivre de la bande dessinée.

Sceneario.com
Comment s’est effectuée ta rencontre avec Romain Hugault

R.H.
Pour la petite histoire, Romain a d'abord rencontré Fraco (avec qui je travaille sur Dog Fights) sur Internet. Sur un site de fondus d'aviation et de simulation. Comme tous les deux cherchaient à faire de la bande dessinée, ils ont tout naturellement sympathisé et commencé à s'envoyer des extraits de leurs projets respectifs. Fraco m'a montré les planches de Romain et je lui ai dit ce que je pensais (ça devait être des trucs très positifs, du genre : "C'est nul [...]

Lire la suite ›