DOFUS #23 Ala Babi et les 40 Roublards

voir la série DOFUS
Dessinateurs :



Scénariste :


Éditions :

ANKAMA

Genre :

Ado

Aventure

Fantasy

Humour

Sortie :
ISBN : 9782359105469

Résumé de l'album Ala Babi et les 40 Roublards

 
Arty et Lily, Dodge et Goultard, Ejipe et Vil... Par équipes de deux, nos héros avaient une mission à mener à bien : une mission avec méga-épreuve "à la clé" (héhéhé...) pour pouvoir pénétrer au coeur du sanctuaire secret des Cités Gore.

Mais à eux, rien d'impossible ! Et bientôt, nos six intrépides aventuriers se sont retrouvés dans la place. Leur joie ne fut que de courte durée car très vite, le maître des lieux, un certain Ala Babi, se mit sur leur chemin. Certes, il était tout seul, et à six, le neutraliser n'aurait pas dû poser trop de problèmes... Mais le zigoto était en possession d'un précieux Dofus et il allait s'en servir pour se multiplier à l'infini, réduisant drastiquement les chances qu'avaient nos héros de l'emporter...
 

Par Sbuoro, le 10/01/2017

Notre avis sur l'album Ala Babi et les 40 Roublards

 
L'univers de Dofus est malléable et orientable à l'infini. Pour preuve, les branlées que se prennent parfois certains personnages : des corrections qui devraient les envoyer ad patres une bonne fois pour toutes mais qui ne les empêchent pas de renaître de leurs cendres pour revenir amuser la galerie ! Pour preuve aussi, cette propension qu'on certains héros de passer du camp du bien à celui du mal et vice versa. Bref, il n'y a pas de limites : tout est bon à prendre et à imaginer, et ça se sent !

A l'image du terrible Cornu Mollu qui se fout royalement de tout du moment que l'effectif de ses armées grossit, les auteurs peuvent faire fi de la logique ou du bien-fondé de leur histoire du moment que le lecteur se paye de bonnes tranches de rigolade !

Dans ce tome 23, c'est une fois de plus réussi : ça commence par un petit récapitulatif bienvenu (qui rappelle mine de rien combien tout a pu devenir complexe, tant ont été ouverts de "fronts" !), puis ça repart de plus belle mais sans que jamais on s'y perde complètement. Avec bien sûr, en prime, cet humour cash qu'on aime tant, que ce soit dans les situations ou dans les attitudes et les dialogues. Mention spéciale à ce clin d'oeil qui est fait au jeu de plateau "Qui est-ce ?" ; ou comment des héros peuvent faire "Pause" pour réfléchir pendant un combat pourtant terrrrible ! Ah ah ah !

On se bidonne toujours autant ! Merci les artistes !
 

Par , le

Les albums de la série DOFUS