DOFUS ARENA #3 L'Hormonde

voir la série DOFUS ARENA
Dessinateurs :



Scénariste :


Éditions :

ANKAMA

Genre :

Aventure

Fantastique

Jeunesse

Sortie :
ISBN : 9782359100914

Résumé de l'album L'Hormonde

 
Un cercle nuageux s’est formé dans le ciel d’Amakna, et, de son centre, le bras de la démone Minuit est descendu vers le sol, remontant ensuite tel un ascenseur vers l’Hormonde dans lequel Wendy, prisonnière, aurait préféré ne pas se trouver et auquel Pym, courageux, s’était agrippé pour aller lui porter secours, fut-ce au bout de l’enfer...

Un combat entre Pym et l’Osamodas qui conduisait Wendy les séparera. Pym, qui avait sur lui son grimoire magique, sera pris en charge par le dénommé Bengr dont il deviendra le disciple et auprès duquel il suivra un entraînement au combat.

A Grilembore, dans le Monde des Douze, l’absence des deux élèves a été remarquée. Le Magiktateur va se constituer prisonnier auprès de démons pour passer dans l’Hormonde, où le pouvoir qu’a Pym (ou Wyd !?) de savoir passer d’un monde à l’autre intéresse les démons...
 

Par Sylvestre, le 18/03/2011

Notre avis sur l'album L'Hormonde

 
Pour ce tome 3 de Dofus Arena, le dessinateur Ottami (qui a participé à la série Dofus Monster en dessinant le tome 5 scénarisé par Régis Hautière) rejoint le binôme Devos/Bretzner. Et c’est lui qui ouvre la marche, réalisant cinquante pour cent du livre ; laissant les cinquante autres aux bons soins du titulaire Jérôme Bretzner.

Avec son encrage un peu plus appuyé et ses traits un peu plus gras, le dessin signé Ottami est peut-être un poil plus joli que celui de son compère. Cela dit, les deux styles – tous deux bien dans l’esprit de l’univers Dofus – savent se faire par moments assez illisibles : soit lorsqu’il y a pas mal d’action, et donc superpositions de personnages ou de décors, soit lorsque les artistes se lâchent sur les détails, les accessoires et autres froufrou chargeant les vignettes...

L’histoire quant à elle suit son bonhomme de chemin, se montrant même un peu plus agréable à suivre dans cet opus où les portes de l’Hormonde s’ouvrent à nous et au héros Pym. N’empêche qu’il n’y a pas à dire : le tout reste assez difficile d’accès, comme réservé aux happy few dont la vue s’est aiguisée (au fil des publications de l’univers Dofus) à bien comprendre tout ce qui est dessiné... Je lancerais donc bien un référendum pour que soit décidée la publication d’une version couleur de la série Dofus Arena... Ceux qui comme moi s’y sont perdus se feraient, j’en suis sûr, un plaisir d’y retourner pour enfin en savourer "plein pot" tout ce que les auteurs, je n’en doute pas, s’efforcent d’y mettre !
 

Par , le

Les albums de la série DOFUS ARENA