DMZ #10 Collective Punishment

voir la série DMZ
Dessinateurs :






Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DC Comics

Collection :

Vertigo

Genre :

Drame

Guerre

Intimiste

Sortie :
ISBN : 9781401231507

Résumé de l'album Collective Punishment

(DMZ 55 à 59)
Tandis que dans la DMZ règne un silence de mort, que tous retiennent leur souffle, le gouvernement tente un dernier pourparler avec les différents chefs de clans sur l'île, avant de décider de lancer un dernier assaut en arrosant la ville de missile...
Un album qui met surtout en avant cinq parcours très différents, cinq destins...

Par Fredgri, le 11/07/2011

Notre avis sur l'album Collective Punishment

On pourrait, comme ça avoir l'impression que Brian Wood patine, qu'il étire son histoire, mais en fait pas du tout ! Il renouvelle sa narration, axe son propos sur les autres en mettant de côté son héros, ce qui lui permet de développer des angles d'approches plus intimistes, des destins singuliers au milieu des ruines. On sent bien que Wood s'intéresse beaucoup plus aux personnages qu'à la trame réelle de son histoire. Personnellement je n'irais pas m'en plaindre car je trouve, justement, que c'est là qu'il est le meilleur. On l'a vu dans Local, dans Demo, dans Northlanders, Wood est un scénariste qui ressent ses personnage sans pour autant se lancer dans des longues salves de textes.

Ce dixième volume de DMZ démontre une nouvelle fois qu'il est possible de parler de choses très dures, de conflits armés, de bombes, sans pour autant tomber dans du pathos trop facile, tout en abordant une écriture très subtile.

Si vous ne connaissez pas encore cette série, les deux ou trois derniers albums peuvent vous permettre de vous lancer sans pour autant devoir tout relire depuis le début.
Cette série est non seulement d'une très grande accessibilité, mais en plus vous y découvrirez l'un des meilleurs scénaristes actuels !

A noter que dans ce volume les 5 chapitres sont dessinés par 5 dessinateurs différents. Nous retrouvons Andrea Mutti qui continue de se faire une belle place dans les comics ricains, ensuite nous avons droit à Cliff Chiang, Danijel Zezelj, David Lapham et Nathan Fox. Cinq personnalités graphiques très marquées et sublimes !

Une série très recommandée !

Par , le

Les albums de la série DMZ

Nos interviews liées

Andréa MUTTI Pour Re-Mind chez Dargaud

Sceneario.com : Bonjour, Andrea. Apres avoir collaboré entre autres avec Saimbert, Malka ou Tackian, te voici avec une nouvelle série au coté du scénariste Alcante pour Re-Mind (chez Dargaud). Comment t’es tu retrouvé sur le projet ? Andréa Mutti : J'étais en contact avec Didier. Il cherchait un dessinateur pour sa nouvelle série. C'est Matteo Alemanno qui nous a présentés. Mon style lui plaisait et il a pensé qu'il conviendrait au projet. Quand j'ai lu ce projet, je l'ai trouvé vraiment intéressant, très moderne et avec de beaux personnages. Une belle idée avec une écriture fluide, très proche des séries TV les plus populaires. Bref, c'était vraiment cool !!... Sceneario.com : Re Mind est un thriller fantastique. Penses tu qu’une machine comme la Re Mind soit possible un jour ? Andréa Mutti :Un appareil aussi [...]

Lire la suite ›

Nicolas Tackian et Andréa Mutti

Sceneario.com : Comment est né le projet Syndrôme de Caïn et la Collection Terres Secrètes?
Nicolas Tackian : En fait l'idée était de proposer à Soleil une collection qu'ils n'avaient pas encore, une collection qui aborderait les thèmes fantastiques ésotérique, mais en ayant une réflexion afin de ne pas faire ce qui existait déjà, car de nombreux éditeurs le font déjà et le font très bien, et ça marche très bien. Comme c'est un secteur qui marche, avec beaucoup d'histoires à raconter, beaucoup de choses à dire et que les lecteurs sont intéressés et aiment bien, avec un vivier de lecteurs aussi gros que celui de l'Héroïc Fantasy qui est le domaine traditionnel de Soleil, je voulais donc essayer de mettre en place une collection, avec à la fois des séries classiques en X tomes, 4 tomes, 6 tomes, dont le Syndrôme de Caïn est un exemple, et une série de oneshots permettant ainsi aux lecteurs d'avoir des histoires longues et des histoires courtes [...]

Lire la suite ›

Andrea MUTTI: quand un italien débarque chez les français...

Sceneario : Bonjour Andréa, peux tu te présenter en quelques mots?
Andréa Mutti : Bonjour à tous et merci pour votre accueil sur votre site. Bon, j’ai 30 ans, je suis marié et j’ai un petit garçon. J’habite à Brescia (Italie). Je suis géomètre de formation et j’ai étudié à l’école Ruben Sosa les comics, les illustrations et l’art pendant 3 ans, j’avais à l’époque 16-19 ans !. J’ai commencé aussitôt mes premières publications en petit strip dans un journal appelé Periferia, c’était en 1991.
Après j’ai collaboré avec les éditions Xénian pour une série de super héros du nom de DNAction (1992). J’ai dessiné 2 histoires d’horreur pour Demon-Story pour l’éditeur Fenix et pour le même éditeur une série de SF-Polar appelé Hell’s Patrol. (J’ai écrit deux histoires).
Le grand saut a été avec Star Comics éditions, où j’ai écrit Hammer deux histoires de SF et aussi Lazarus Ledd deux histoires de SF-Polar.
Après cette super expérience j’ai commencé une longue collaboration avec Bonelli éditions avec SF Nathan Never [...]

Lire la suite ›