DETOX #2 L'acceptation

voir la série DETOX
Dessinateurs :



Scénariste :


Éditions :

BAMBOO

Collection :

Grand Angle

Genre :

Intimiste

Vie Quotidienne

Sortie :
ISBN : 9782818975367

Résumé de l'album L'acceptation

Mathias continue son isolement spirituel seul, mais aussi accompagné. A la recherche de partages et d'échanges de sensations et de sentiments voir de ressentiments. Son relachement est total, il arrive même à se mettre dans des situations qu'il n'aurait pas une seule seconde imaginé. Sa détox se poursuit et lui fait découvrir qui il est réellement.

Par Aub, le 05/01/2021

Notre avis sur l'album L'acceptation

Se plonger dans ce deuxième tome de DETOX en est indéniablement une 2° détox. En tout cas, c'est comme ça que je l'ai vécu.
J'avais particulièrement apprécié le premier opus, et j'attendais avec impatience la suite, qui ne m'a pas décue. Avec beaucoup de talent et de réussite, JIM, scénariste et dessinateur bien connu à présent, auteur entre autre de "Une nuit à Rome" ou de "Une petite tentation", nous emporte dans son histoire ou l'on s'identifie à ses personnages et évidemment principalement à celui de Matthias. Un jour, on a tous voulu décrocher... abandonner... tout plaquer, en se disant: "au fond, la vie, c'est quoi?"... C'est ça ou c'est autre chose ? C'est ce qu'on vit ou ce qu'il y a à vivre ? C'est notre vie, ou celle des autres ? C'est la vie qu'on vie ou qu'on subit, ou celle qu'on rêve de vivre sans pour autant se dire qu'elle serait vivable. Stéréotypes de nos vies ou stéréoypes des vies différentes ? Sommes nous dans un moule, n'arrivant pas à nous en sortir de peur de l'inconnu ou de la perte de nos repères, de nos acquis, de notre confort ou de nos certitudes ?
Mais ces questions, qui se les pose ? Vous ? Vos amis ? Vos voisins ? Vos parents ? Vos collègues... ou votre femme ?
En tout cas, ces questions... si vous ne vous les posiez pas avant, maintenant, vous ne pourrez plus vous en empêcher !

Le travail graphique est lui aussi extrèmement réussi. Antonin Gallo a travaillé sur les décors, alors que Jim s'est attaché à réaliser les personnages. Un album à quatre mains très fin. La pleinitude des grands espaces et des scénes de méditation ou de partage entre les protagonistes ont un rendu correspondant parfaitement à l'histoire. 
Les jeux de couleurs utilisés, dont la base est uniquement l'ocre, donne un ton reposant, même si certaines scènes, d'emportement par exemple, tendent vers l'ocre foncé, presque rouge. En tout cas, une maitrise graphique de la lumière et des tons qui est d'une très grande qualité.

On ne sera pas surpris de découvrir que les auteurs ont fait leur détox, ce qui les a largement influencés dans l'écriture de ces deux albums…

Voila une série à ne pas manquer... pour se détendre et se poser des questions... 

Par , le

Le premier volet de cette aventure intérieure était l’occasion pour Jim et Antonin Gallo de nous entraîner dans une histoire à la portée humaine et à la qualité indéniable. Avec ce second volet, nous replongeons avec grand plaisir dans les péripéties à la fois fantasques et somme toute profondes vécues par le citadin Mathias qui ont l’avantage de se référer, certes d’une manière un peu romancée, à des expériences réelles vécues par des proches du scénariste.

Cette deuxième partie est l’occasion de retrouver le tempétueux Mathias dans son « régime » psychologique au rythme de rebondissements qui sont là pour prouver la difficulté pratique de faire un travail sur soi et le bénéfice que l’on pourrait (ou pas) en tirer. Assurément, Jim a décidé d’agrémenter cette cure via des moments qui non seulement dispensent un humour on ne peut plus délectable mais aussi se nourrit habilement des aspects authentiques d’une quête nature, de reconnaissance intérieure et d’expirations.

Le message est on ne peut plus clair, et se veut ponctué à la fois de moments bruyants et de temps d’apaisement. Ce parfait équilibre entre ces périodes contrastées est l’occasion de rendre le récit harmonieux et même de susciter bien des questionnements sur la vie moderne, sur ce quotidien survolté que tout un chacun peut subir et qui nécessite indubitablement des instants de récupération. Mathias nous le démontre pleinement et reste, à ce titre, bien convaincant au point que plus d’un lecteur pourra se reconnaître en lui.

La part graphique est au diapason du scénario. Jim et Antoni Gallo se complètent parfaitement. Le premier aux personnages, le second aux décors, les deux artistes trouve le bon moyen pour nous faire du bien aux yeux et à notre intellect. La profondeur de Mathias et de tous ceux qui l’entourent draine une humanité, une véritable bonhomie qui touchent extraordinairement. Pareillement, le cadre rural dans lequel ils déambulent se veut une sorte d’appel à la contemplation, tant son côté bucolique, sauvage, pousse à la détente. Le réalisme de celui-ci est touchant de vérité, associé en cela à une colorisation à dominante sépia des plus enchanteresses.

Une fin de diptyque superbement réalisé sur une aventure intérieure qui pose les bonnes questions. A lire en prenant soin d’en déguster délicatement chaque planche !

Par , le

Les albums de la série DETOX