DETECTIVE CONAN #16 Tome 16

voir la série DETECTIVE CONAN
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

KANA

Genre :

Fiction

Jeunesse

Manga

Sortie :
ISBN : 2871292108

Résumé de l'album Tome 16

 
Des bruits courent parmi les élèves : l’école où étudient Conan et ses amis serait hantée ! Et ils sont nombreux, les enfants qui le confirment, chacun allant de sa propre traumatisante expérience : l’un a vu un fantôme, l’autre a vu un zombie, un autre encore a vu des statues bouger toutes seules !!! Pour Conan, une des manières les plus simples de résoudre cette énigme est de rester, le soir, après les cours, dans l’établissement... Et c’est bien sûr ce qu’il va faire, avec ses amis détectives en herbe.

Un Arsène Lupin connu sous le pseudonyme "L’insaisissable 1412" a prévenu qu’il allait faire main basse sur un joyau présent à bord d’un paquebot à bord duquel doit être célébré le 60ème anniversaire d’une société ; anniversaire auquel de très nombreux convives ont été invités. La première obsession de Conan sera de localiser cet insaisissable gentleman cambrioleur, la seconde sera de tenter de l’empêcher de commettre le méfait qu’il a annoncé vouloir faire...
 

Par Sylvestre, le 20/01/2014

Notre avis sur l'album Tome 16

 
Plusieurs références et clins d’œil à peine masqués, dans ce seizième volume : au Club des Cinq d’Enid Blyton, par exemple, dans la première histoire complète, ou à Arsène Lupin, dans la seconde... Mais toujours de manière fidèle à ce qu’ont été jusque là les aventures de Conan Edogawa. Dans ce tome 16, on a bien sûr le dénouement de l’histoire commencée à la fin du tome précédent et une fois encore on applaudit le nombre de détails qu’a imaginés Gosho Aoyama pour construire son intrigue et que Conan a dû découvrir. Et c’est pareil dans les histoires d’après. Desquelles on pourra dire qu’elles ont toutes les deux une certaine originalité : celle qui se déroule à l’école n’est pour une fois pas une histoire de meurtre. Et celle qui met en scène L’insaisissable Kid ne tourne pas autour d’un meurtre non plus mais d’un cambriolage spectaculaire et convoque un personnage qui a un petit quelque chose de super-héros magicien : de quoi avoir eu affaire à lui une fois et de quoi pouvoir (pourquoi pas ?) le retrouver par la suite. Côté mystère sur la double identité de Shinichi/Conan, on a là encore droit à quelques doutes fondés de Ran, mais l’auteur ne fait pas aller ses personnages plus loin. Hattori sait déjà. Le mangaka sera toujours à temps pour que la fille du détective Mouri soit fixée !
 

Par , le

Les albums de la série DETECTIVE CONAN