Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

GLENAT

Genre :

Drame

Thriller

Sortie :
ISBN : 9782723467650

Résumé de l'album Ellen


Une jeune femme a été internée à l'asile de Green Sands en Australie. Surnommée l'africaine par le personnel soignant, elle passe ses journées, sans vague, totalement isolée des autres pensionnaires, un livre ayant trait à la voyance kazakh à la main. Fraîchement muté à la direction de l'établissement menacé de fermeture, le docteur Gordon Blake se trouve vite intrigué par le mystère qui entoure la jeune femme. Grâce à un petit subterfuge, il parvient à nouer le contact pour tenter d'analyser la personnalité pour le moins ambiguë de sa patiente et d'en savoir plus sur son passé. Qui est-elle réellement ? Comment en est-elle arrivée là ? Et pourquoi n'y a-t-il aucune trace de dossier médical attachée à sa personne ? Que cache-t-elle de si mystérieux dans ses toilettes ? Beaucoup de questions pour des réponses pour le moins surprenantes et surtout peu communes !


 

Par Phibes, le 10/01/2012

Notre avis sur l'album Ellen


Avec ce quatorzième épisode, Frank Giroud clôture enfin sa grande série dédiée aux destinées multiples de son héroïne Ellen Cluster suite à un fait divers sanglant et à un dilemme entêtant.


Force est de constater qu'après un développement multidirectionnel, cet opus permet de recentrer la destinée de la jeune femme en regroupant les dernières péripéties liées aux trois branches définies par les tomes 10 (Le mur), 12 (La prison) et 13 (La vengeance). Avec celui-ci, l'aventure qui nous a amené progressivement aux portes de la folie trouve sa conclusion, une conclusion magistralement structurée de par l'ambiguïté qu'elle soulève.


Assurément, Frank Giroud a su porter son intrigue avec justesse et originalité dans de nombreuses orientations parallèles totalement dissemblables et pourtant convergentes au dernier moment. L'arborescence qu'il a su mettre en place se révèle d'une intensité scénaristique remarquable grâce à cette multiplicité de situations souvent dramatiques initiées par un choix de départ difficile. Par ce tome, qui se veut des plus fournis en explications (surtout dans sa deuxième partie), la mystérieuse destinée d'Ellen Cluster (dont le nom ne sera divulgué que tard dans l'ouvrage) s'éclaircit tout en se complexifiant un tant soit peu. Grâce à un rebondissement de dernière minute mis à jour par un autre personnage fort de cet épisode, le docteur Blake, Frank Giroud frappe fort et vient habilement nous prendre à défaut en partant dans une réalité à laquelle le lecteur n'était pas préparé.


Pour avoir participé à l'ouverture de la saga, Michel Durand a le devoir d'en assurer la clôture. Le moins que l'on puisse dire est que ce dernier le fait avec une profonde authenticité. Son geste pictural se veut toujours convaincant, plein de charme et d'expressivité qui accompagne à merveille la volonté scénaristique. Le mystère sur la psychologie du personnage central est bien ressenti, susurrant quelques élans de folie intrigants.


Un excellent et surprenant tome de clôture qui porte vers le haut l'attrait de la saga. Bravo à l'initiateur Frank Giroud et à tous ceux qui l'ont accompagné au fil des 14 tomes.


 

Par , le

Les albums de la série DESTINS

Nos interviews liées

Frank Giroud pour Quintett tome 5

  Sceneario.com: Nous arrivons déjà à la fin de Quintett, quel effet ça fait de cloturer cette excellente série ?

Frank Giroud: Je suis à la fois soulagé d’avoir mené un tel navire à bon port… et nostalgique d’en quitter le pont.
 
Sceneario.com: De Vita vous a proposé Giancarlo Alessandrini lorsqu'il s'est agi de lui trouver un remplaçant. Avez-vous fait confiance au choix de Giulio De Vita ou bien Giancarlo Alessandrini a-t-il dû "passer des tests" ?

Frank Giroud: J’avais pleine confiance dans les goûts de Giulio et j’ai bien aimé les extraits des divers travaux envoyés par Giancarlo. Mais je ne pouvais pas l’accueillir à bord sans m’être assuré qu’il serait vraiment l’homme de CETTE situation [...]

Lire la suite ›