Des bombes et des hommes

Dessinateurs :



Scénariste :


Coloristes :



Éditions :

Futuropolis

Genre :

Autobiographie

Guerre

Reportage

Vie Quotidienne

Sortie :
ISBN : 9782754824064

Résumé de l'album Des bombes et des hommes

Isabelle a 25 ans, elle vient de rompre et n'a plus de travail, c'est le bon moment pour partir, pour s'investir dans une cause importante. Elle arrive à Sarajevo en 1995 pour rejoindre l’ONG Equinoxe qui distribue des vivres pour les populations civiles. La Yougoslavie subit depuis trois ans la guerre fratricide entre Serbes et Bosniaques, dans des affrontement incessants, mettant en danger la population qui tente, malgré tout, de survivre. Quand elle se présente au responsable des casques bleus, il ne lui donne pas deux semaines…
Mais progressivement, Isabelle prend ses repères, elle découvre les autres membres de l’ONG et les bénévoles locaux. Puis il y a un convoi pour Gorazde qui est autorisé. Sur place, elle découvre un vieux cinéma, en partie détruit par les bombardements. C'est le déclic, peut-être cette étincelle qui ramènera un peu de sourire dans cette grisaille… Elle décide de leur rapporter des films, coute que coute !

Par Fredgri, le 05/11/2020

Notre avis sur l'album Des bombes et des hommes

Il y a 25 ans de ça !
Nous allumions la télé et nous regardions de loin cette guerre incroyable qui se déroulait à nos portes, pas si loin de nous. Que se passait-il vraiment ? On a vu ensuite arriver des témoignages, des portraits brossés dans le sang, des victimes, des bourreaux… L'après s'est révélé bien pire que ce que nous pouvions imaginer…
Estelle Dumas vient nous raconter son expérience sur le terrain, alors qu'un jour, âgée de 25 ans elle décide de s'impliquer, d'aller aider. Elle change quelques noms au passage, déforme légèrement deux ou trois choses pour les besoins du récit, mais ce ne sont que des détails, l'essentiel reste cette vision bouleversante qui s'offre à nous, transcendée par les aquarelles de Julie Ricossé, assistée par Loïc Godart !

Et il faut bien reconnaître qu'on ne ressort pas indemne de ce voyage en terre étrangère. Les décors en ruine, la précarité extrêmement poussée, cette envie de survivre à tout prix, de se satisfaire de ce que l'on trouve ! On suit des yeux Isabelle/Estelle qui ne se résigne pas, qui commence par ne pas trop bien comprendre les codes en vigueur, mais qui, au fur et à mesure parvient à trouver sa place, voir même à se faire apprécier !

C'est un très bel album que je ne saurais assez vous conseiller. On redécouvre une vision très immersive de cette guerre que l'on ne connait finalement qu'assez mal et qui nous est retranscrite avec talent et sensibilité. Les "personnages" sont attachants, sans jamais être caricaturaux ni bassement pathétiques, loin de là !

Plus que jamais, Julie Ricossé se révèle de plus en plus fine dans ses choix d'albums. Ses planches sont vraiment de toute beauté !

Déjà un indispensable !

Par , le

Nos interviews liées

Interview Jean-Christophe Deveney & Loïc Godart pour KATINKA

Bonjour Jean-Christophe, Bonjour Loïc,
Sceneario.com : En ce mois de mai, sort chez Akileos, Katinka, votre dernier ouvrage commun que l’on découvre sous la bannière du titre d’un précédent album intitulé Bang ! Qu’est-ce qui vous a motivé à regrouper les deux histoires, pourtant différentes l’une de l’autre, sous ce titre détonnant ?
Loïc Godart : Apres avoir terminé le premier «Bang ! », l’envie de faire un truc plus centré sur le personnage de Katinka était déjà présente en fait. Et puis comme chaque album est un one- shot ça nous laissait la possibilité de raconter autre chose.
Jean-Christophe Deveney : C’est vrai que les deux histoires sont différentes. Le premier Bang ! est peut-être plus gratuit, avec un côté humour noir [...]

Lire la suite ›

Loïc Godart interviewé pour le festival d'Angoulême 2011

Sceneario.com : Bonjour Loïc, on s'était rencontrés pour la sortie de ton album premier album chez Soleil, « l'Anatomiste » en 2005. Aujourd'hui tu sors deux albums simultannément chez Soleil et Akileos. Il a dû se passer pas mal de choses durant ces cinq années ? Loïc Godart : Effectivement. Il y a eu une bonne année de galère. Après j'ai signé « Le Joueur » pour la Collection Adaptations de Clothilde chez Soleil. Un peu plus tard chez Akileos il y a eu la signature de « Bang » qui est finalement sorti en premier. Sceneario.com : Tu as donc travaillé ces deux albums en parallèle ?  Loïc Godart : J'ai préparé et dessiné les deux en même temps. Après je me suis vraiment consacré à terminer « Bang » qui devait sortir en mai 2010 [...]

Lire la suite ›