Le Dernier Pharaon

Dessinateur :


Scénaristes :




Coloriste :


Éditions :

BLAKE ET MORTIMER

Genre :

Aventure

Science Fiction

Sortie :
ISBN : 9782870972809

Résumé de l'album Le Dernier Pharaon

Il y a quelques années de cela, Francis Blake et Philip Mortimer ont vécu une drôle d'aventure en Egypte, au Caire, dans la Pyramide de Khéops. Ils se sont réveillés dans la Chambre du Roi sans aucun souvenir de ce qui avait pu se passer.

Aujourd'hui, Mortimer se rend à Bruxelles, au Palais de Justice à la demande de son ami Henri qui vient de faire une sacrée découverte au fond d'un obscur couloir. Sur un mur, Mortimer découvre des hyéroglyphes qui parlent d'ordre et de chaos, il est de plus en plus fasciné par ce qu'il y voit ! Tout à coup, Henri prend une masse et frappe le mur, une puissante lumière s'échappe, les aveuglant un moment. Cette lumière va bouleverser Bruxelles.
Quelques jours plus tard, Mortimer se réveille à l'hopital. Depuis que la lumière a été libérée, il fait des cauchmears. Mais il n'est pas le seul subir les effets du rayonnement. Il apprend que l'armée a ordonné l'évacuation de la ville. Avec l'aide de scientifiques, il construit une cage de Faraday pour contenir les effets du rayonnement. Alors qu'il se trouve devant le palais, il reçoit la visite de son ami Blake qui lui annonce que l'armée va définitivement fermer les accès. Ce qui déçoit Mortimer qui pense qu'il y a quelque chose à découvrir derrière.
Quelques temps plus tard, Bruxelles est une ville abandonnée, ceux qui continuent malgré tout d'y vivre déclenchent une nouvelle manifestation du rayonnement qui cette fois commence à toucher la planète entière. L'état-major britannique a un plan pour en finir avec tout ça, mais Blake revient encore solliciter l'aide de son ami pour une dernière mission afin de comprendre le phénomène et tenter d'éviter une grosse catastrophe...

Par Berthold, le 08/06/2019

Notre avis sur l'album Le Dernier Pharaon

By Jove ! Le Dernier Pharaon : Une aventure de Blake et Mortimer, conçu par François Schuiten, l'un des concepteurs des Cités Obscures ? L'idée a de quoi intriguer.

François Schuiten s'est fait aider au scénario par le réalisateur Jaco  van Dormael et Thomas Gunzig. De plus, le titre, Le Dernier Pharaon, fait appel au Mystère de la Grande Pyramide. L'une des meilleures aventures de Blake et Mortimer, par E.P.Jacobs.

On peut s'attendre à avoir un dessin classique, façon Jacobs justement. Mais l'artiste garde son propre style pour le coller à l'ambiance Jacobs.
En fait, Mortimer n'a t'il pas changé de plan ? D'univers ? Nous sommes bien dans l'univers de Blake et Mortimer, et cette aventure, même si elle se situe bien des années plus tard, est bien une suite du Mystère de la Grande Pyramide dont on pourra apprécier de retrouver quelques références.
L'intrigue imaginée par schuiten, Van Dormael et Gunzig est digne d'intérêt. Les auteurs nous entrainent dans une aventure digne de ce nom, où les surprises se suivent tout au long du périple que va vivre Mortimer. Les idées émises dans ces pages sont géniales et excellentes, on n'est pas au bout de nos émotions. C'est assez amusant de retrouver nos deux héros bien plus agés, mais aussi de croiser de nouveaux personnages. Il y a de très belles idées aussi dans l'utilisation de cette Bruxelles abandonnée, l'occasion de "visiter" cette ville différement.

Outre un scénario efficace et réussi, on peut donc admirer le superbe travail de François Schuiten, aidé par Laurent Durieux aux couleurs. Comme par exemple, avec cette case où Mortimer promène son chien sur les quais de la Tamise ou encore ces différentes vues de certains coins de Londres. Mais c'est surtout avec Bruxelles que l'artiste nous bluffe, et avec cette pyramide qui se trouve au Palais de Justice. Schuiten déploit ainsi son sens de la mise en scène qui nous rappellent les Cités Obscures.
Schuiten utilise à bon escient les personnages de Jacobs en offrant une "dernière" aventure à Blake et Mortimer qui vaut d'être lue.
Il réussi aussi à amener une certaine poésie, par moment, comme dans ces scène entre Mortimer et Lisa.
Une grande aventure de Blake et Mortimer, un "hors-série" qui vaut le détour et qui ravira les amateurs de la série de E.P.Jacobs, tout comme ceux qui suivent le travail de François Schuiten, où, tout simplement, les amateurs de bonnes histoires.
Un album que je vous recommande fortement !

Par , le

Cet ultime album de François Schuiten nous emporte dans une aventure fantastique de Blake et Mortimer qui doivent cette fois enquêter au sujet d'une mystérieuse énergie qui émane du Palais de Justice de Bruxelles et qui renvoie nos deux héros à l'âge des pyramides égyptiennes ! Toutefois, il s'agit bien plus d'un album qui met en scène le professeur Mortimer, Blake restant au second plan, soutenant son ami dans ses aventures !

La première question qui vient est de se demander si ce croisement entre l'univers de Jacobs et celui de Schuiten passe bien ! Et tout de suite, ne connaissant finalement qu'assez peu la série B&M, j'ai eu le sentiment tout du long que Mortimer se retrouvait projeté dans le monde des Cités Obscures, et pas seulement à cause du dessin, mais bel et bien par son traitement fantastique, délicieusement énigmatique qui nous enveloppe dès les premières pages. Bruxelles devenant alors une cité fantasmée qui se transforme progressivement en décor chaotique, aux dimensions incroyables !
Mais cet album ne s'apprécie pas seulement pour son graphisme, l'intrigue est vraiment captivante, pleine de mystères, de petits rebondissements, on se laisse prendre au jeu de cette enquête qui nous propulse dans un récit SF absolument passionnant, même si Schuiten impose un rythme très lent à l'histoire qui prend son temps de se dérouler.
Mais je trouve que cette intrigue, presque anti-moderniste, sonne comme une sorte de revanche contre cette société qui s'éloigne de la nature. Elle ouvre des réflexions intéressantes sur notre rapport à la technologie, par exemple… A suivre donc…

Mais il faut bien admettre que le dessin du maître transcende littéralement le tout ! Et c'est peut-être sur ce plan qu'il risque d'y avoir des réactions, tant il ajoute un soin très détaillé aux décors, que ces derniers prennent vie et deviennent les personnages principaux, parfois au détriment de Mortimer qui évolue au milieu de ces architectures en témoin subjugué (comme le lecteur), presque trop passif. D’où cette impression de se retrouver, en effet, dans les Cités Obscures, ces villes vivantes qui s'imposent dans les pages, monumentales et magnifiques !
L'artiste s'est incroyablement documenté, cette ville qu'il a mainte et mainte fois dépeint prend ici une nouvelle dimension, plus sombre et nous sommes littéralement ébloui. En contre partie, même si le travail de Laurent Durieux est de qualité, je trouve que le mariage trait et couleur ne cadre pas toujours, j'attendrais une version noir et blanc pour véritablement me replonger dans cette histoire !

Un album évènement qui suit l'annonce de Schuiten qui se retire du monde de la bande dessinée, pour des raisons qui ne le regarde que lui. Toutefois, je vous conseille de bien profiter de ces planches alors !

Par , le