DEATH NOTE #1 Tome 1

voir la série DEATH NOTE
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

KANA

Genre :

Fantastique

Horreur

Manga

Sortie :
ISBN : 9782505000327

Résumé de l'album Tome 1

Light Yagami découvre par hasard un cahier au sol. En le ramassant il ne sait pas encore dans quelle aventure il vient de tomber. Dès sa lecture il comprend très vite qu’il a découvert le livre de la mort, et qu’en y inscrivant le nom de n’importe qu’elle personne, celle-ci s’écroulera d’une simple crise cardiaque au bout de 40 secondes.
Light, à la fois septique et curieux, y inscrit le nom d’un homme, qui en direct à la télé est en train de faire une prise d’otage. 40 secondes plus tard celui-ci s’écroule… mort… d’une crise cardiaque.
C’est accompagné de Ryûk, le Dieu de la Mort, (dont Light est le seul a en voir la présence) que Light joue a cache cache avec la police dont son père fait parti, afin d’entamer la mission qu’il se donne…

Par Aub, le NC

Notre avis sur l'album Tome 1

Moi qui ne lit jamais de Manga, et ayant entendu tellement de bien de cette nouvelle série, ayant même été conseillé par mon libraire préféré, je me suis lancé.
Après cette petite phase d’adaptation du sens de lecture non seulement des pages mais aussi des cases et des bulles… )ne rigolez pas, mais quand c’est le tout premier Manga on est un peu déboussolé), je me suis plongé dans ce manga et j’ai beaucoup aimé ce premier tome.
Graphiquement, c’est du Manga, agréable à la lecture, ce n’est quand même pas du tout dans mes goûts graphiques, mais je pense en tant que novice que ce genre de dessin est tout de même plutôt réussit. On a un trait net précis, avec un dynamisme clair, qui donne un très bon rythme à l’histoire.
A noter aussi que nous n’avons pas des personnages avec des « gros yeux », image certainement très négative que je peux avoir des mangas. Ici le personnage principal est sympathique, agréable, commun et accessible. J’ai trouvé que le Dieu de la Mort, Ryûk, en revanche était un peu trop gentil a mon goût…
Le scénario est très original, et ce premier tome nous offre très rapidement un très beau panel des possibilités du pouvoir du cahier, nous laissant ainsi imaginer de nombreuses ouvertures au récit. La situation est posée dès les premières pages, les personnages très rapidement campés. On est ainsi au plus vite dans l’histoire.

A noter que l’on ne sait rien sur le scénariste de cette série, tout un mystère est fait autour de lui… s’agirait-il d’un auteur déjà connu ou d’un petit débutant ? En tout cas, je n’ai pas pu ne pas penser que le personnage de L dans l’histoire, soit à la fois un peu lui.

En me renseignant un peu sur cette série, j’ai découvert avec stupeur qu’elle comprenait déjà 12 tomes au Japon… stupeur car j’ai du mal à m’imaginer lire autant d’albums sur le même thème. J’ai l’impression que l’on risque de tourner très vite toujours autour de la même chose, et je crains de me lasser rapidement. Mais cette stupeur, doit venir aussi du fait que je n’ai pas l’habitude de lire des séries aussi longue dans le Franco-Belge.
Maintenant, sachant que le tome 12 vient de sortir au Japon… j’hésite vraiment à me lancer dans la suite de cette série car franchement… 12 tomes… c’est à mon avis abuser…

Par , le

Voilà environ un mois que j'ai découvert ce manga génialissime.

Le scénario est d'une complexité telle qu'il serait aisé de le faire partir dans tous les sens ; mais non, ça tient la route, et plus ça va, plus on en redemande !

J'ai commencé par regarder l'anime, actuellement diffusé au Japon. Rendu à 19 épisodes pour l'instant, il en est prévu 35 selon ce que j'ai entendu.

Quand au manga en lui-même, étant donné que seulement 2 tomes sont actuellement disponibles en France, j'ai dû me tourner vers les versions anglophones pour assouvir ma soif de curiosité puisque l'intégralité des tomes ont été publié c'est à dire 12.

L'angouement est tel au Japon que même les adaptations cinématographies sont sorties. Soit deux films. Je n'ai vu que le premier, mais je dois avouer que c'est 'vraiment' très prenant.

Death Note est donc appelé à devenir un réel succès en France.

Par , le

Death Note est, ce que l'on peu classifier, un manga de légende ! De part sa popularité ainsi que de sa qualité, nous avons tous été charmé.

Dans ce premier Tome nous retrouvons Light Yagami, jeune adolescent très populaire dans son lycée grâce à son intelligence & sa beauté, tombant (par pur hasard) sur un Death Note (littéralement appelé Cahier de la Mort). C'est à partir de ce moment là que tout va changer pour notre cher Light...

L'histoire va nous plonger dans un suspens toujours omniprésent ; mêlant mystère, enquête, traitrise, meurtre, folie, monstres surnaturels (les Shinigamis)... & même avec ça, je trouve qu'il garde un certain réalisme.

Nous entrons dans la vie des personnages ce qui nous permet de les connaitre encore plus, de nous attacher à eux ; où du moins, c'est ce que l'auteur semble vouloir nous faire croire. Nous anticipons alors les réactions ainsi que les actions des personnages & finalement, il se passe des choses que nous n'aurions jamais prévus. Tsugumi OHBA semble prendre un malin plaisir à nous faire tourner en bourrique, & l'on peut déjà entendre siffler dans notre oreille ce qu'il veux nous faire comprendre : "Ne chercher pas à savoir ce qu'il ce passera, laissez vous surprendre".

En plus d'avoir un scénariste exceptionnel, nous avons le droit à des dessins fait par notre génie Takeshi OBATA. Les détails jusque dans les moindres recoins des décors, des personnages (même secondaires), aucune cases au paysage vide, parfois quelques dessins humoristiques pour permettre au lecteur de perdre son sérieux, une lecture fluide est simple ; bref, la liste est longue & mon vocabulaire n'est pas assez riche pour tous les cités.

Pour résumé, notre duo de choc (Ohba / Obata) nous ont pondu un chef d'œuvre imprévisible & fantastique.

Amis lecteurs, préparer votre thermos & vos pizzas, la nuit risque d'être longue.

Par , le

Les albums de la série DEATH NOTE