DEATH JOKE #1 Manga Panic

voir la série DEATH JOKE
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

ECDL

Collection :

Pastiche et Parodie Manga

Genre :

Humour

Manga

Parodie

Shonen

Sortie :
ISBN : 9782355290039

Résumé de l'album Manga Panic

Puduk est un dieu de la mort. Il vit dans le monde des mangas et cherche à y trouver sa véritable place en décrochant un rôle de méchant dans le monde des humains. Jusque-là, il a été refusé à tous les castings. Mais son chemin croise la route d’un héros démodé qui lui offre son Death Book. Ce livre permet de réaliser chez les humains tout ce que l’on écrit dedans.

Puduk se rend donc dans notre monde. Il doit, pour y apparaître aux yeux de tous, asservir l’âme d’un humain. Il jette son dévolu sur un jeune homme, Larv. Mais une maladresse du dieu de la mort permet à Larv de devenir libre utilisateur du Death Book sans aucune contrepartie vis-à-vis de Puduk. Ce dernier devient même son souffre douleur.

Larv va rapidement trouver des idées étonnantes pour utiliser le livre magique. Cela pourrait mal tourner et ses agissements inquiètent jusqu’au Conseil des Héros. Ces héros dépassés font  appel à Q, un garçon ingénieux mais un peu trop accro aux drogues en tout genre, pour résoudre le problème.

Par Legoffe, le NC

Notre avis sur l'album Manga Panic

Ce livre a tout de suite attiré mon regard en librairie. Je suis, en effet, un fidèle lecteur de la série « Death Note » et le style de couverture est quasiment le même. En regardant de plus près, j’ai vite compris que j’avais affaire à un pastiche de ce best-seller du manga. La curiosité m’a donc poussé à acheter ce livre qui avait l’air fort amusant.

Malheureusement, j’ai un peu déchanté en le lisant. La réussite de ce genre de concept repose avant tout sur la qualité de l’humour que les auteurs sont capables de déployer. Le fait qu’ils parodient des séries connues (outre « Death Note », on retrouve des personnages de « Dragon Ball » ou d’autres séries mangas) enlève, en effet, une partie de la surprise pour le lecteur. L’aspect comique repose alors autant sur la qualité de la caricature, faite d’une bonne dose d’humour, et d’un scénario original.

Ici, l’humour est gentillet, sans subtilité. La caricature des héros de « Death Note » frôle souvent le ridicule et laisse à penser que les auteurs n’ont guère pris le temps de se creuser la tête pour écrire leur manga.

Il y a bien quelques passages qui font sourire, comme ce moment où Larv, à travers son Death Book, fait appel à Bioman et GI Joe pour se sortir d’un guêpier. Mais cela reste bien mince, d’autant que l’histoire démarre de manière laborieuse.  Le scénario, déjà plombé par un humour basique, n’offre aucune originalité ni aucun suspense.

En voulant surfer sur le succès de « Death Note », auteurs et éditeur ont misé sur de l’argent facile à gagner, sans donner de valeur ajoutée au lecteur. Je vous conseille donc de renvoyer Puduk dans ce monde parallèle dont il n’aurait jamais dû sortir et de revenir à la série originale, autrement plus intéressante.

Par , le

Les albums de la série DEATH JOKE