DE SANG FROID #1 De sang froid 1

voir la série DE SANG FROID
Dessinateurs :



Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

BAMBOO

Collection :

Grand Angle

Sortie :
ISBN : 2915309299

Résumé de l'album De sang froid 1

Tim est un informaticien sans histoire au sein d'une grande Banque internationale. Il méne une vie tranquille, pépére, et c'est ça qui le déprime. Il rêve de changement, d'avoir l'impression de vivre quelque chose...
Il est alors loin de s'imaginer que son souhait le plus cher va le percuter de plein fouet lorsque son 4x4 va entrer en collision par accident avec la voiture du FBI qui amenait un témoin clé à un procès contre les Triades. Bilan, trois morts : le témoin et deux agents !
Bien sûr, c'est la faute à pas de chance me direz vous, sauf qu'il y a quelque chose qui cloche. Un truc louche sur lequel Tim n'arrive pas à mettre la main. Un détail... qui va changer sa vie...

Par Ronan, le NC

Notre avis sur l'album De sang froid 1

Cette nouvelle série est ce que l'on peut appeler une série sympa !
L'histoire est sympa, originale de part la construction du scénario et de part ses rebondissements. On ne s'ennuie pas aux côtés de Tim, et on cherche à comprendre en même que lui ce qui lui arrive. C'est un peu le refrain du pauvre gars manipulé depuis le début mais qui va retourner la situaton à son avantage, mais franchement ca marche plutôt bien.
Coté dessins et couleurs, c'est très sympa aussi. C'est un style que je qualifierais de très "Disney", comparaison inévitable lorsque l'on voit le héros qui est le sosie de Tarzan. C'est un style tout en rondeurs, et couleurs vives, très agréables à regarder. Mais même avec ce style assez lisse, le dessinateur arrive à donner une foule d'émotions à ses personnages.
C'est donc au final une très bonne bd. La question est maintenant de savoir quelles aventures les auteurs nous réservent dans la suite...

Par , le

Les albums de la série DE SANG FROID

Nos interviews liées

ELFES tome 1 chez Soleil

Sceneario.com : Sous le couvert de la maison Soleil, sort ce mois-ci le premier opus d'une saga intitulée Elfes qui introduit, pour la première fois chez cet éditeur, la notion de série-concept. Qu'est-ce qui a motivé cette initiative éditoriale qui rejoint celle déjà utilisée chez d'autres éditeurs et en quoi se veut-elle, éventuellement, différente ?
Jean-Luc ISTIN A tort ou à raison, j’ai l’impression que les lecteurs, notamment ceux de ma génération en ont assez d’attendre un an minimum pour lire la suite d’un album lu en 30 minutes. Nous sommes depuis notre enfance baignés par des comics américains et des mangas qui ont un rythme de parution mensuel. J’ai donc l’impression que les séries concept sont une réponse à cette demande et c’est ce qui a motivé ma démarche. Le fait d’être une plus grosse équipe de créateurs nous permet de sortir des albums dans une période réduite [...]

Lire la suite ›

Smoke City

SCENEARIO.COM : Bonjour Benjamin et Mathieu. Trois ans après la sortie du premier tome de Smoke City, sort le tome 2 .Qu’est ce qui a fait que cela a pris du temps pour arriver au bout de ce tome ?
Mathieu MARIOLLE : Beaucoup d’événements personnels et beaucoup de boulot. La principale raison, c’est que la Bd n’est pas l’occupation première de Benjamin. Entre designs de film, couvertures de romans, designs de jeux vidéo, il est très occupé et demandé. Malheureusement, Smoke City a pris du temps, mais on a bien pu le peaufiner. Benjamin CARRE : C’est vrai que trois ans c’est bien long quand on se place du coté des lecteurs. Un tome un pointe le bout de son nez, et puis… plus rien ? Ah si, pouf trois ans après, le tome 2 débarque comme sortit d’un vieux souvenir presque effacé ! Mais il y a un paramètre qui n’est pas pris en compte quand on présente les choses de ce point de vue : le premier tome ne s’est pas fait en vingt secondes [...]

Lire la suite ›

Mathieu Mariolle et Benjamin Carré pour Smoke City

Sceneario.com : Bonjour. Alors, vous voilà arrivés au bout d’une longue tournée de dédicaces ?
Mathieu Mariolle : Oui et c’était de très bons moments. Smoke City a été bien reçu partout et nous avons rencontré des lecteurs enthousiastes. Mais nous ne sommes pas mécontents d’avoir fini car ces séances s’ajoutent à notre travail quotidien. Cela nous éloigne aussi un peu de nos familles bien qu’une grande partie des rencontres avec le public se soit faites dans la région parisienne, donc chez nous. Sceneario.com : Comment en êtes-vous venus à travailler ensemble ?
Mathieu Mariolle : J’avais acheté le collectif Vampires (Carabas) et j’ai pris une claque énorme en découvrant le travail de Benjamin. Il dessinait des choses que j’avais en tête [...]

Lire la suite ›