DE CAPE ET DE CROCS #8 Le Maître d'Armes

voir la série DE CAPE ET DE CROCS
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

DELCOURT

Collection :

Terres de Légendes

Genre :

De Cape et d'Epée

Humour

Sortie :
ISBN : 9782756003184

Résumé de l'album Le Maître d'Armes

Le pauvre Eusèbe est en fâcheuse posture mais Don Lope et Armand volent à son secours. Les voilà affrontant l'un après l'autre un bien étrange personnage. Ce duelliste, maniant tout aussi adroitement l'alexandrin que l'épée, s'avère être aussi philosophe, savant ... et surtout le Maître d'Armes qu'ils recherchent !!! Sans trop attendre ils lui exposent leur requête et la guerre qui semble inévitable sur l'astre lunaire. Hélas, le Maître d'Armes refuse tout d'abord de se mêler à ce conflit dont il s'estime en partie responsable.
Don Lope et Armand s'en retournent donc seuls vers le roi, mais le Maître d'Armes les rejoint bientôt, ayant changé d'avis. Il réunit les Cadets de la Lune, mais malgré la vaillance de toute cette équipe, le combat s'annonce rude et inégal ...

Par Beuleu, le NC

Notre avis sur l'album Le Maître d'Armes

Ce huitième opus commence très fort avec un magnifique duel double : un joli jeu d'épée et un vocabulaire riche et recherché (j'en connais plus d'un qui vont devoir sortir le dictionnaire). Après une telle ouverture, difficile de rester à la hauteur et pourtant bien entendu, nos deux auteurs s'en sortent à merveille. Entre les références verbales d'Ayrolles et les clins d'oeil graphiques de Masbou, l'intrigue avance vers la confrontation « finale » en alternant différentes scènes avec différents protagonistes, je n'ai pas eu le temps de m'ennuyer. Et ce tome s'achève sur un suspense insoutenable au sujet de l'un de nos héros, mais bien entendu je ne vous dévoilerai rien !!!

D'habitude je n'aime pas les séries qui « traînent en longueur », en ayant peur que l'intrigue ne s'enlise. Rien de tel ici, Ayrolles ménage le suspense en nous donnant à chaque fois de quoi vibrer, et les planches de Masbou sont toujours un réel plaisir pour les yeux. La finesse et la souplesse de son trait, l'expressivité des personnages animaux contribuent au succès mérité de cette série.

Cependant j'ai été surprise, pour ne pas dire gênée, par les couleurs de certaines scènes, par exemple dans le « face à face » Mademoiselle/Sélène ou lors de la bataille. Elles tranchent avec le reste de l'album et de la série. Il va me falloir sans doute un peu de temps pour les digérer.

Pour conclure :
Pour apprécier ce tome à sa juste valeur,
Cours chez ton libraire, mon cher ami lecteur !!

Par , le

Les albums de la série DE CAPE ET DE CROCS

Nos interviews liées

Alain Ayroles

Sceneario.com : Bonjour Alain. Ton actualité est la sortie tant attendu du dernier tome de la série D. Peux tu nous parler de la genèse de cette saga ? Alain AYROLES : A la fin de Garulfo, j'ai proposé à Bruno Maïorana de lui écrire une histoire de vampires, sachant que ce sujet le passionnait depuis toujours. Bruno m'avait mis en garde : au vu de l'incroyable profusion de romans, de films et de bd traitant de vampires, il allait être difficile de produire quelque chose d'original. Je savais aussi que ce connaisseur serait intraitable quant à la fidélité à l'esprit du genre. Le défi était stimulant ! Sceneario.com : Quelles en ont été les influences ? Alain AYROLES : J'avais été marqué par le remake que Werner Herzog avait fait du Nosferatu de Murnau. Mes autres références cinématographiques étaient les Dracula de la Hammer, celui de Coppola, le Bal des vampires de Polanski ou les Prédateurs de Tony Scott [...]

Lire la suite ›

Entretien avec Alain Ayroles entre la cape et les crocs.

Sceneario.com : Bonjour Alain. Ton actualité est la sortie du dixième et dernier acte de la série (culte) De Cape et de Crocs . Avant toute chose, peux tu te présenter pour nos lecteurs ?
Alain Ayroles : Je suis le scénariste de De cape et de crocs, dessiné par Jean-Luc Masbou, de Garulfo, série aujourd’hui terminée, et d’un album de la collection « 7 » : Sept missionnaires, mis en images par Luigi Critone, ainsi que d’une autre série : D, avec le dessinateur de Garulfo, Bruno Maïorana. Sceneario.com : Qu’as-tu ressenti lorsque tu as mis le mot fin à la fin de cette saga ?
Alain Ayroles : Beaucoup d’émotion, l’impression de dire adieu à de vieux amis. Sceneario.com : Quel regard portes-tu aujourd’hui sur cette aventure?
J Alain Ayroles : je suis assez étonné et un peu impressionné que Jean-Luc et moi ayons réalisé une aussi vaste saga [...]

Lire la suite ›