DE CAPE ET DE CROCS #10 De la lune à la terre

voir la série DE CAPE ET DE CROCS
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DELCOURT

Genre :

Aventure

De Cape et d'Epée

Fantastique

Sortie :
ISBN : 9782756019963

Résumé de l'album De la lune à la terre

La Lune.
Le prince Jean a été vaincu. Il est banni et il devra aller vers le soleil. Quand à Don Lope de Villalobos et Armand de Maupertuis, ainsi que leurs compagnons, il est temps de trouver un moyen de repartir sur la Terre. Quoique pour Armand, il resterait bien au coté de Séléné. Mais lorsque Don Lope lui annonce une vérité les concernant, Maupertuis se fâche et leur amitié semble terminée.
Alors que grâce à Bombastus, Villalobos et les autres prennent le chemin du retour, Armand va se rendre compte que Don Lope avait raison. Mais c'est lorsqu'il découvre que ses amis sont en danger à cause de Mendoza et de sa troupe, qu'Armand se lance sur leur trace !

 

Par Berthold, le 14/04/2012

Notre avis sur l'album De la lune à la terre

Il y a des séries qui, lorsqu'elles se terminent, vous donnent le cafard. Vous êtes tristes en pensant que vous ne verrez plus vos héros préférés dans de nouvelles aventures.
C'est le cas avec ce dixième tome de la saga De Cape et de Crocs.

Et oui, Ayroles met un terme aux aventures de Don Lope de Villalobos et d'Armand de Maupertuis. Je peux vous dire que j'ai savouré la lecture de ce tome.
Quel plaisir ! mais quel plaisir de partager la dernière aventure de nos compagnons lors de leur voyage de la lune à la Terre. Ah ça ! Ayroles nous gâte avec ces drames qui se jouent, ces comédies qui se déroulent sous nos yeux et ces abordages, duels à l'épée qui parcourent les pages de ce tome. Oui, des drames, il y en a. Tout d'abord, la mort de l'un des personnages, une mort héroïque remplie d'émotions, puis, l'histoire d'amour d'Armand qui prend une autre voie, une amitié qui se rompt sans oublier que l'humour est quand même présent avec les ultimes facéties d'Eusèbe.
Ayroles se joue des mots, joue avec les récits connus de certains personnages comme le Maître d'Armes ou encore l'identité de Séléné. Et l'aventure qui est toujours au bout de la page.

Le tout magnifiquement servi par le trait de Masbou. Pour ce dixième tome, il met en oeuvre tout son talent pour nous offrir des planches et un final de qualité. C'est des pages vraiment superbes qu'il livre ici. Ces personnages ont quelque chose, ont du vécu et du charisme. Tenez, je regarde ce pirate page 31, case 3. Sacrebleu, il y a vraiment quelque chose qui le rend vivant ! Même ses animaux comme le renard, le loup ou le lapin ont bien plus un côté humain. La scène d'abordage est un grand moment aussi.

De la lune à la Terre est un final grandiose, de ceux qui font les chef-d'oeuvres ! Ôh que je regrette de refermer la dernière page, de voir ce mot "Fin" et de savoir que nous n'aurons plus de suite. En fait, non, il y aura encore un diptyque qui concerne Eusèbe qui sortira bientôt et qui forme l'introduction et la conclusion de cette série. Nous saurons surement tout sur ce personnage. J'ai déjà hâte de lire cela.
Mais en attendant, je pense que je vais aller ferrailler moi aussi depuis le tome 1 de la saga en compagnie de Don Lope de Villalobos et d'Armand de Maupertuis.

Lisez donc vous aussi ce grand classique de la bande dessinée : vous ne serez vraiment pas déçu du voyage!

 

Par , le

Après 10 tomes et plus de 16 ans d'aventures, voici la fin d'une des meilleures épopées qu'il m'ait été donnée de lire depuis que je lis de la BD.

Néanmoins, si la série dans son ensemble ne peut que recueillir des éloges tant par le talent d'écriture et de mise en scène d'Alain Ayroles que par le trait sûr et efficace de Masbou, ce dernier tome nourrira quelques regrets...

Si la couverture nous en met plein les mirettes avant même le début de la lecture, certains détails font que ce tome se situe en deçà de ses prédécesseurs.

En effet, Mabou semble fâché à quelques reprises avec la notion de perspectives, et les personnages, sans être méconnaissables, subissent parfois un traitement peu enviable. De même, certains passages de par les choix de colorisation opérés peuvent gêner la lecture et affecter la lisibilité de l’œuvre.

Du côté du scénario, même si celui-ci se déroule convenablement, il souffre de raccourcis parfois rapides, où l'on s'empresse de déballer les dernières révélations tant attendues depuis quelques tomes en seulement quelques cases. De plus, l'humour qui a fait la richesse de ces prédécesseurs n'est pas au rendez-vous de ce dixième opus, à notre grand regret...

Ne nous méprenons pas, même affecté de ces quelques défauts, la lecture du tome 10 ravira tout fan de la série, et clôture comme il se doit un véritable bijou du 9ème art.

Enfin, si pour Armand et Don Lope le rideau est définitivement tombé, nous aurons l'occasion de retrouver Eusèbe lors d'un dyptique, dans lequel il pourra ENFIN nous narrer sa terrible histoire !

Par , le

Les albums de la série DE CAPE ET DE CROCS

Nos interviews liées

Alain Ayroles

Sceneario.com : Bonjour Alain. Ton actualité est la sortie tant attendu du dernier tome de la série D. Peux tu nous parler de la genèse de cette saga ? Alain AYROLES : A la fin de Garulfo, j'ai proposé à Bruno Maïorana de lui écrire une histoire de vampires, sachant que ce sujet le passionnait depuis toujours. Bruno m'avait mis en garde : au vu de l'incroyable profusion de romans, de films et de bd traitant de vampires, il allait être difficile de produire quelque chose d'original. Je savais aussi que ce connaisseur serait intraitable quant à la fidélité à l'esprit du genre. Le défi était stimulant ! Sceneario.com : Quelles en ont été les influences ? Alain AYROLES : J'avais été marqué par le remake que Werner Herzog avait fait du Nosferatu de Murnau. Mes autres références cinématographiques étaient les Dracula de la Hammer, celui de Coppola, le Bal des vampires de Polanski ou les Prédateurs de Tony Scott [...]

Lire la suite ›

Entretien avec Alain Ayroles entre la cape et les crocs.

Sceneario.com : Bonjour Alain. Ton actualité est la sortie du dixième et dernier acte de la série (culte) De Cape et de Crocs . Avant toute chose, peux tu te présenter pour nos lecteurs ?
Alain Ayroles : Je suis le scénariste de De cape et de crocs, dessiné par Jean-Luc Masbou, de Garulfo, série aujourd’hui terminée, et d’un album de la collection « 7 » : Sept missionnaires, mis en images par Luigi Critone, ainsi que d’une autre série : D, avec le dessinateur de Garulfo, Bruno Maïorana. Sceneario.com : Qu’as-tu ressenti lorsque tu as mis le mot fin à la fin de cette saga ?
Alain Ayroles : Beaucoup d’émotion, l’impression de dire adieu à de vieux amis. Sceneario.com : Quel regard portes-tu aujourd’hui sur cette aventure?
J Alain Ayroles : je suis assez étonné et un peu impressionné que Jean-Luc et moi ayons réalisé une aussi vaste saga [...]

Lire la suite ›