ou la vie ordinaire de Narumi Maruyama, employée intérimaire

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

LE LEZARD NOIR

Genre :

Chronique sociale

Drame

Vie Quotidienne

Sortie :
ISBN : 9782353482078

Résumé de l'album ou la vie ordinaire de Narumi Maruyama, employée intérimaire

Narumi Maruyama est une employée de bureau très timide. Mais tout ceci n’est qu’apparence. Car la jeune femme s’appelle en fait Daru-Chan et vient de la planète Darudaru. Elle ne sait pas vraiment pourquoi elle a choisi de prendre apparence humaine et de vivre comme les autres habitants de la Terre. Mais elle s’efforce de maîtriser les règles de la société pour y trouver sa place.

Le problème est que Narumi finit par ne plus savoir qui elle est vraiment et quelles sont ses propres aspirations, tout ceci à force de vouloir s’intégrer et de ne contrarier personne. Une rencontre va l’aider à prendre confiance.

Par Legoffe, le 26/07/2021

Notre avis sur l'album ou la vie ordinaire de Narumi Maruyama, employée intérimaire

A l’instar de son héroïne, l’auteur joue avec les apparences à travers ce récit faussement fantastique. Le lecteur comprend très vite que l’image de l’extra-terrestre n’a pour autre but que de parler de la différence, de ce qui fait notre identité et notre personnalité, mais aussi la difficulté de se soumettre au regard des autres…

Ainsi, Daruchan conserve son apparence humaine en quasi permanence, pour mieux s’intégrer, et reprend son apparence difforme d’extra-terrestre lorsqu’elle redevient naturelle ou qu’elle se relâche.

C’est une manière originale de conter la vie d’une jeune femme réservée, noyée dans une société japonaise qui est très régit par des codes et par un esprit patriarcal. Lemon Haruna veut faire passer un message positif, invitant chacun à aller vers ses aspirations profondes et à se sentir mieux dans sa peau.

Le parcours initiatique de Narumi, guidée par une collègue, est développé avec une grande subtilité. Sont évoqués la vie au bureau, les relations avec les hommes, le talent, la créativité…

Le style naïf des dessins se prête bien à l’exercice. L’ambiance est douce, mélancolique grâce à ces traits légers et ces couleurs pastel.

Daruchan est un récit écrit avec beaucoup d’intelligence. Il aborde d’une manière étonnante un thème universel. Une jolie réussite.

Par , le