DARK MUSEUM #1 American Gothic

voir la série DARK MUSEUM
Dessinateur :


Scénaristes :



Coloriste :


Éditions :

DELCOURT

Genre :

Drame

Horreur

Humour Noir

Sortie :
ISBN : 9782756062082

Résumé de l'album American Gothic

1930, quelque part dans l'Iowa. La Crise est terrible et fait beaucoup de mal. La misère fait que l'égoïsme prévaut. Le maire du village autorise l'installation d'un cirque alors que le pays est en pleine sécheresse, le manque d'eau se fait sentir. Cela finit d'échauffer les esprits. Non loin de là, Lazarus Henkel désespère de pouvoir nourrir sa famille, et surtout soigner son fils malade. Un accident de voiture a lieu près de sa ferme, le conducteur périt brulé. Et l'odeur du corps en train de se consumer lui donne une terrible idée, une horrible idée... Une solution macabre...

Par Berthold, le 20/02/2017

Notre avis sur l'album American Gothic

Vous connaissez ce tableau datant de 1930 de Grant Wood qui se nomme American Gothic ? Un tableau tout de même effrayant et attirant. Une oeuvre phare de l'exposition au musée de l'Orangerie. Et les personnages que l'on voit sur cette peinture ont inspiré Alcante (Lao Waï) et Gihef (Crotales), pour nous raconter une histoire effrayante, tout en nous montrant le drame qui frappa les USA juste après la Crise de 1929 : une période connue sous le nom de la Grande Dépression.

Ainsi, nous sommes en 1930. Il fait très chaud dans ce petit coin de l'Iowa. Un homme, lors d'une foire, prend en photo un fermier avec sa fourche et sa fille. Nous découvrons les malheurs qui frappent cette famille, mais aussi comment les habitants apprécient peu de se faire truander par le maire, et encore moins qu'un cirque vienne s'installer près de chez eux alors qu'ils sont en manque d'eau...
Et avec tout ça, l'horreur se met en place petit à petit. Le fermier a une idée macabre en regardant bruler le corps d'un accidenté de la route.
Les amateurs de Vorace, La Colline a des yeux vont se régaler avec cette histoire. En effet, Alcante & Gihef nous mettent en appétit dès les premières pages. L'intrigue est bien "cuisinée". Le plat a si bien mijoté que l'on regrette que cela se termine à un moment donné. Vous en aurez bien repris un peu de rab !
Les scénaristes nous offrent un excellent premier tome de cette nouvelle collection intitulé Dark Museum. Je ne m'attendais pas à passer un aussi bon moment de lecture. Si les prochains tomes sont du même gout, cette collection nous promet de bon moment ! Les deux auteurs nous font ressentir l'ambiance particulière de la Grande Dépression.

L'autre belle surprise de ce premier tome, c'est le dessin de Stéphane Perger. Quel talent ! Il nous fait savourer de si belles pages. On est conquis par son talent. Petit à petit, il nous entraine dans l'épouvante, sans trop en montrer, il nous suggère l'horreur de certains passages qui pourraient bien nous mettre mal à l'aise ! Et puis, Perger a si bien su donner "vie" aux deux personnages du tableau de Grant Wood !

Le Dark Museum a ouvert ses portes en beauté avec cette première fournée ! Ce premier tome de la collection Dark Museum est un plat que je vous recommande chaudement !
A lire en écoutant The Ghost of Tom Joad de Bruce Springsteen.

 

Par , le

Les albums de la série DARK MUSEUM

Nos interviews liées

Stéphane Perger met le feu à Moscou

Un entretien avec Stephane Perger


Interviewer : Berthold
Image & Son Aubert
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Bollée et Alcante, deux scénaristes dans l'univers de XIII

Sceneario.com : Bonjour, merci de nous accorder cette interview à l’occasion de la 5è édition du Comic Con où pour la première fois une bande dessinée franco-belge est mise à l'honneur.
Sceneario.com : Comment avez-vous été castés pour la série dérivée XIII Mystery ?

Alcante : Moi ça remonte à fin 2006, j’avais fait la connaissance de Jean Van Hamme suite à la parution de mon premier livre. En fait l’attachée de presse de Dupuis savait que j’étais un grand fan et elle s’était arrangée pour qu’on puisse aller manger ensemble un midi pendant une journée presse. Donc nous avons fait connaissance, le courant est bien passé. Lui à l’époque avait annoncé qu’il allait arrêter Thorgal et j’étais intéressé par reprendre éventuellement cette série et c’était très ambitieux de ma part parce que…
Bollée : (en riant) : Oui, tu t’es dit « oh bah oui, carrément, allons-y ! » [...]

Lire la suite ›

Didier Alcante et Fracis Valles pour le tome 3 de RANI aux Editions du Lombard

Interviews de Didier Alcante et Francis Valles pour le tome 3 de RANI aux Editions du Lombard. (Interview de l'Editeur)
[...]

Lire la suite ›

Didier Alcante Pour Re-Mind chez Dargaud

SCENEARIO.COM : Bonjour Monsieur Alcante. Nous vous retrouvons sur une nouvelle série chez Dargaud : Re-Mind ; comment est né ce projet ?
Didier Alcante:Honnêtement, je ne m’en souviens plus trop. Je me rappelle juste que quand j’ai trouvé cette idée de technologie - permettant d’enregistrer ce fameux film de sa vie qu’on voit défiler devant nos yeux juste avant de mourir -, je me suis dit que je tenais quelque chose d’intéressant avec ça. J’ai ensuite développé une histoire partant de là, et elle a immédiatement attiré l’attention de Yves Schlirff, le directeur éditorial de Dargaud. Et voilà. SCENEARIO.COM :Re Mind est un thriller d’anticipation ? Qu’elles ont été vos influences ?
Didier Alcante:C’est effectivement un thriller à la « 24 heures chrono », mais avec un petit piment qui est apporté par une technologie fictive [...]

Lire la suite ›

Didier Alcante

Interview pour sceneario.com 14/03/2006


Sceneario.com: Didier Alcante, voilà que les deux derniers tomes de ta série Pandora Box viennent de sortir, quelles sensations ressens tu aujourd’hui que tu es arrivé au bout du travail ?
Didier Alcante:
Il y a plusieurs sentiments qui s’emmêlent. Tout d’abord, sans fausse modestie, quand même une certaine fierté d’avoir réalisé ces 8 albums. Je crois qu’il s’agit d’un beau début J. Mais je suis également un peu triste de devoir tourner cette page, car j’ai pris beaucoup de plaisir à travailler avec toute l’équipe de Pandora Box : dessinateurs, coloristes, sans oublier l’équipe de Dupuis, avec qui j’ai eu de très bons contacts. Et puis il y avait une certaine effervescence puisqu’on a sorti ces 8 albums en à peine un peu plus d’un an. Maintenant, ça va redevenir plus calme… Mais pas trop j’espère ;-)


Sceneario [...]

Lire la suite ›

Didier ALCANTE, Pandora Box la suite...

Sceneario.com: Didier, nous vous retrouvons avec les tomes 3 et 4 de Pandora Box... La sortie de 2 nouveaux tomes vous a-t- elle procurée les même sensations que pour les 2 premiers?
Didier Alcante: Globalement oui. Disons que j’étais un peu moins impatient que la première fois, mais peut-être un peu plus nerveux, car comme la critique a quand même été très positive (globalement) pour les deux premiers tomes, j’avais un peu peur que les gens soient déçus par les tomes 3 et 4. Heureusement, ce n’est apparemment pas le cas ;-)

Sceneario.com: Avec un peu de recul, êtes vous satisfait du travail réalisé?
Didier Alcante: Oui, globalement je suis très satisfait. Comme je suis plutôt perfectionniste, il y a certaines choses que j’essayerais peut-être d’améliorer si je devais recommencer, mais globalement je suis très content.

Sceneario.com: Le public a-t-il bien suivi cette série? L’accueil a-t-il été bon?
Didier Alcante: Je n’ai pas encore des chiffres de vente, mais Dupuis a déjà réimprimé les deux premiers tomes et a quasi doublé les tirages pour les tomes 3 et 4, c’est un excellent signe [...]

Lire la suite ›