DAREDEVIL #3 Le Roi de Hell's Kitchen

voir la série DAREDEVIL
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

PANINI

Collection :

Marvel Deluxe

Genre :

Comics

Polar

Thriller

Sortie :
ISBN : 9782809408805

Résumé de l'album Le Roi de Hell's Kitchen

Ce troisième volume Marvel Delux de Daredevil l’homme sans peur regroupe les trois épisodes suivants :

-- Le Roi de Hell’s Kitchen (#56 à #60)
Wilson Fisk a tenté de revenir sur le devant de la scène mais l’Homme sans peur l’en a empêché et Daredevil/Matt Murdock s’est autoproclamé nouveau Caïd de Hell’s Kitchen…

-- La Veuve (#61 à #64)
Natasha Romanov, agent du S.H.I.E.L.D autrement connu sous le nom de la Veuve Noire et ex-compagne de Matt Murdock se trouve en fâcheuse posture et vient se réfugier à Hell’s Kitchen auprès du Diable Rouge…

-- L’Univers (#65)
Rétrospective de plusieurs évènements intervenus dans les trois volumes Marvel Delux de Dardevil l’homme sans peur, on y apprend quelques informations supplémentaires sur le déroulement des dits évènements.

Par Melville, le 13/08/2010

Notre avis sur l'album Le Roi de Hell's Kitchen

Encore une fois l’approche de Michael Bendis sur le monde de Daredevil est des plus intéressante. Ici pas de débauche de super pouvoirs, ni de scènes de combat à outrance. Bendis nous offre du vrai polar noir avec une intrigue construite et tentaculaire et redonne au super-héros une dimension humaine, avec toute fois en toile de fond tout l’univers et les célébrités Marvel. Bendis s’approprie le mythe de Daredevil et le transcende avec élégance et finesse. Matt Murdock et Daredevil en deviennent presque des héros melvillens dans ce sens qu’ils sont sans cesse confrontés à leurs propres choix, aux conséquences de leurs actes et au respect de leurs engagements.

Le Diable Rouge de Bendis est un personnage qui a du sens, du relief, tout comme chacun des personnages secondaires d’ailleurs. La mise en scène avec le procéder qui consiste à mettre la conclusion de la situation en premier lieu et ensuite revenir sur le déroulement de l’action par un flash-back est vraiment astucieuse. Cela apporte une dynamique et un déroulement non linéaire qui relance à chaque fois le récit. Côté dessin, Alex Maleev nous offre un travail constant et soigné qui se prèle bien à la tonalité sombre du récit.

Pour conclure, j’ai envie de vous dire qu’il n’y a vraiment pas à hésiter. Le regard que porte le tandem infernal sur le Diable Rouge est des plus captivant ! Du très bon polar sur fond de super-héros : un must !

Par , le

Les albums de la série DAREDEVIL