DAREDEVIL #16 Hell to pay - Volume 1

voir la série DAREDEVIL
Dessinateurs :



Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

Marvel Comics Group

Genre :

Action

Polar

Super Heros

Sortie :
ISBN : 9780785124849

Résumé de l'album Hell to pay - Volume 1

(Daredevil 95 à 99)
C'est étrange, Melvin Potter (alias le Gladiator) serait devenu fou, ultra violent, alors que bon, Matt pourrait jurer qu'il s'était calmé en prison, aussi doux qu'un agneau. Mai il aurait soi disant assassiné deux hommes dans l'atelier mecanique. De plus, Matt sent bien que les choses changent aussi autour de lui, Millaest prise de crise de démence aussi et lui même n'arrive plus à retenir ses excès quand il porte le costume de Daredevil ! Lui et son équipe vont donc commencer à enquêter et découvrir qu'un des vieux ennemis de DD pourrait être derrière tout ça, un certain Mister Fear, mais cette fois ce dernier semble vouloir pousser le bouchon encore plus loin qu'à son habitude...

Par Fredgri, le NC

Notre avis sur l'album Hell to pay - Volume 1

On va finir par se dire que le meilleur moyen pour Matt Murdock d'être enfin tranquille serait encore de se foutre une balle ! Les scénaristes semblent vraiment prèt à mettre le maximum pour détruire le personnage et retrouver cette tension qu'avait si bien maîtrisé Miller il y a des années de ça ! Alors, encore une fois, un méchant s'attaque à Matt, il veut complètement le détruire (le 5 ou 6 ème depuis bientôt 3 ans) etpour cela il va aussi s'attaquer à ses proches, on joue une nouvelle fois sur la plus grande peur de Daredevil, ne pas pouvoir protéger ses amis, sa famille, son couple ! Sur cette base qui commence à devenir le classique du personnage, Brubaker construit une intrigue qui va traîner ainsi jusqu'au numéro 105, basculant donc ce héros dans un autre traumatisme dont il va avoir du mal à émerger. C'est très bien construit, remarquablement bien écrit mais c'est vrai aussi que ça manque de ce côté ultra original, de cette idée de base qui pourrait faire de cette intrigue un truc qui tue, la on est encore dans du très classique. Certe, c'est très bien écrit mais ça manque de ce côté ennivrant qu'on pouvait avoir avec Bendis (même si ce dernier ne savait pas exploiter ses idées). Du coup, c'est bien mené, les personnages secondaires sont vraiment très bien exploités (Dakota North est de retour dan l'univers Marvel, une très bonne nouvelle), le récit est plein de rebondissement et c'est très équilibré, mais on en viendrait presque à espérer que Bru pète un peu plus un cable et sorte de sentiers battus ! Graphiquement, c'est assez intéressant, je n'accroche toujours pas à l'encrage de Gaudiano que je trouve trop crade, on a vraiment l'impression de louper des détails du dessin de Lark, c'est dommage !

Par , le

Les albums de la série DAREDEVIL