DAREDEVIL : BACK IN BLACK #7 Mayor Murdock

voir la série DAREDEVIL : BACK IN BLACK
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

Marvel Comics Group

Genre :

Action

Comics

Super Heros

Thriller

Sortie :
ISBN : 9781302910631

Résumé de l'album Mayor Murdock

Les ninjas de la Main ont attaqué New York. Le maire Wilson Fisk a été grièvement blessé par de nombreuses flèches, il est dans l'incapacité de gérer sa ville et le problème dont elle doit faire face actuellement. Il venait juste de faire arrêter le groupe de héros des Défenders, ainsi que Daredevil. Dorénavant, c'est l'adjoint de Fisk qui doit prendre sa place en tant que maire, un adjoint qui n'est autre que Matt Murdock. Mais ce dernier est emprisonné, il doit se débrouiller pour se libérer avant que la situation n'empire...

Par Berthold, le 31/03/2019

Notre avis sur l'album Mayor Murdock

Mayor Murdock reprend les Daredevil 601 à 605.

Charles Soule poursuit son run. Après avoir réussi l'exploit de nous surprendre avec la nomination au titre de maire de Wilson Fisk, qui choisit comme premier adjoint, Matt Murdock, quelle n'est pas notre surprise de découvrir que suite à l'assaut de la Main et les blessures infligées à Fisk, c'est au tour de l'ancien avocat de devenir maire de New York !
Et sa première décision c'est de défendre sa ville, avec ses amis comme Iron Fist, Luke Cage, Spider-Man ou bien avec son protégé, Blindspot qui est à l'origine du retour de la Bête dans les rues de New York, suite à son combat contre le serial-killer Muse.
Jusqu'au bout, Soule nous tient en haleine avec cette intrigue qui nous réserve bien des surprises, notamment, l'arrivée d'anciens et nouveaux alliés d'un nouvel Ordre.
Forcément, Soule fait aussi intervenir à nouveau Wilson Fisk qui n'est pas prêt de laisser sa place de maire. Ce récit est d'un très bon niveau et tient ses promesses.

Graphiquement, nous découvrons Mike Henderson, avec le coloriste Matt Milla. Le style du dessinateur est efficace et nous offre de très belles pages, notamment lors des combats finaux. Ce qui est dommage, c'est que Soule et Marvel auraient du utiliser Henderson dans quelques épisodes précédents de la série, cela nous aurait permis d'avoir moins de pages de piètres qualités lors de certains runs.

Ce septième volume est une bonne lecture, avec une intrigue digne de ce nom.

 

Par , le

Les albums de la série DAREDEVIL : BACK IN BLACK