DANTHRAKON #2 Lyreleï la fantasque

voir la série DANTHRAKON
Dessinateur :


Scénariste :


Coloristes :



Éditions :

DRAKOO

Genre :

Heroic Fantasy

Sortie :
ISBN : 9782490735150

Résumé de l'album Lyreleï la fantasque

La bibliothèque du Mage Waïwo a été détruite à la suite de la malencontreuse curiosité de l’apprenti-marmiton Nuwan. Désormais en possession des écritures magiques du Danthrakon, le jeune humain s’est enfui en compagnie de la belle Lerëh d’Aplemont et s’est vu pris en chasse par le sinistre inquisiteur Amutu. Après un premier affrontement qui permet de découvrir ce que le Danthrakon est capable de faire à son hôte, les deux jeunes fuyards décident de quitter le port de Kompian et empruntent le premier bateau qui passe. C’est là que Lerëh retrouve avec surprise son père, le Duc Funkre d’Arpiome qui les épaule dans leur fuite. Alors que les poursuites lancées par l’inquisiteur ont avorté et que le mage Waïwo est déchu par ce dernier, Nuwan est accaparé par son nouveau protecteur qui souhaite s’emparer sans vergogne du Danthrakon. La vie du cuistot est de fait à nouveau menacée. Serait-ce la fin de l’aventure pour Nuwan ? A moins qu’un tierce personne vienne à son secours et l’entraîne vers d’autres cieux !

Par Phibes, le 21/08/2020

Notre avis sur l'album Lyreleï la fantasque

Après un premier volet tonitruant qui avait pour objet de lancer une aventure haute en couleur et nourrie d’une grosse dose de fantasy, Arleston et Boiscommun refont front commun pour nous dévoiler la suite des péripéties de leur apprenti-cuistot et néanmoins héros, Nuwan.

Ce deuxième volet fait comme il se doit suite à la fuite engagée précédemment par le marmiton et sa dulcinée Lerëh. Désormais hôte d’une magie de sang (d’encre), le personnage principal vient ici partager son piédestal avec la belle élève du mage Waïwo pour un nouveau lot de pérégrinations décoiffantes qui ont tendance à nous éclairer sur la famille de cette dernière. Après avoir fait la connaissance de son aristocrate de paternel (le duc d’Arpiome) qui va ici préciser son rôle, c’est au tour de sa mère Lyreleï de Sphate d’intervenir et d’assumer sa présence dans cette histoire danthrakonienne.

Faisant preuve d’une imagination débordante, Arleston a opté pour une suite des plus animées, dans laquelle les amateurs d’aventures hors norme trouveront leur compte. Entre course-poursuite, rencontre titanesque, magie vampirique, tout se télescope généreusement pour notre plus grand plaisir. Nuwan trace à sa voie au gré de la puissance de ce qui l’habite et du machiavélisme de ceux qui le pourchassent. En parallèle, l’inquisiteur Amutu, le mage déchu Waïwo, Didore font leur chemin, un chemin semé d’embuches et de surprises.

Olivier Boiscommun peut se targuer d’avoir adopté pleinement le graphisme qu’il convient dans pareille aventure, un graphisme qui soit-dit en passant se cale parfaitement à ce que l’on a pu apprécier dans l’univers de Troy. Ses personnages polymorphes sont très plaisants à suivre dans leurs pérégrinations multiples, au cœur d’un décor exotique très bigarrés et emplis de surprises.

Un deuxième tome bourré de magie qui ne manquera pas de vampiriser les fans de l’heroic-fantasy. Suite et fin au prochain épisode !

Par , le

Les albums de la série DANTHRAKON

Nos interviews liées

O.G. Boiscommun

Un entretien avec Olivier G. Boiscommun


Interviewer : Berthold
Image & Son Mat & Raph
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Un entretien avec les créateurs de Meutes

Rencontre avec Jean Dufaux et Olivier Boiscommun à l'occasion de la sortie de Meutes


Interviewer : Olivier
Images et Son : Mathieu
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

A l'occasion des 20 ans de Lanfeust, un bel entretien avec Christophe Arleston

sceneario.com : Christophe, bonjour, nous fêtons les 20 ans de Lanfeust, cela représente 70 albums parus durant ces 20 ans. 
Christophe Arleston : Avec uniquement le monde de Troy on doit effectivement être dans ces eaux-là. Sceneario.com : Cela représente trois albums par an 
Christophe Arleston : Je ne fais pas vraiment de statistiques sur ma production Il y a eu des années ou les parutions ont été plus nombreuses, des années où il y en a eu moins, en fonction des dessinateurs qui pouvaient travailler en parallèle mais on arrive quand même à 70 bouquins. sceneario.com : Il y a juste un cas particulier, les Gnomes de Troy qui sont des gags en une page alors que toutes les autres séries de l’univers de Troy sont des récits complets. 
Christophe Arleston : En fait, les Gnomes sont nés dans Lanfeust Mag parce que la tradition des gags en une page permet d’animer le journal par rapport à la simple prépublication habituelle, traditionnelle d’albums [...]

Lire la suite ›

Olivier Boiscommun

Interview d'Olivier Boiscommun réalisé durant le Festival de Saint Malo en octobre 2010.

[...]

Lire la suite ›

entretien avec Olivier G. Boiscommun

Sceneario.com : Tu as toujours eu envie de faire de la bande dessinée ? Quels étaient tes rêves d’enfant ? Olivier G. Boiscommun : J'ai toujours dessiné, écrit aussi. 
Enfant je voulais retrouver le plaisir que j’avais en lisant des albums de bande dessinée et raconter moi aussi des histoires, quelque soit le biais. Mon père était architecte. Il faisait de la bande dessinée pour son plaisir. Du coup, la bande dessinée m’apparaissait comme quelque chose d’abstrait et surtout pas un moyen de gagner sa vie. 
Ayant toujours beaucoup dessiné, je me suis naturellement dirigé vers le dessin, plus particulièrement vers la publicité. J’avais à l’idée de faire de la bande dessinée pour moi. Quand j’ai démarré on embauchait à tour de bras. 
Et puis à un moment les choses se sont un peu calmées [...]

Lire la suite ›

Claude GUTH scénariste, dessinateur et coloriste de
Pichi Poï

SCENEARIO.COM: Peux tu te présenter?
Claude GUTH: Eh bien, j’ai 41 ans, je vis à Molsheim, une petite ville du Bas-Rhin proche de Strasbourg.
Avec ma petite tribu, nous occupons une adorable maison alsacienne, que je restaure patiemment… quand j’ai un peu de temps.
J’apprécie les travaux physiques, qui tranchent avec la sédentarité de notre travail.
D’ailleurs, j’entretiens avec bonheur une petite vigne, car au contact de la terre, je me ressource complètement Cette passion pour la vigne, je la partage avec Christophe Arleston, très grand amateur de vins. Notre plaisir, lorsque nous nous rencontrons, c’est de nous retrouver autour d’une bonne table pour échanger nos découvertes viticoles. Si je commence à avoir une petite expérience sur la vinification, Christophe m’impressionne par sa connaissance des terroirs, en particulier dans le bordelais.
J’aime aussi faire des longues ballades dans les collines et les petits villages alsaciens au guidon de ma Lambretta [...]

Lire la suite ›