DANTHRAKON #1 Le grimoire glouton

voir la série DANTHRAKON
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DRAKOO

Genre :

Fantasy

Sortie :
ISBN : 9782490735020

Résumé de l'album Le grimoire glouton

En la belle cité cosmopolite de Kompian, le jeune humain Nuwan travaille comme apprenti cuisinier dans la demeure du mage Waïwo et assiste vaillamment le chef Rumbopöh. Souhaitant devenir le premier mage cuisinier de l’histoire de Kompian, il s’est assuré de la complicité de la belle Lerëh qui lui donne des cours du soir dans la bibliothèque de son maître. Dénigré par le hautain Didore, le marmiton fait de son mieux pour apprendre à lire. Jusqu’au jour où le mage Waïwo fait l’acquisition du fameux manuscrit magique, le Danthrakon, et cherche, avec l’aide de ses élèves, à le déchiffrer. Exhibé sur un pupitre, le grimoire attise la curiosité de Nuwan qui, profitant de l’absence de Lerëh, se met à le consulter. Surpris par le fait qu’il arrive à le lire sans le comprendre, il découvre avec stupeur que les écritures, tout en s’effaçant, prennent possession de lui. Autant dire qu’à partir de cet instant, sa destinée va prendre une tournure insoupçonnée.

Par Phibes, le 09/09/2019

Notre avis sur l'album Le grimoire glouton

C’est par la publication de cet album que la maison d’édition Drakoo fait officiellement son entrée dans le paysage de la bande dessinée. Créée à la suite de la rencontre entre le président fondateur de la maison Bamboo, Olivier Sulpice et l’illustre concepteur du monde extraordinaire de Troy (Lanfeust, Trolls,…) et autres univers magiques, Christophe Arleston, cette nouvelle production va, sous la direction de ce dernier, proposer un panel d’aventures de tout bord ayant pour point commun l’imaginaire.

Danthrakon ne déroge donc pas à la règle et nous ouvre, l’espace de trois albums dont deux à venir, son univers bigarré, à savoir la cité de Kompian où se croisent de nombreuses peuplades humanoïdes. Entre êtres de type batraciens, rats, ours et sauriens, les humains ont leur place dans l’échiquier hiérarchisé et c’est la destinée de l’un d’eux, Nuwan, qui est contée.

Ce premier épisode se veut conforme aux aspirations de son directeur/scénariste. Parfaitement à l’aise dans l’art de créer des équipées fantastiques, Christophe Arleston nous livre une ouverture que les amateurs du monde de Troy apprécieront tout particulièrement. En effet, la magie est au rendez-vous et se voit colportée par un grimoire bien mystérieux. Sous le couvert d’une narration imagée, l’artiste partage son récit entre amusement et drame qu’il restitue généreusement, sous le couvert d’une intrigue bien captivante. La surprise a sa place surtout générée par la spécificité mutante de certains personnages et le lien mystérieux entre Nuwan et le manuscrit sacré.

Olivier Boiscommun fait ici un pied de nez à son style habituel en couleurs directes qu’on lui connaît (Le Règne, Meutes, Lueur de nuit…). Respectant ainsi la volonté de son scénariste, il joue, très habilement de surcroît, dans la cour des artistes qui se meuvent dans le monde de Troy à la faveur d’un trait bien spécifique. Il ne fait aucun doute que son dessin dénote une réelle aptitude à travailler dans l’imaginaire et ne manque pas de dynamisme. Les décors qu’il réalise sont de toute beauté, rehaussés par une colorisation efficace signé Claude Guth. De son côté, la galerie de personnages qu’il anime est bien atypique.

Une première partie engageante qui donne une bien intéressante vision de la ligne éditoriale de Drakoo. Suite de l’aventure au 2ème trimestre 2020.

Par , le

Les albums de la série DANTHRAKON

Nos interviews liées

O.G. Boiscommun

Un entretien avec Olivier G. Boiscommun


Interviewer : Berthold
Image & Son Mat & Raph
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Un entretien avec les créateurs de Meutes

Rencontre avec Jean Dufaux et Olivier Boiscommun à l'occasion de la sortie de Meutes


Interviewer : Olivier
Images et Son : Mathieu
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

A l'occasion des 20 ans de Lanfeust, un bel entretien avec Christophe Arleston

sceneario.com : Christophe, bonjour, nous fêtons les 20 ans de Lanfeust, cela représente 70 albums parus durant ces 20 ans. 
Christophe Arleston : Avec uniquement le monde de Troy on doit effectivement être dans ces eaux-là. Sceneario.com : Cela représente trois albums par an 
Christophe Arleston : Je ne fais pas vraiment de statistiques sur ma production Il y a eu des années ou les parutions ont été plus nombreuses, des années où il y en a eu moins, en fonction des dessinateurs qui pouvaient travailler en parallèle mais on arrive quand même à 70 bouquins. sceneario.com : Il y a juste un cas particulier, les Gnomes de Troy qui sont des gags en une page alors que toutes les autres séries de l’univers de Troy sont des récits complets. 
Christophe Arleston : En fait, les Gnomes sont nés dans Lanfeust Mag parce que la tradition des gags en une page permet d’animer le journal par rapport à la simple prépublication habituelle, traditionnelle d’albums [...]

Lire la suite ›

Olivier Boiscommun

Interview d'Olivier Boiscommun réalisé durant le Festival de Saint Malo en octobre 2010.

[...]

Lire la suite ›

entretien avec Olivier G. Boiscommun

Sceneario.com : Tu as toujours eu envie de faire de la bande dessinée ? Quels étaient tes rêves d’enfant ? Olivier G. Boiscommun : J'ai toujours dessiné, écrit aussi. 
Enfant je voulais retrouver le plaisir que j’avais en lisant des albums de bande dessinée et raconter moi aussi des histoires, quelque soit le biais. Mon père était architecte. Il faisait de la bande dessinée pour son plaisir. Du coup, la bande dessinée m’apparaissait comme quelque chose d’abstrait et surtout pas un moyen de gagner sa vie. 
Ayant toujours beaucoup dessiné, je me suis naturellement dirigé vers le dessin, plus particulièrement vers la publicité. J’avais à l’idée de faire de la bande dessinée pour moi. Quand j’ai démarré on embauchait à tour de bras. 
Et puis à un moment les choses se sont un peu calmées [...]

Lire la suite ›

Claude GUTH scénariste, dessinateur et coloriste de
Pichi Poï

SCENEARIO.COM: Peux tu te présenter?
Claude GUTH: Eh bien, j’ai 41 ans, je vis à Molsheim, une petite ville du Bas-Rhin proche de Strasbourg.
Avec ma petite tribu, nous occupons une adorable maison alsacienne, que je restaure patiemment… quand j’ai un peu de temps.
J’apprécie les travaux physiques, qui tranchent avec la sédentarité de notre travail.
D’ailleurs, j’entretiens avec bonheur une petite vigne, car au contact de la terre, je me ressource complètement Cette passion pour la vigne, je la partage avec Christophe Arleston, très grand amateur de vins. Notre plaisir, lorsque nous nous rencontrons, c’est de nous retrouver autour d’une bonne table pour échanger nos découvertes viticoles. Si je commence à avoir une petite expérience sur la vinification, Christophe m’impressionne par sa connaissance des terroirs, en particulier dans le bordelais.
J’aime aussi faire des longues ballades dans les collines et les petits villages alsaciens au guidon de ma Lambretta [...]

Lire la suite ›