Dans la rome des Césars

Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

GLENAT

Sortie :
ISBN : 2723440508

Résumé de l'album Dans la rome des Césars

Nous sommes à Rome, en 314 après J-C. Nous voyageons en compagnie de Flavien, un jeune patricien originaire d’Orient. Le jeune homme est porteur d’informations de la plus hautes importance sur les exactions du collègue de l’empereur Constantin, Licinius, qui règne sur l’Orient. Il vient d’arriver dans la ville éternelle et la découvre émerveillé : avec lui, nous découvrons la via Appia et ses tombeaux, le forum Romain, le Colisée … Tout est prétexte à de belles descriptions , on voit la ville vivre sous nos yeux ! Bientôt il entre dans le saint des saints : la domus impériale sur le palatin pour porter à l’empereur les informations qu’il a en sa possession …

Par Lucania, le NC

Notre avis sur l'album Dans la rome des Césars

Cette œuvre de Gilles Chaillet « l’œuvre d’une vie » selon certains, et le résultat de l’accumulation des recherches de ce passionné d’histoire. Et on en reste bluffé. Cet ouvrage n’est pas une bd à proprement parler. Vous n’y trouverez pas de bulles, fussent-elles en latin. En revanche, Chaillet a reconstitué minutieusement, grâce à un travail de fourmi, les plans, les esquisses et les croquis de Rome, telle qu’elle devait être au IV ème siècle. Au détour d’une page, vous découvrirez une scène de massage aux thermes ou encore un vigile faisant sa ronde … La ville s’incarne sous nos yeux , se révélant, nous révélant ce qu’elle devait être : cosmopolite, vivante, bariolée et grouillante de monde.

Donner chair aux ruines…

La Rome des César, compte en effet plus d’un million d’habitants , ce qui est énorme à l’époque. Vous découvrirez, au fil du texte écrit par Chaillet les us et coutumes de nos ancêtres les romains . Comment s’organisent des funérailles et leur « pompa » , ce qu’on trouvait dans les bas fonds de Subure , quartier mal famé s’il en est, comment se passait une représentation au théâtre ou au cirque … L’auteur fait preuve d’une très grande fidélité historique, il se met réellement dans la peau du romain du temps . En cela , comme le souligne Bertrand Lançon maître de conférence à l’Université de Brest , il agit comme un chercheur du CNRS . On ne peut que souligner la qualité de sa bibliographie, ou figurent les indispensables de l’histoire urbaine de Rome ( entre autre le guide archéologique de Coarelli)
Transmettre une culture

Le livre fait aussi la part belle à la photo, histoire d’inscrire la Rome des Césars dans le présent . Photos également prises par l’auteur . A l’ombre des cyprès on peut contempler les ruines d’aujourd’hui avec les esquisse reconstituant hier . A la fin de l’ouvrage , un énorme plan de la ville aux sept collines d’1m40 sur 90 cm vous est offert, histoire que Rome puisse s’étaler dans toute sa monumentalité .

Roma, amor

Ce très bel ouvrage, résolument didactique se donne pour but de transmettre une histoire, une culture .En somme, un très beau témoignage d’une passion romaine, presque une déclaration d’amour.

Par , le

Nos interviews liées

Interview Convard & Chaillet

Sceneario.com : Vous avez déjà travaillé ensemble sur le Triangle Secret, mais seulement sur un tome ?
Chaillet :
Oui tout à fait, dans le premier tome de cette belle saga. C'était une façon pour nous de travailler ensemble. C'était un projet qu'on avait depuis très très longtemps. J'avoue que cette petite incursion dans le domaine du Triangle Secret a été pour moi un très grand plaisir, mais avec quelque part une petite frustration : c'était un peu court.
Convard : Cela faisait bien un quart de siècle qu'on avait envie de travailler ensemble. Le Triangle Secret nous a permis de faire déjà un premier pas. Il y avait un flash-back à réaliser, et j'avais l'intention de demander à mes amis d'en faire un chacun. J'ai immédiatement pensé à Gilles, à André Juillard, à Jean Charles Kraehn, qui sont mes amis [...]

Lire la suite ›

Gilles CHAILLET

Sceneario.com : Si quelqu’un ne vous connaissait pas encore, que pourriez vous dire en quelque mot pour vous présenter.
Gilles Chaillet : Je suis dessinateur de Bande Dessinée, passionnée d’histoire et plus particulièrement par Rome. J’ai eu enie de faire de la Bande dessinée en découvrant le journal de Tintin à l’age de 8 ou 9 ans. Je disais à l’époque à mes parents : »quand je serai grand je voudrais faire de la Bande dessinée »… à cela on me répondait : « va faire tes devoirs on verra ensuite… ».
Dans le même temps je découvrait la civilisation Romaine dans l’œuvre de jacques Martin avec Alix, et mes deux passions sont nées en même temps. Je voulais faire de la BD et représenter Rome comme ça devait être à l’époque des Romains. Mes deux passions m’ont suivi toute ma vie [...]

Lire la suite ›